Anja Harteros

Les artistes
Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2230
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par aurele » 13 mars 2017, 00:05

Sur Br-Klassik.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1784
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par Lucas » 13 mars 2017, 15:21

aurele a écrit :
12 mars 2017, 23:48
Pour moi, on peut dire que sa prise de rôle en Maddalena di Coigny est vraiment réussie, d'après l'écoute de la première. Les accents qu'elle prend à de nombreuses reprises sont magnifiques, l'artiste est intelligente dans son interprétation comme toujours, même si le premier acte n'est pas celui qui lui convient le plus. Son interprétation de "La mamma morta" est sublime.
Très beau mais un peu aseptisé à l'image de son Bal masqué dont on pourra comparer le "Tecco io sto" ...

/watch?v=IbYOgroSiL4

... avec celui torrentiel de Callas avec Gavazzeni

/watch?v=2ypauG8Srfs

Schwanenritter
Messages : 2
Enregistré le : 13 mars 2017, 19:55

Re: Anja Harteros

Message par Schwanenritter » 13 mars 2017, 21:47

aurele a écrit :
12 mars 2017, 23:48
Pour moi, on peut dire que sa prise de rôle en Maddalena di Coigny est vraiment réussie, d'après l'écoute de la première. Les accents qu'elle prend à de nombreuses reprises sont magnifiques, l'artiste est intelligente dans son interprétation comme toujours, même si le premier acte n'est pas celui qui lui convient le plus. Son interprétation de "La mamma morta" est sublime. Elle est magistrale dans toute la scène avec Gérard d'ailleurs. Elle est superbe dans ses duos avec Kaufmann au II et au IV. Quelle osmose et intensité comme toujours entre ces deux artistes. Lui fait un truc bizarre lorsqu'il tente d'enfler la note au début de "Ora soave ..." d'ailleurs, ce n'est pas très réussi.
J'ai écouté hier soir la première d'Andrea Chénier sur BR-KLASSIK. Par rapport à Eva-Maria Westbroek, je préfère la Maddalena interpretée par Anja Harteros d'une manière très exquise au niveau de voix et d'interprétation. Westbroek est une très bonne Manon Lescaut, mais pour Maddalena, d'après l'interprétation d'hier de Harteros, on sent plus concrètement sa lamentation et son amour grandiose avec Chénier, l'accentuation de Harteros parfois les rend très émouvant, surtout dans les duos avec kaufmann. Depuis sa prise des rôles un peu plus dramatiques, elle a bien réussi en tant que ''spinto soprano''. Ses rôles verdiens, la Traviata n'est pas top, par contre, j'aime bien son Trovatore et Forza, et toujours avec Kaufmann.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8602
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par HELENE ADAM » 19 mars 2017, 13:22

