Waltraud Meier

Les artistes
Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2246
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Waltraud Meier

Message par aurele » 20 avr. 2016, 15:07

zigfrid a écrit :
Lucas a écrit :
altini a écrit :Je suis minoritaire aussi! ( à force, nous serons peut-être majoritaires!).
+1

Dans le clan des minoritaires, nous sommes déjà trois. Et j'ajouterai pour argumenter que Waltraud Meier n'a jamais été, à mon avis, un vrai soprano. Sa vraie tessiture, c'est mezzo.
j'en suis aussi; je m'étais fait incendier dans un ancien forum pour avoir dit que meier en isolde était une imposture, et qu'avoir des yeux plantés dans le vague, mandibule inférieure ballante et tremblottante ne suffisait pas à faire une isolde, qu'il y avait des notes sur la partition.. quant à son ortrud, c'est proprement insoutenable. elle fut une belle kundry, une belle brangaene, une sieglinde acceptable. c'est tout.
Je ne suis évidemment pas d'accord du tout avec ce qui est écrit de son Isolde. Pour Ortrud, tout dépend de quel témoignage on parle. Pour la production de Baden-Baden, je n'en connais que des extraits mais dans la version Abbado, c'est une très bonne Ortrud. Elle fut plus qu'une belle Kundry, cela a été SON rôle pendant plus de trente ans, même si à partir des années 2000, elle y a été plus inégale. Sa Brangäne n'a jamais été publiée officiellement, je ne connais que ses Appels du II. En Sieglinde, elle a été plus qu'acceptable.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8639
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Waltraud Meier

Message par HELENE ADAM » 20 avr. 2016, 15:20

aurele a écrit :
zigfrid a écrit :
Lucas a écrit :
altini a écrit :Je suis minoritaire aussi! ( à force, nous serons peut-être majoritaires!).
+1

Dans le clan des minoritaires, nous sommes déjà trois. Et j'ajouterai pour argumenter que Waltraud Meier n'a jamais été, à mon avis, un vrai soprano. Sa vraie tessiture, c'est mezzo.
j'en suis aussi; je m'étais fait incendier dans un ancien forum pour avoir dit que meier en isolde était une imposture, et qu'avoir des yeux plantés dans le vague, mandibule inférieure ballante et tremblottante ne suffisait pas à faire une isolde, qu'il y avait des notes sur la partition.. quant à son ortrud, c'est proprement insoutenable. elle fut une belle kundry, une belle brangaene, une sieglinde acceptable. c'est tout.
Je ne suis évidemment pas d'accord du tout avec ce qui est écrit de son Isolde. Pour Ortrud, tout dépend de quel témoignage on parle. Pour la production de Baden-Baden, je n'en connais que des extraits mais dans la version Abbado, c'est une très bonne Ortrud. Elle fut plus qu'une belle Kundry, cela a été SON rôle pendant plus de trente ans, même si à partir des années 2000, elle y a été plus inégale. Sa Brangäne n'a jamais été publiée officiellement, je ne connais que ses Appels du II. En Sieglinde, elle a été plus qu'acceptable.
D'accord avec Aurèle, y compris sur sa dernière Sieglinde le mois dernier (qui n'est pas une mezzo...)
Et puis elle m'a toujours émue même quand on pouvait discuter son aisance vocale dans certaines rôles...
On n'a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra (Desproges).

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

enrico75
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Waltraud Meier

Message par enrico75 » 21 avr. 2016, 07:08

HELENE ADAM a écrit :
aurele a écrit :
zigfrid a écrit :
Lucas a écrit :
altini a écrit :Je suis minoritaire aussi! ( à force, nous serons peut-être majoritaires!).
+1

