Julia Lezhneva

Les artistes
Répondre
meteosat
Ténor
Ténor
Messages : 862
Enregistré le : 09 mai 2005, 23:00
Contact :

Julia Lezhneva

Message par meteosat » 24 mars 2011, 20:07

Je pense qu'on peut ouvrir un fil sur cette artiste, donc on risque de reparler!

Elle vient de sortir son premier récital Rossini avec Minkowski à la baguette : je n'ai rien entendu de si dingue depuis Bartoli !

On la retrouvera en Fiordiligi à Beaune avec Minkowski toujours puis au TCE la saison prochaine en Sesto.

J'ai du mal à cerner sa tessiture ceci-dit.

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 816
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Message par Peleo » 24 mars 2011, 20:22

Ils précisent soprano mais elle chante le rondo final d'Angelina.
J'aime beaucoup cet enregistrement mais après ce que je connaissais d'elle j'espérais quelque chose d'un peu plus délirant côté variations.
Quant à l'ouverture de Cenerentola je ne trouve pas ça indispensable sur ce genre de CD.

Paris
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 103
Enregistré le : 31 déc. 2004, 00:00
Contact :

Message par Paris » 28 mars 2011, 15:10

En effet, le phénomène Lezhneva vaut bien un fil!

A noter aussi qu'elle figure dans la distribution des Huguenots, en tant qu'Urbain, à La Monnaie en juin sous la baguette de Minkowski et, alors que sa carrière est déjà bien lancée, qu'elle est inscrite au Concours Musical Reine Elisabeth qui se déroule au mois de mai.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20221
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Julia Lezhneva

Message par JdeB » 28 mars 2011, 16:12

meteosat a écrit :Je pense qu'on peut ouvrir un fil sur cette artiste, donc on risque de reparler!

Elle vient de sortir son premier récital Rossini avec Minkowski à la baguette : je n'ai rien entendu de si dingue depuis Bartoli !

On la retrouvera en Fiordiligi à Beaune avec Minkowski toujours puis au TCE la saison prochaine en Sesto.

J'ai du mal à cerner sa tessiture ceci-dit.
moi aussi, elle m'avait sidéré lors du Concours de Paris en octobre dernier.

modules.php?name=News&file=article&sid=2298
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10668
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 28 mars 2011, 19:17

Sa Fiordiligi à Paris au début du mois était effectivement très virtuose et, m'a-t-il semblé, pas mise en danger par la tessiture souvent grave. Kiri Te Kanawa lui avait donné le feu vert pour cette prise de rôle alors qu'elle n'a, je crois, que 22 ans et n'a pas encore terminé ses études. Elle devrait reprendre le rôle à l'Ile de Ré pour le festival Ré Majeure.

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 858
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Message par Asvo » 05 avr. 2011, 14:35

Pour information, deux extraits sont disponibles sur le site de Naïve
http://www.naive.fr/#/work/rossini-opera-arias

Pour l'écouter dans Vivaldi (notamment le Gelosia assez pyrotechnique !)
http://www.naive.fr/#/work/vivaldi-ottone-in-villa

C'est vrai que la virtuosité est assez impressionnante ; après j'ai l'impression qu'il manque une certaine épaisseur à la voix (dans ce que j'ai entendu de Rossini).

La comparaison avec Bartoli arrive vite ; elle chante Vivaldi (Ottone lin Villa) avec autant de virtuosité que Cecilia. Là Rossini va aussi encourager la comparaison.
Le site de Naïve cite le Figaro « À 21 ans, la soprano originaire de Russie, d'apparence chétive mais à la voix spectaculaire, est déjà annoncée comme une Bartoli en puissance. »

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1217
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Message par offenbach » 05 avr. 2011, 16:00

L'article du Figaro titre "La nouvelle Callas"... Un peu capillotracté, quand même.
Pour l'avoir entendue au concours de Paris, c'est joli et pur, musical, et la virtuosité est impressionnante (quoique très aspirée, comme Bartoli en fait, pas franchement sur le souffle), surtout pour cet âge.
Après, la voix est vraiment petite et pas très épaisse.
Minkowski s'extasie sur la longueur de sa voix, Victoria de los Angeles, avec, semble-t-il, un autre instrument, atteignait aussi avec aisance les graves de la Cenerentola.
Je suis très surpris qu'on la distribue dans Urbain dans les Huguenots bruxellois, un rôle de mezzo, alors qu'elle est, semble-t-il, un soprano léger.
Evidemment que quand elle passait les concours à 18 ans, c'était spectaculaire d'achèvement virtuose. Je m'interroge sur l'avenir de cette jolie voix, encore assez enfantine en fait, d'ici quelques années, lorsqu'elle aura 25 ans, et qu"elle n'aura plus son âge pour faire sensation.