Schwanenritter a écrit :
13 mars 2017, 21:47
aurele a écrit :
12 mars 2017, 23:48
Pour moi, on peut dire que sa prise de rôle en Maddalena di Coigny est vraiment réussie, d'après l'écoute de la première. Les accents qu'elle prend à de nombreuses reprises sont magnifiques, l'artiste est intelligente dans son interprétation comme toujours, même si le premier acte n'est pas celui qui lui convient le plus. Son interprétation de "La mamma morta" est sublime. Elle est magistrale dans toute la scène avec Gérard d'ailleurs. Elle est superbe dans ses duos avec Kaufmann au II et au IV. Quelle osmose et intensité comme toujours entre ces deux artistes. Lui fait un truc bizarre lorsqu'il tente d'enfler la note au début de "Ora soave ..." d'ailleurs, ce n'est pas très réussi.
J'ai écouté hier soir la première d'Andrea Chénier sur BR-KLASSIK. Par rapport à Eva-Maria Westbroek, je préfère la Maddalena interpretée par Anja Harteros d'une manière très exquise au niveau de voix et d'interprétation. Westbroek est une très bonne Manon Lescaut, mais pour Maddalena, d'après l'interprétation d'hier de Harteros, on sent plus concrètement sa lamentation et son amour grandiose avec Chénier, l'accentuation de Harteros parfois les rend très émouvant, surtout dans les duos avec kaufmann. Depuis sa prise des rôles un peu plus dramatiques, elle a bien réussi en tant que ''spinto soprano''. Ses rôles verdiens, la Traviata n'est pas top, par contre, j'aime bien son Trovatore et Forza, et toujours avec Kaufmann.
Elle était encore bien meilleure hier soir le 18 mars lors de la retransmission en livestream, libérée de tout le stress de la Première, une prise de rôle magistrale, remplie de sensibilité, non dénuée de fantaisie lors de l'acte 1, elle rappelle que Maddalena est une jeune fille et pas une femme mûre, elle allège sa voix et ses effets avant de revenir à l'acte 2 dans l'état dramatique où l'ont laissée les événements tragiques qu'elle a vécus dans l'écroulement de son monde. C'est admirablement interprété et l'émotion qu'elle transmet est tout autant due à son jeu qu'à son chant.
Anja Harteros est une valeur sûre et précieuse. Elle a désormais un nombre impressionnant de rôles à son actif. Avec cette première prise de rôle de l'année, où elle triomphe littéralement, elle va bientôt ajouter Sieglinde au festival de Salzburg puis Elisabeth dans Tannhauser à nouveau à Munich. Au festival d'été en juillet à Munich, on pourra carrément la revoir dans trois opéras : Tannhauser, la Forza del destino et Andrea Chenier.
C'est son port d'attache, elle ne s'en éloigne jamais beaucoup. De toute évidence cela lui réussit, sa modestie et sa discrétion cachent un talent indéniable.
Ceux qui l'aiment prendront le train (ou l'avion... :wink: )
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

dongio
Baryton
Baryton
Messages : 1272
Enregistré le : 05 nov. 2006, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par dongio » 19 mars 2017, 14:48

Puisse -t-elle venir à Paris le we prochain quand même !!

paco
Basse
Basse
Messages : 7578
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Anja Harteros

Message par paco » 19 mars 2017, 16:21

En tous cas, elle est assurément la meilleure Maddalena que j'aie entendue en 30 ans. Sublime à tous points de vue !

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1784
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par Lucas » 19 mars 2017, 16:25

HELENE ADAM a écrit :
19 mars 2017, 13:22

Elle était encore bien meilleure hier soir le 18 mars lors de la retransmission en livestream, libérée de tout le stress de la Première, une prise de rôle magistrale, remplie de sensibilité ...
Rien de magistral à mes oreilles mais une interprétation banale à l'image de son Bal masqué quelconque donné l'an dernier.

Et surtout la confirmation du fait que Anja Harteros est une piètre musicienne quand elle est livrée à elle même et non coachée par un chef l'obligeant à "lâcher les lions". C'est pourquoi, à ce jour, ses seules grandes prestations sont ses Don Carlo, Forza et Aïda sous la baguette de Pappano et il serait sans doute intéressant qu'elle collabore avec un chef sanguin comme Muti car, sans cela, la chanteuse peut être parfaitement indolente, donc assommante.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8602
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par HELENE ADAM » 19 mars 2017, 16:40

Lucas a écrit :
19 mars 2017, 16:25
HELENE ADAM a écrit :
19 mars 2017, 13:22

Elle était encore bien meilleure hier soir le 18 mars lors de la retransmission en livestream, libérée de tout le stress de la Première, une prise de rôle magistrale, remplie de sensibilité ...
Rien de magistral à mes oreilles mais une interprétation banale à l'image de son Bal masqué quelconque donné l'an dernier.