Dans le clan des minoritaires, nous sommes déjà trois. Et j'ajouterai pour argumenter que Waltraud Meier n'a jamais été, à mon avis, un vrai soprano. Sa vraie tessiture, c'est mezzo.
j'en suis aussi; je m'étais fait incendier dans un ancien forum pour avoir dit que meier en isolde était une imposture, et qu'avoir des yeux plantés dans le vague, mandibule inférieure ballante et tremblottante ne suffisait pas à faire une isolde, qu'il y avait des notes sur la partition.. quant à son ortrud, c'est proprement insoutenable. elle fut une belle kundry, une belle brangaene, une sieglinde acceptable. c'est tout.
Je ne suis évidemment pas d'accord du tout avec ce qui est écrit de son Isolde. Pour Ortrud, tout dépend de quel témoignage on parle. Pour la production de Baden-Baden, je n'en connais que des extraits mais dans la version Abbado, c'est une très bonne Ortrud. Elle fut plus qu'une belle Kundry, cela a été SON rôle pendant plus de trente ans, même si à partir des années 2000, elle y a été plus inégale. Sa Brangäne n'a jamais été publiée officiellement, je ne connais que ses Appels du II. En Sieglinde, elle a été plus qu'acceptable.
D'accord avec Aurèle, y compris sur sa dernière Sieglinde le mois dernier (qui n'est pas une mezzo...)
Et puis elle m'a toujours émue même quand on pouvait discuter son aisance vocale dans certaines rôles...

laisses tomber Hélene,certains intervenants ici ont catalogué les chanteurs et ne supportent pas qu'on puisse discuter leur avis, moi comme Quetzal je ne réponds plus.

Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2691
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Waltraud Meier

Message par Schwannhilde » 24 avr. 2016, 08:53

" La mezzo-soprano allemande Waltraud Meier (née en 1956) vient de se voir attribuer le prix Richard Wagner de la ville de Leipzig, doté de 10 000 euros. Attribué par la Fondation Richard Wagner de Leipzig, ville natale du compositeur, ce prix a été fondé en 2010. Il est décerné à Waltraud Meier en raison de son engagement exceptionnel en faveur de l’œuvre de Wagner et en tant qu’une des plus remarquables ... "*
* Res Musica, 22 avril 2016.
" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 796
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Waltraud Meier

Message par Franz Muzzano » 24 avr. 2016, 13:42

enrico75 a écrit :laisses tomber Hélene,certains intervenants ici ont catalogué les chanteurs et ne supportent pas qu'on puisse discuter leur avis, moi comme Quetzal je ne réponds plus.
Je serais plus nuancé. Je l'ai découverte avec sa Kundry de 1983 à Bayreuth (et succéder à Rysanek n'était pas chose facile...), puis une Venus en version de concert à Radio France avec "l'incontournable du moment", William Johns, Fricka dans la Walküre donnée à Pleyel et au Châtelet (heureuse époque), avec Rysanek, Jerusalem, Estes (et je ne m'en suis jamais vraiment remis), puis Brangäne avec Jones à Garnier en 85 (mais malheureusement aussi avec Kollo ou Johns...). Bref, pour moi elle est d'abord une pure mezzo à l'aigu facile plutôt qu'une réelle soprano dramatique. Ortrud et Kundry, 2 rôles où elle a été superbe, marquant sa limite. Je n'ai jamais été vraiment convaincu par son Isolde, sentant toujours un évident manque de "réserve", ni par sa Sieglinde, mais là plus pour des raisons d'approche du rôle. Et comme beaucoup, quand elle s'est attaquée à la Leonore de Fidelio, ce fut douloureux (je passe sous silence son Eboli, elle reconnaît l'erreur elle-même...). Mais mes plus beaux souvenirs avec elle datent des années 80, avec la plus belle Fricka qu'il m'ait été donné d'entendre, et la fusion des couleurs dans le I et le début du II de sa Brangäne avec Dame Gwyneth.
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Dolomite
Messages : 14
Enregistré le : 22 avr. 2016, 15:37

Re: Waltraud Meier

Message par Dolomite » 24 avr. 2016, 13:49

Franz Muzzano a écrit :Je n'ai jamais été vraiment convaincu par son Isolde, sentant toujours un évident manque de "réserve"
Peut-être bien, probablement. Mais est-ce qu'on peut réduire une interprétation d'Isolde aux aspects purement vocaux, de facilité vocale, dont il a été question jusqu'ici ?
Je ne parle même pas du sempiternel refrain des cases "mezzo" et "soprano", car où met-on Kundry dans ce cas ?

