Anna Netrebko (évolution de carrière)

Les artistes
Avatar du membre
quetzal
Basse
Basse
Messages : 7813
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par quetzal » 17 mai 2017, 09:28

abfab a écrit :
17 mai 2017, 09:26
On pourrait aussi considérer que TU as trollé Bernard.
C'est effectivement le mot.
Bernard

Je n'ai parlé que " d'intense ovation"... Et on a droit à tout un fromage.
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3027
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Stefano P » 17 mai 2017, 09:43

Y'a quand même des moments d'anthologie dans cette critique d'Olyrix :

"D'une voix longue, sonore et chuintante, Peter Mattei chante du bout de son visage"

"Netrebko incarne et articule si bien, qu'elle se ferait comprendre d'un non-russophone."

"Tout est accablant, au premier chef le chandelier monstrueux qui menace de s'abattre sur les personnages"

"Vocalement, la chaleur des médiums graves de Varduhi Abrahamyan tend à sa sœur un duvet de velours." :eyes:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
quetzal
Basse
Basse
Messages : 7813
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par quetzal » 17 mai 2017, 09:54

Stefano P a écrit :
17 mai 2017, 09:43
Y'a quand même des moments d'anthologie dans cette critique d'Olyrix :

"D'une voix longue, sonore et chuintante, Peter Mattei chante du bout de son visage"

"Netrebko incarne et articule si bien, qu'elle se ferait comprendre d'un non-russophone."

"Tout est accablant, au premier chef le chandelier monstrueux qui menace de s'abattre sur les personnages"

"Vocalement, la chaleur des médiums graves de Varduhi Abrahamyan tend à sa sœur un duvet de velours." :eyes:
Je suis bien d'accord... Cette critique que j'ai lue par hasard est inénarrable... Ceci dit je lis très rarement les critiques, sauf si elles instruisent sur une création.
L'intérêt d'ODB est de croiser des points de vue.

La description de Netrebko en vrac, affalée longuement au sol sous les hurlements et les applaudissements après l'air des lettres est une description exacte.

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
Adalbéron
Ténor
Ténor
Messages : 759
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Adalbéron » 17 mai 2017, 19:58

quetzal a écrit :
17 mai 2017, 09:54
Stefano P a écrit :
17 mai 2017, 09:43
Y'a quand même des moments d'anthologie dans cette critique d'Olyrix :

"D'une voix longue, sonore et chuintante, Peter Mattei chante du bout de son visage"

"Netrebko incarne et articule si bien, qu'elle se ferait comprendre d'un non-russophone."

"Tout est accablant, au premier chef le chandelier monstrueux qui menace de s'abattre sur les personnages"

"Vocalement, la chaleur des médiums graves de Varduhi Abrahamyan tend à sa sœur un duvet de velours." :eyes:
Je suis bien d'accord... Cette critique que j'ai lue par hasard est inénarrable... Ceci dit je lis très rarement les critiques, sauf si elles instruisent sur une création.
L'intérêt d'ODB est de croiser des points de vue.

La description de Netrebko en vrac, affalée longuement au sol sous les hurlements et les applaudissements après l'air des lettres est une description exacte.

Bernard
Oui.
Pour ma part je n'avais jamais assisté à Bastille à un tel délire. J'avais un peu cependant l'impression d'être au TCE après la Norma de Bartoli : je ne comprenais pas cet enthousiasme, j'avais l'impression d'avoir raté quelque chose. De toute manière, cette ovation était programmée.

Dans la critique d'Olyrix, je n'arrive pas à comprendre si Mattei est jugé bon ou désastreux :lol:
"Songe bien, oui, songe en combattant qu'un oeil noir te regarde, et que l'amour t'attend."Carmen

Avatar du membre
micaela
Baryton
Baryton
Messages : 1884
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par micaela » 17 mai 2017, 20:19

Stefano P a écrit :
17 mai 2017, 09:43
Y'a quand même des moments d'anthologie dans cette critique d'Olyrix :

"D'une voix longue, sonore et chuintante, Peter Mattei chante du bout de son visage"

"Netrebko incarne et articule si bien, qu'elle se ferait comprendre d'un non-russophone."

"Tout est accablant, au premier chef le chandelier monstrueux qui menace de s'abattre sur les personnages"

"Vocalement, la chaleur des médiums graves de Varduhi Abrahamyan tend à sa sœur un duvet de velours." :eyes:
Il faudrait tout citer, tellement c'est hallucinant, ce texte...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
quetzal
Basse
Basse
Messages : 7813
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par quetzal » 17 mai 2017, 21:10

Adalbéron a écrit :
17 mai 2017, 19:58
quetzal a écrit :
17 mai 2017, 09:54
Stefano P a écrit :
17 mai 2017, 09:43
Y'a quand même des moments d'anthologie dans cette critique d'Olyrix :

"D'une voix longue, sonore et chuintante, Peter Mattei chante du bout de son visage"

"Netrebko incarne et articule si bien, qu'elle se ferait comprendre d'un non-russophone."

"Tout est accablant, au premier chef le chandelier monstrueux qui menace de s'abattre sur les personnages"

"Vocalement, la chaleur des médiums graves de Varduhi Abrahamyan tend à sa sœur un duvet de velours." :eyes:
Je suis bien d'accord... Cette critique que j'ai lue par hasard est inénarrable... Ceci dit je lis très rarement les critiques, sauf si elles instruisent sur une création.
L'intérêt d'ODB est de croiser des points de vue.

La description de Netrebko en vrac, affalée longuement au sol sous les hurlements et les applaudissements après l'air des lettres est une description exacte.

Bernard
Oui.
Pour ma part je n'avais jamais assisté à Bastille à un tel délire. J'avais un peu cependant l'impression d'être au TCE après la Norma de Bartoli : je ne comprenais pas cet enthousiasme, j'avais l'impression d'avoir raté quelque chose. De toute manière, cette ovation était programmée.
(...)
De toute façon, oui tu as raté quelque chose que tu n'es pas prêt de re-entendre sur scène dans ce rôle.
Mais tu as tes disques, bien sûr !

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
Adalbéron
Ténor
Ténor
Messages : 759
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Adalbéron » 17 mai 2017, 21:50

quetzal a écrit :
17 mai 2017, 21:10
De toute façon, oui tu as raté quelque chose que tu n'es pas prêt de re-entendre sur scène dans ce rôle.
Mais tu as tes disques, bien sûr !

Bernard
Ce que j'ai entendu était très bien, mais je ne vois vraiment pas ce qu'elle a pu donner d'unique. J'espère vraiment pouvoir entendre une Tatiana plus émouvante et florescente que celle-ci, et pas que dans les archives du passé.
J'ai apprécié ce qu'à fait Netrebko hier soir, c'est incontestable ; mais elle ne m'a pas fait oublier la défection de Yoncheva.
"Songe bien, oui, songe en combattant qu'un oeil noir te regarde, et que l'amour t'attend."Carmen

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités