Anja Harteros

Les artistes
Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 615
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Anja Harteros

Message par cosimus » 14 juin 2017, 08:56

Stefano P a écrit :
14 juin 2017, 07:15
HELENE ADAM a écrit :
19 mai 2017, 13:57
Tout l'album par ce lien : (il y a du zen dans l'air...)
http://www.stuttgarter-nachrichten.de/i ... cfd0c.html
On dirait du Bob Wilson ; nihil novi sub sole...
En dehors des images que proposent cet album on peut également penser à Bob Wilson avec la lenteurs des mouvements à certains moments, en particulier au 3e acte quand les auxiliaires de pompes funèbres remplacent lentement les cadavres à l'aide de chariots, en les enveloppant d'un suaire ou en les dévoilant. Je rappelle qu'il s'agit de montrer les différentes étapes de la décomposition des corps par substitutions successives. Personnellement ce "contrepoint" m'a pour le moins gêné surtout au moment de la romance de Wolfram... :roll:
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20211
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par JdeB » 14 juin 2017, 08:58

HELENE ADAM a écrit :
14 juin 2017, 07:22
JdeB a écrit :
14 juin 2017, 07:07
Peur d'une annulation qui incite à ne prendre ses places qu'au dernier moment ou vrai déficit de notoriété en France ?
Elle n'a rien annulé depuis des mois, malgré un programme surchargé (elle a quasiment enchainé Andrea Chénier, die Walkure et Tannhauser de mars à juin)) elle doit même tenir le record de la non-annulation parmi les sopranos célèbres en ce moment :lol:
Il n'y a pas beaucoup d'artistes qui remplissent Garnier un dimanche soir dans un récital piano. :wink: (Tézier n'avait pas rempli non plus...)
oui, mais qui le sait à part 30 personnes hyper-informées comme toi ? Ce n'est pas en 3 mois qu'on efface une réputation bien établie.

oui, mais Tézier, à part à Vienne et à Munich (parce qu'il parle bien allemand), n'est une star nulle part surtout pas en France.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2409
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par dge » 14 juin 2017, 09:05

Ce problème de remplissage des salles pour les récitals me semble général quel que soit le lieu ou la saison. Il semble que le récital ne trouve plus son public. Pourquoi ?
Des facteurs extérieurs peuvent amplifier le problème ( élections, beau temps...) mais les raisons sont sans doute ailleurs.
Les récitals, le plus sovent avec piano, proposent des programes composés essentiellement de lieder/mélodies. Ce n'est peut-être pas un genre qui rencontre le public d'opéra traditionnel, surtout si ce public a l'occasion d'entendre ces mêmes artistes sur scène.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20211
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par JdeB » 14 juin 2017, 09:06

C'est surtout lié au primat du visuel. Le nouveau public, de moins en moins éduqué musicalement, veut du spectacle voire du spectaculaire.
Il y a tout de même des artistes qui remplissent avec piano mais ils sont 6 : Netrebko, Fleming, Florez, JK, Bartoli, Damrau
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

paco
Basse
Basse
Messages : 7582
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Anja Harteros

Message par paco » 14 juin 2017, 09:09

Il me semble que le problème du récital de façon générale avait déjà été débattu sur un autre fil, je ne sais plus lequel. En tous cas il est certain qu'il s'agit d'un genre qui a besoin de retrouver son public car il est de plus en plus difficile de remplir ce type de soirée.

A cela s'ajoutent toutes les raisons invoquées par JdB et Placido : manque de notoriété d'Anja en France, crainte d'annulation (@ Hélène : tout ce que tu cites de non-annulation c'est à Munich, donc pas très probant vu que c'est chez elle. Anja n'a jamais beaucoup annulé chez elle, c'est dès qu'elle doit faire 20 km que les problèmes surviennent...), prix des places à l'ONP, saison ONP déjà très riche en spectacles alléchants, donc un récital n'est pas forcément prioritaire dans le budget des fidèles, etc.

Etc.

paco
Basse
Basse
Messages : 7582
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Anja Harteros

Message par paco » 14 juin 2017, 09:10

JdeB a écrit :
14 juin 2017, 09:06
C'est surtout lié au primat du visuel. Le nouveau public, de moins en moins éduqué musicalement, veut du spectacle voire du spectaculaire.
+1

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1127
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par zigfrid » 14 juin 2017, 10:08

Fleming avait fait le plein il me semble; la peur d'une annulation ne vaut pas à mon sens: soit il y a report, soit c'est remboursé; moi j'aime bien ces recitals à Garnier le dimanche..

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11957
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par PlacidoCarrerotti » 14 juin 2017, 10:09

paco a écrit :
14 juin 2017, 09:10
JdeB a écrit :
14 juin 2017, 09:06
C'est surtout lié au primat du visuel. Le nouveau public, de moins en moins éduqué musicalement, veut du spectacle voire du spectaculaire.
+1
JDD a dû comprendre cet aspect là en mettant en espace son récital ""War & Peace" mais on doit pouvoir aller plus loin.

De plus le public ne veut pas se préparer au spectacle* : le jour où on surtitrera les récitals, on mettra peut-être fin à l'hémorragie :D

* On ne peut pas lui en vouloir : les metteurs en scène ne connaissent plus les ouvrages qu'ils signent (voir Cendrillon et le Gallinacé). L'exemple vient d'en haut !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1389
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Anja Harteros

Message par Adalbéron » 14 juin 2017, 14:06

JdeB a écrit :
14 juin 2017, 09:06
C'est surtout lié au primat du visuel. Le nouveau public, de moins en moins éduqué musicalement, veut du spectacle voire du spectaculaire.
C'est d'ailleurs pour cette raison que la Philharmonie est toujours vide...

J'ai des ami.e.s qui ne jurent que par les Lieder et la musique de chambre, et ils/elles détestent l'opéra (ou bien ils/elles écoutent ce qui vient avant les romantiques). C'est deux écoles sans doute. En général, ce genre de pièces m'ennuie à mourir, et j'avoue m'être endormi en lisant les noms de Schubert et de Schumann dans le programme du récital d'Harteros (la seule chose qui pourrait m'intéresser, c'est Berg - même Strauss, je ne suis pas fan de ses Lieder, surtout quand c'est la version chant/piano). Cela m'intéresse quand c'est un instrument que j'aime bien (on ne me traînera qu'avec difficulté pour entendre un quatuor piano-cordes, mais il y a toujours des surprises possibles - j'aime beaucoup ceux de Chostakovitch) ou bien des mélodies françaises. Cela dépend aussi de qui chante (Harteros a priori ne me passionne pas). J'avoue qu'à part quelques pianistes que j'irais volontiers entendre en vrai, je préfère écouter la "musique de chambre" chez moi, mais cela dépendrait de nombreux critères.
J'hésite à retourner voir Carmen, donc il va se poser des problèmes de sous et je ne pense pas par conséquent aller à ce récital.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11957
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anja Harteros

Message par PlacidoCarrerotti » 14 juin 2017, 14:19

Adalbéron a écrit :
14 juin 2017, 14:06
JdeB a écrit :
14 juin 2017, 09:06
C'est surtout lié au primat du visuel. Le nouveau public, de moins en moins éduqué musicalement, veut du spectacle voire du spectaculaire.
C'est d'ailleurs pour cette raison que la Philharmonie est toujours vide...
Le public des récitals de chant est-il majoritairement un public d'opéra ou un public de concert classique ;-) ?
Sachant que Florez remplit Garnier mais pas Harteros, j'aurais tendance à dire que c'est un public d'opéra.

A l'époque des Lundis de l'Athénée (les Folies Bergé), on y allait pour entendre enfin tel ou tel chanteur qu'on n'avait jamais entendu / qu'on n'aurait plus jamais l'occasion d'entendre. On se foutait bien du programme. Quand Caballé chantait du Monpou (célèbre auteur de "Sour la gommode", bien entendu) pendant 40 minutes en seconde partie, on pionçait gentiment en attendant la douzaine de bis d'airs d'opéra :lol:
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 20 invités