MARIO LANZA

Les artistes
Répondre
Avatar du membre
Stefano
Messages : 22
Enregistré le : 17 nov. 2004, 00:00

MARIO LANZA

Message par Stefano » 19 nov. 2004, 12:51

Constatant l'absence d'un dossier d'avis consacré au "Ténor en exile" sur ce site ô combien intéressant, je me permettrai d'en lancer un.
Le site granditenori.com a rendu un bel hommage au Caruso Italo-Américain et c'est avec beaucoup d'intérêt que j'aimerais connaître vos impressions en ce qui concerne cet artiste très controversé.
Pour ma part j'ai toujours adoré la voix de ce chanteur qui pouvait de Cole Porter à Leoncavallo ou Giordano avec une facilité déconcertante. De plus, son charisme et sa vitalité l'ont rendu aussi populaire que Caruso ou Gigli auprès du monde.

Avatar du membre
Arnold
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 136
Enregistré le : 17 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Arnold » 19 nov. 2004, 16:37

Je ne connais pas "à fond" la carrière et les enregistrements de Mario Lanza mais sa voix est splendide, lumineuse et brillante. J'adore.
Quant à la "controverse" sur sa carrière, j'ai l'impression qu'elle n'existe et n'échauffe les esprits qu'en Europe et en particulier en France mais pas aux Etats-Unis, du moins pas à un tel degré.
Outre Atlantique, en effet, la pluridisciplinarité n'a jamais fait grincer des dents. On peut être sportif et commentateur TV, acteur et restaurateur, chanteur au Met, à Broadway et acteur à Hollywood. Avec des résultats plus ou moins heureux, c'est vrai mais le principe est admis.
En france, ça ne passe pas. Il faut toujours choisir son camp, sinon, ça fait louche sutout avec un public et une critique aussi élitistes que ceux du monde lyrique. Si on est bon dans une discipline, il faut s'y cantonner et ne surtout pas explorer d'autres territoires sous peine d'être taxé de cabotinage. Nombreux sont les artistes qui en ont fait les frais. Il y ceux qui sont issus du monde lyrique et qui ont osé pousser la chansonnette chez Drucker (les pauvres) et ceux qui vienent d'ailleurs et ont osé faire une incursion dans l'opéra (pffff!).
Bon, pour revenir à Mario Lanza, sa popularité américaine est aussi due en partie au fait que le public, là-bas, affectionne et soutient ceux qui, partis de rien, réussissent à la force du poignet. Ca alimente la légende et promeut l'idée de l'american-way-of-life, si vivace dans les anées 50. Alors le petit Caruso, fringant fils d'immigré italien, qui chante à merveille et promène sa jolie frimousse sur les plateaux de télé et de cinéma, ça ne pouvait que marcher. Mais certainement pas sans le talent qui fut le sien.
Bon j'ai été un peu long et j'ai parlé du système davantage que du chanteur mais c'était un peu le sujet, non ?

Avatar du membre
Stefano
Messages : 22
Enregistré le : 17 nov. 2004, 00:00

Message par Stefano » 22 nov. 2004, 09:41

Arnold,

Tu fais bien de t'élatgir sur le système américain qui a fait la gloire de Mario Lanza et aussi sa destruction. Selon moi un artiste de ce calibre, qui a étudié avec Rosati (professeur de B. Gigli) et qui a débuté sa carrière en chantant M. Butterfly à New Orleans n'avait rien à faire dans ce star système qui a fait de lui une idole au prix d'incessants régimes drastiques qui l'obligeaient à perdre une trentaine de kilos avant d'être "filmable".
D'autres artistes, telle Judi Garland, connurent la même ascension rapide et fulgurante ainsi que la même chute fatale et destructrice.
Nonobstant tout cela, cela reste un artiste d'exception qui aurait fait délirer bien des foules s'il avait maintenu la promesse qu'il s'était faite : devenir chanteur d'opéra et non movie star.

FONOTIPIA
Messages : 38
Enregistré le : 23 août 2005, 23:00

Message par FONOTIPIA » 29 août 2005, 10:49

J'ai toujours gardé une tendresse particulière pour Mario Lanza. C'est avec lui (comme beaucoup d'autres , Carreras, par exemple) que j'ai découvert L'Opéra en voyant le film "Le Grand Caruso". Il avait un voix naturel splendide. Une controverse existe sur l'ampleur de sa voix. C'est vrai qu'il n'a pas chanter à l'Opéra mais dans un concert Live au début de sa carrière il interprète un "impprovviso" de Chénier qui est très bon. Je sais qu'il est venu quelques années avant sa mort chanter en France, à L'Olympia et que cela ne s'est pas très bien passé : le Public attendait des airs d'Opéras, il eût le droit à des chansons. Voix d'opéra ou non, qu'importe. Sur les disques c'est magnifique, toujours un plaisir de l'écouter. Pour ma part, je le préfère dans les comédies musicales ou les chansons américaines qui lui vont à merveille. Un de ses meilleurs disques pour moi : "Lygia" chanson du film "QUO VADIS". Une interprétation remplit de charme et de suavité.
Un très beau DVD "Mario Lanza, an american Caruso" (avec le témoignage de Domingo) est édité chez Kultur.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités