Anja Harteros

Les artistes
Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Anja Harteros

Message par Adalbéron » 14 juin 2017, 14:29

PlacidoCarrerotti a écrit :
14 juin 2017, 14:19
Adalbéron a écrit :
14 juin 2017, 14:06
JdeB a écrit :
14 juin 2017, 09:06
C'est surtout lié au primat du visuel. Le nouveau public, de moins en moins éduqué musicalement, veut du spectacle voire du spectaculaire.
C'est d'ailleurs pour cette raison que la Philharmonie est toujours vide...
Le public des récitals de chant est-il majoritairement un public d'opéra ou un public de concert classique ;-) ?
Sachant que Florez remplit Garnier mais pas Harteros, j'aurais tendance à dire que c'est un public d'opéra.

A l'époque des Lundis de l'Athénée (les Folies Bergé), on y allait pour entendre enfin tel ou tel chanteur qu'on n'avait jamais entendu / qu'on n'aurait plus jamais l'occasion d'entendre. On se foutait bien du programme. Quand Caballé chantait du Monpou (célèbre auteur de "Sour la gommode", bien entendu) pendant 40 minutes en seconde partie, on pionçait gentiment en attendant la douzaine de bis d'airs d'opéra :lol:
:lol:
Je comprends tout à fait. J'irai voir Harteros dans ce genre de concert dans 20 ans alors ;).
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

paco
Basse
Basse
Messages : 7578
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Anja Harteros

Message par paco » 14 juin 2017, 14:30

PlacidoCarrerotti a écrit :
14 juin 2017, 14:19
Quand Caballé chantait du Monpou (célèbre auteur de "Sour la gommode", bien entendu) pendant 40 minutes en seconde partie, on pionçait gentiment en attendant la douzaine de bis d'airs d'opéra :lol:
Cela me rappelle mon enfance à Lille, les nombreux récitals de Caballé et Norman où elles poussaient la mélodie, pas toujours très bien d'ailleurs (chacun son univers, il y a des spécialistes du Lied et des spécialistes de Verdi...), on se faisait ch... en attendant la bonne dizaine de bis, car c'est là qu'elles alignaient enfin les tubes d'opéras, et alors c'était le triomphe assuré.
Grosse déception lorsqu'une année Berganza n'a pas chanté un seul air d'opéra en bis, mais que des espagnolades gentillettes après un concert dédié Fauré-Moussorgski, beaucoup de spectateurs se sont dits qu'on ne les y reprendrait plus !

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11948
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par PlacidoCarrerotti » 14 juin 2017, 14:31

Adalbéron a écrit :
14 juin 2017, 14:29
PlacidoCarrerotti a écrit :
14 juin 2017, 14:19
Adalbéron a écrit :
14 juin 2017, 14:06
JdeB a écrit :
14 juin 2017, 09:06
C'est surtout lié au primat du visuel. Le nouveau public, de moins en moins éduqué musicalement, veut du spectacle voire du spectaculaire.
C'est d'ailleurs pour cette raison que la Philharmonie est toujours vide...
Le public des récitals de chant est-il majoritairement un public d'opéra ou un public de concert classique ;-) ?
Sachant que Florez remplit Garnier mais pas Harteros, j'aurais tendance à dire que c'est un public d'opéra.

A l'époque des Lundis de l'Athénée (les Folies Bergé), on y allait pour entendre enfin tel ou tel chanteur qu'on n'avait jamais entendu / qu'on n'aurait plus jamais l'occasion d'entendre. On se foutait bien du programme. Quand Caballé chantait du Monpou (célèbre auteur de "Sour la gommode", bien entendu) pendant 40 minutes en seconde partie, on pionçait gentiment en attendant la douzaine de bis d'airs d'opéra :lol:
:lol:
Je comprends tout à fait. J'irai voir Harteros dans ce genre de concert dans 20 ans alors ;).
Choisis ton camp , camarade. C'est l'opéra ou le classique. On veut bien tolérer un social-traître comme Hélène, voir quelques uns. Mais un p'tit jeune, on ne va le laisser nous échapper.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11948
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par PlacidoCarrerotti » 14 juin 2017, 14:33

paco a écrit :
14 juin 2017, 14:30

Grosse déception lorsqu'une année Berganza n'a pas chanté un seul air d'opéra en bis, mais que des espagnolades gentillettes après un concert dédié Fauré-Moussorgski, beaucoup de spectateurs se sont dits qu'on ne les y reprendrait plus !
Aaaah ! Mon premier (et avant-dernier) récital de Leyla Gencer, consacré à des mélodies de Chopin ...