Et surtout la confirmation du fait que Anja Harteros est une piètre musicienne quand elle est livrée à elle même et non coachée par un chef l'obligeant à "lâcher les lions". C'est pourquoi, à ce jour, ses seules grandes prestations sont ses Don Carlo, Forza et Aïda sous la baguette de Pappano et il serait sans doute intéressant qu'elle collabore avec un chef sanguin comme Muti car, sans cela, la chanteuse peut être parfaitement indolente, donc assommante.
Alors là... tu me scotches... Dans la Forza et dans Don Carlo (celui de Munich) elle était sous la baguette d'Asher Fisch qui n'est pas mon chef préféré loin de là (heureusement qu'il s'agissait de l'orchestre de l'opéra de Munich) et elle a été dans les deux cas, pour moi, une révélation de l'interprétation des rôles. Certes Pappano est l'un meilleur dans les directions d'opéra (nous sommes d'accord depuis longtemps sur ce point) et Aida et le Don Carlo de Salzburg sont excellents. Mais franchement, si Harteros est égale dans les deux Don Carlo (et bien d'autres d'ailleurs qu'elle a fait à Vienne notamment ou à Munich avec d'autres chefs et d'autres partenaires), elle est moins bonne dans Aida que dans la Forza. C'est donc bien sa technique et son talent qu'il faut apprécier et pas seulement le chef d'orchestre.
Et je ne parle volontairement que de performances où elle avait Kaufmann pour partenaire car il est assez évident que l'alchimie entre les deux modifie substantiellement le chant et le jeu de chacun.
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1784
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par Lucas » 19 mars 2017, 17:04

HELENE ADAM a écrit :
19 mars 2017, 16:40

Alors là... tu me scotches... Dans la Forza et dans Don Carlo (celui de Munich) elle était sous la baguette d'Asher Fisch qui n'est pas mon chef préféré loin de là (heureusement qu'il s'agissait de l'orchestre de l'opéra de Munich) et elle a été dans les deux cas, pour moi, une révélation de l'interprétation des rôles. Certes Pappano est l'un meilleur dans les directions d'opéra (nous sommes d'accord depuis longtemps sur ce point) et Aida et le Don Carlo de Salzburg sont excellents.
C'est au Don Carlo de Salzbourg avec Pappano que je faisais référence.

Quant à Asher Fisch, ce n'est pas une flèche mais ses tempi étaient assez classiques dans la Forza et le metteur en scène avait su galvaniser l'ensemble.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8602
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par HELENE ADAM » 19 mars 2017, 17:48

Lucas a écrit :
19 mars 2017, 17:04
HELENE ADAM a écrit :
19 mars 2017, 16:40

Alors là... tu me scotches... Dans la Forza et dans Don Carlo (celui de Munich) elle était sous la baguette d'Asher Fisch qui n'est pas mon chef préféré loin de là (heureusement qu'il s'agissait de l'orchestre de l'opéra de Munich) et elle a été dans les deux cas, pour moi, une révélation de l'interprétation des rôles. Certes Pappano est l'un meilleur dans les directions d'opéra (nous sommes d'accord depuis longtemps sur ce point) et Aida et le Don Carlo de Salzburg sont excellents.
C'est au Don Carlo de Salzbourg avec Pappano que je faisais référence.

Quant à Asher Fisch, ce n'est pas une flèche mais ses tempi étaient assez classiques dans la Forza et le metteur en scène avait su galvaniser l'ensemble.
Oui j'avais compris que tu parlais de ce Don Carlo, mais sa vraie prise de rôle (là où elle a marqué la première fois les esprits dont le mien :wink: ) c'est Munich, dans la mise en scène de Jurgend Rose, sous la baguette de Fisch (et avec Kaufmann déjà). Même si elle a révélé encore d'autres talents sous la baguette de Pappano quelques mois plus tard, je crois qu'on pouvait déjà dire qu'elle tenait une Elisabetta exceptionnelle dans sa génération en tous cas. Je crois que c'est plutôt une question de rôles qui lui conviennent plus ou moins bien qu'une question de chef même si cela joue, tu as raison.
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 26 invités