Question à ceux qui ne sont pas convaincus par son Ortrud : quelle interprète des 30 dernières années lui préférez-vous ?

paco
Basse
Basse
Messages : 7629
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Waltraud Meier

Message par paco » 24 avr. 2016, 14:18

Franz Muzzano a écrit : Je n'ai jamais été vraiment convaincu par son Isolde, sentant toujours un évident manque de "réserve", ni par sa Sieglinde, mais là plus pour des raisons d'approche du rôle. .
Personnellement, bien au contraire, sa Sieglinde reste une référence dans ma mémoire (avec celle de J.Altmeyer, qui aura marqué le rôle pendant deux décennies), l'humanité qu'elle dégageait dans ce rôle était irrésistible. Son Isolde est également une référence, à part Stemme je n'ai vu / entendu personne atteindre un tel sommet d'interprétation ces 20 dernières années, il n'y a pas une seule seconde où elle ne nous scotche pas à notre fauteuil...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12035
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Waltraud Meier

Message par PlacidoCarrerotti » 24 avr. 2016, 14:22

Dolomite a écrit :
Franz Muzzano a écrit :Je n'ai jamais été vraiment convaincu par son Isolde, sentant toujours un évident manque de "réserve"
Peut-être bien, probablement. Mais est-ce qu'on peut réduire une interprétation d'Isolde aux aspects purement vocaux, de facilité vocale, dont il a été question jusqu'ici ?
La partie vocale est essentielle dans l'opéra, pour moi en tous cas ... C'est un genre où le chant à une certaine importance, et qui se donne dans des salles avec des spectateurs dont certains viennent pour la musique.

Peut-on compenser par une interprétation exceptionnelle ? Oui.
Prenons Scotto dans ces dernières années : vibrato, aigus forcés, etc. Ça pouvait être musicalement difficile : mais voilà une vraie diseuse, une preneuse de risque... Les Arènes de Vérone qui explosent pour sa Butterfly quand elle revient en brandissant l'enfant, les spectateurs de Turin qui applaudissent la sortie de scène (muette) dz Tosca au premier acte (un signe de croix, un œil vers le portrait, la soumission devant la Madonne : génial).
A l'inverse, je trouvais Freni un peu chiante, mais quelle voix, jusque dans les dernières années !

Je ne ressens rien de tout ça chez Meier qui a "vendu" son absence d'implication comme une distanciation chic. Pas de voix et pas de chocolats non plus, sauf en Kundry ou en Brangäne par exemple (mais pas en Leonore, en Eboli, en Isolde, en Sieglinde, en Ortrud (mais c'est vrai qu'elle était face à Delunsch ...), en Fricka, en Marie de Wozzeck, dans les Quatre derniers lieder, etc.). Je précise que j'ai vu toutes ces interprétations sur scène et pas au travers d'un enregistrement trafiqué (on ne pourra pas dire que je n'ai pas essayé).

Voilà pour moi et les fans pensent ce qu'ils veulent ...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8276
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Waltraud Meier

Message par Bernard C » 24 avr. 2016, 15:40

Pour répondre à Franz.
Je vous rejoins toi et Placido globalement sur les rôles de W.Meier.

J'ajouterai qu'elle a pu être une très belle Waltraute .

Ceci dit son Isolde qui ne chantait pas la musique _ (fort peu de chanteuses chantent la partition.A notre époque seule Nina Stemme respecte l'écriture de ce rôle et sa tessiture particulière.) avait quelque chose d'émouvant , une séduction particulière ,
W.Meier fait partie de ces artistes qui séduisent par leur representation d'une " humanité" ....comme Jonas Kaufmann. W.Meier joue toujours le même rôle.
Par exemple sa toute dernière Klytemnestre n'est pas autre chose qu' une de ses dernières Isolde !
Et celle ci n'est pas différente de sa Leonore.


Quelle est mon Ortrud des derniers temps (décennies) ?

Indiscutablement Dolora Zajick , incomparable unique absolue inoubliable indépassable , impossible d'en faire le deuil alors qu'elle ne l'a quasiment plus chanté et que de toute façon c'est trop tard probablement.
Elle a tenté ça une fois à Los Angeles elle a marqué à vie ceux qui ont assisté à ce Lohengrin.

Dans les Sieglinde il y en a deux qui m'ont subjugué dans les années 2000 : Nina Stemme , Sieglinde de rêve , là aussi une étoile filante qui ne s'est pas attardée capturée par les Walkyries.
Et puis la jeune Kampe fabuleuse .

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant. »
Montaigne III, 2

paco
Basse
Basse
Messages : 7629
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Waltraud Meier

Message par paco » 24 avr. 2016, 17:49

quetzal a écrit :Dans les Sieglinde (...) la jeune Kampe fabuleuse .
+1 !!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Igguk et 28 invités