- Je vais vous faire encore oune bis
- Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah
- Ce sera encore du Chopin
- Oooooooooooooooooooooooooooh

Heureusement, au suivant, on a eu les reines donizettiennes (un massacre, mais bon).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2530
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Anja Harteros

Message par Loïs » 14 juin 2017, 14:48

PlacidoCarrerotti a écrit :
14 juin 2017, 14:33
Aaaah ! Mon premier (et avant-dernier) récital de Leyla Gencer, consacré à des mélodies de Chopin ...
Je vais vous faire encore oune bis
- Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah
- Ce sera encore du Chopin
- Oooooooooooooooooooooooooooh
Heureusement, au suivant, on a eu les reines donizettiennes (un massacre, mais bon).
Pas de chance, elle nous avait demandé ce que nous désirions (en 83 ou 84) mais à condition de rester dans la mélodie

Je racontais récemment à des amis que dans les années 80-90 à Montpellier, j'ai pu assister à un grand nombre de récitals de Margaret Price, Shirley Verret, Giuseppe di Stefano, Leyla Gencer, Rita Streich, Teresa Zylis-Gara, Katia Riciarrelli, Ruggero Raimondi, Montserrat Caballé, Victoria de los Angeles, Teresa Berganza et un nombre impressionnant de Carreras. Cela signifiait que des stars internationales acceptaient alors de chanter dans des petites salles de province et dans des programmes où elles s'amusaient : de la mélodie bien sur mais aussi les arie antiche, les sérénades de Tosti, etc....

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1127
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par zigfrid » 14 juin 2017, 14:57

ainsi que Scotto et Janowitz

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11948
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par PlacidoCarrerotti » 14 juin 2017, 14:58

Loïs a écrit :
14 juin 2017, 14:48
PlacidoCarrerotti a écrit :
14 juin 2017, 14:33
Aaaah ! Mon premier (et avant-dernier) récital de Leyla Gencer, consacré à des mélodies de Chopin ...
Je vais vous faire encore oune bis
- Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah
- Ce sera encore du Chopin
- Oooooooooooooooooooooooooooh
Heureusement, au suivant, on a eu les reines donizettiennes (un massacre, mais bon).
Pas de chance, elle nous avait demandé ce que nous désirions (en 83 ou 84) mais à condition de rester dans la mélodie

Je racontais récemment à des amis que dans les années 80-90 à Montpellier, j'ai pu assister à un grand nombre de récitals de Margaret Price, Shirley Verret, Giuseppe di Stefano, Leyla Gencer, Rita Streich, Teresa Zylis-Gara, Katia Riciarrelli, Ruggero Raimondi, Montserrat Caballé, Victoria de los Angeles, Teresa Berganza et un nombre impressionnant de Carreras. Cela signifiait que des stars internationales acceptaient alors de chanter dans des petites salles de province et dans des programmes où elles s'amusaient : de la mélodie bien sur mais aussi les arie antiche, les sérénades de Tosti, etc....
Chopin, c'était en septembre 83.
Elle est revenue en avril 85 pour Donizetti.

Tu as raison de signaler cette frénésie de récitals et de concerts en complément des soirées d'opéra.

On pouvait entendre Montserrat et Horne tous les ans, Dupuy au Châtelet, à Grévin ou à la MJC de Chelles (!), Christoff, Lorengar, Los Angeles, Milnes (formidable récital au Châtelet, balayant trois siècles de musique de Grétry à Strauss : jamais invité !), Scotto, Bumbry, Verrett, Siepi, mais aussi Fassbaender, Zampieri, Cuberli, Ricciarrelli, Cappuccilli, Moll (sublime)...
Les plus vicieux pouvaient aller écouter Michel Dens chanter vingt airs d'opéra au piano en français ...

Il faut croire que ces artistes avaient des gosiers moins fragiles que ceux d'aujourd'hui :wink:

Dommage que l'Athénée n'ait pas songé à mettre en ligne ses archives.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2530
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Anja Harteros

Message par Loïs » 14 juin 2017, 15:04

PlacidoCarrerotti a écrit :
14 juin 2017, 14:58
Il faut croire que ces artistes avaient des gosiers moins fragiles que ceux d'aujourd'hui :wink:
En effet ils étaient souvent en répet. sur une grande scène et faisait un saut pour un "petit" concert. Je me demande s'il n'y a pas eu une inflation des cachets qui pourrait expliquer cette évolution.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20210
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par JdeB » 14 juin 2017, 15:17

Adalbéron a écrit :
14 juin 2017, 14:06
JdeB a écrit :
14 juin 2017, 09:06
C'est surtout lié au primat du visuel. Le nouveau public, de moins en moins éduqué musicalement, veut du spectacle voire du spectaculaire.
C'est d'ailleurs pour cette raison que la Philharmonie est toujours vide...

J'ai des ami.e.s qui ne jurent que par les Lieder et la musique de chambre, et ils/elles détestent l'opéra (ou bien ils/elles écoutent ce qui vient avant les romantiques).
Sors de ton petit monde stp !Tes amis et toi vous n’êtes pas représentatifs du public même pas de celui de la musique classique.

je parlais du public de l'art lyrique bien évidemment, pas de celui qu fait le gros des troupes à la Philharmonie
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1748
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Anja Harteros

Message par aroldo » 14 juin 2017, 15:18

je ne sais pas en récital "live" mais les Monpou de Caballé au disque, ça fait partie des plus belles choses qu'elle ait donnés, je trouve : poétique, éloquent et délicat.

D'ailleurs je pense que c'était une bonne interprète du répertoire d'estrade, de manière générale (sauf en français, où elle sonne toujours un peu ignoble à mes oreilles).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 25 invités