Avatar du membre
Adalgeesira
Alto
Alto
Messages : 468
Enregistré le : 26 janv. 2011, 00:00

Message par Adalgeesira » 05 avr. 2011, 16:59

offenbach a écrit :L'article du Figaro titre "La nouvelle Callas"... Un peu capillotracté, quand même.
Pour l'avoir entendue au concours de Paris, c'est joli et pur, musical, et la virtuosité est impressionnante (quoique très aspirée, comme Bartoli en fait, pas franchement sur le souffle), surtout pour cet âge.
Après, la voix est vraiment petite et pas très épaisse.
Minkowski s'extasie sur la longueur de sa voix, Victoria de los Angeles, avec, semble-t-il, un autre instrument, atteignait aussi avec aisance les graves de la Cenerentola.
Je suis très surpris qu'on la distribue dans Urbain dans les Huguenots bruxellois, un rôle de mezzo, alors qu'elle est, semble-t-il, un soprano léger.
Evidemment que quand elle passait les concours à 18 ans, c'était spectaculaire d'achèvement virtuose. Je m'interroge sur l'avenir de cette jolie voix, encore assez enfantine en fait, d'ici quelques années, lorsqu'elle aura 25 ans, et qu"elle n'aura plus son âge pour faire sensation.
elle n'est pas du tout léger! son contre mib est limite, elle est lirique colorature, indéfinissable quant à la distinction mezzo/soprano (un peu bidon, soit dit en passant). Urbain est un rôle de soprano II comme dirait Deshayes.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11962
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 05 avr. 2011, 17:03

offenbach a écrit :L'article du Figaro titre "La nouvelle Callas"... Un peu capillotracté, quand même.
Pour l'avoir entendue au concours de Paris, c'est joli et pur, musical, et la virtuosité est impressionnante (quoique très aspirée, comme Bartoli en fait, pas franchement sur le souffle), surtout pour cet âge.
Après, la voix est vraiment petite et pas très épaisse.
Minkowski s'extasie sur la longueur de sa voix, Victoria de los Angeles, avec, semble-t-il, un autre instrument, atteignait aussi avec aisance les graves de la Cenerentola.
Je suis très surpris qu'on la distribue dans Urbain dans les Huguenots bruxellois, un rôle de mezzo, alors qu'elle est, semble-t-il, un soprano léger.Evidemment que quand elle passait les concours à 18 ans, c'était spectaculaire d'achèvement virtuose. Je m'interroge sur l'avenir de cette jolie voix, encore assez enfantine en fait, d'ici quelques années, lorsqu'elle aura 25 ans, et qu"elle n'aura plus son âge pour faire sensation.
Le rôle d'Urbain est écrit pour un soprano. Il a été créé par Maria Flécheux (à l'age de 21 ans ... et elle est morte de la tuberculose à 27 ans :cry: ). Elle avait également chanté Alice de Robert le Diable.
Meyerbeer a ultérieurement composé le rondo "non non non non non non (etc.)" pour Maria Alboni qui était mezzo : depuis le rôle a surtout été chanté par des mezzos (Tourangeau, avec l'aide de Sutherland semble-t-il pour un contre-ré) ou des sopranos (Danièle Borst dans l'enregistrement de Montpellier avec Leech, sans le rondo d'ailleurs).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7929
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Message par jerome » 05 avr. 2011, 19:57

PlacidoCarrerotti a écrit :(Tourangeau, avec l'aide de Sutherland semble-t-il pour un contre-ré)
Tourangeau avait du suraigu (son album chez DECCA le montre généreusement d'ailleurs) et n'avait donc nul besoin de l'aide de Sutherland. Ce n'est pas Sutherland qui conclut l'Acte 1, c'est bien Tourangeau.[/b]

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 20 invités