Anna Netrebko (évolution de carrière)

Les artistes
Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8373
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par HELENE ADAM » 10 mai 2017, 22:48

PlacidoCarrerotti a écrit :
10 mai 2017, 22:35
quetzal a écrit :
10 mai 2017, 22:06
PlacidoCarrerotti a écrit :
10 mai 2017, 21:55
quetzal a écrit :
10 mai 2017, 19:08
Mais si Placido est honnête...

Foin d'oxymore et brisons là. :mrgreen:

PS : sinon, en essayant d'être le plus objectif, la voix est immense (par rapport aux standards actuels), le timbre est magnifique (mais c'est une question de goût), elle a détonné dans la Lady (ça lui arrive de plus en plus souvent ces temps-ci), elle chante tout pareil (je me demande si elle a un cerveau)).
Elle a toujours détonné , ( comme tous les russes d'ailleurs) c'est son charme :lol:
Ceci dit tu es de mauvaise foi , elle nous a vraiment épatés dans son engagement et ses prises de risque dans des graves rauques dans sa Lady Macbeth.

Bernard
En fait, ça me fait penser aux productions de Bob Wilson. C'est toujours la même chose : pourtant, au final, Aida était d'une nullité absolue, et sa Femme sans Ombre, était géniale.
Ben Nénette, c'est le même syndrome : super excitante en Lady, à côté de la plaque en Mouche-à-beurre. Et elle a chanté les deux pareils.
Question de tempérament et pas seulement de voix ( :lol: ). Vous l'imaginez en geisha trompée par un macho yankee ? Alors qu'en Lady Macbeth...mmmmh là oui, elle y croit, à fond.... :roll:
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
quetzal
Basse
Basse
Messages : 8006
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par quetzal » 10 mai 2017, 23:40

HELENE ADAM a écrit :
10 mai 2017, 22:48
PlacidoCarrerotti a écrit :
10 mai 2017, 22:35
quetzal a écrit :
10 mai 2017, 22:06
PlacidoCarrerotti a écrit :
10 mai 2017, 21:55
quetzal a écrit :
10 mai 2017, 19:08
Mais si Placido est honnête...

Foin d'oxymore et brisons là. :mrgreen:

PS : sinon, en essayant d'être le plus objectif, la voix est immense (par rapport aux standards actuels), le timbre est magnifique (mais c'est une question de goût), elle a détonné dans la Lady (ça lui arrive de plus en plus souvent ces temps-ci), elle chante tout pareil (je me demande si elle a un cerveau)).
Elle a toujours détonné , ( comme tous les russes d'ailleurs) c'est son charme :lol:
Ceci dit tu es de mauvaise foi , elle nous a vraiment épatés dans son engagement et ses prises de risque dans des graves rauques dans sa Lady Macbeth.

Bernard
En fait, ça me fait penser aux productions de Bob Wilson. C'est toujours la même chose : pourtant, au final, Aida était d'une nullité absolue, et sa Femme sans Ombre, était géniale.
Ben Nénette, c'est le même syndrome : super excitante en Lady, à côté de la plaque en Mouche-à-beurre. Et elle a chanté les deux pareils.
Question de tempérament et pas seulement de voix ( :lol: ). Vous l'imaginez en geisha trompée par un macho yankee ? Alors qu'en Lady Macbeth...mmmmh là oui, elle y croit, à fond.... :roll:
Y'a d'ça Hélène ! C'est sûr :lol:

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 215
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par lionrougeetblanc » 11 mai 2017, 10:50

dongio a écrit :
10 mai 2017, 21:01
Des moyens, de la ( grosse) voix démonstrative ....mais quelle lourdeur, quelle absence de subtilité, d'émotion et de délicatesse ! Mauvais goût histrionique pour ce début d'air. Très déçu et agacé ( et pourtant je suis fan) même si on ne peut pas juger in toto sur un court extrait ( en plus le costume et le maquillage...)
+ 1
Je vais me faire battre mais j'ai immédiatement pensé à Michel Fau :lol:

Avatar du membre
quetzal
Basse
Basse
Messages : 8006
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par quetzal » 11 mai 2017, 11:55

lionrougeetblanc a écrit :
11 mai 2017, 10:50
dongio a écrit :
10 mai 2017, 21:01
Des moyens, de la ( grosse) voix démonstrative ....mais quelle lourdeur, quelle absence de subtilité, d'émotion et de délicatesse ! Mauvais goût histrionique pour ce début d'air. Très déçu et agacé ( et pourtant je suis fan) même si on ne peut pas juger in toto sur un court extrait ( en plus le costume et le maquillage...)
+ 1
Je vais me faire battre mais j'ai immédiatement pensé à Michel Fau :lol:


On lit de tout sur ODB ...

Michel Fau ?

-Pour le Costume dessiné par le "Matisse" de la peinture japonaise , Yoshio Aoyama , un des plus grands peintres fauves du XX ème siècle japonais qui a fait le décor et le costume de cette production des années 50 reprise jusqu'aux années 80 au MET évoquée dans cette Butterfly ?

-Pour la voix de Netrebko ? Michel Fau chante comme Netrebko ?

Netrebko histrionique dans cette prestation ?

Soit je ne sais plus ce qu'est l'histrionisme soit on voit de l'histrionisme là où au contraire Netrebko est apparue comme particulièrement hiératique tout au long de ce Un bel di .

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

dongio
Baryton
Baryton
Messages : 1251
Enregistré le : 05 nov. 2006, 00:00
Contact :

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par dongio » 11 mai 2017, 12:42

Aoyama ou pas Aoyama, la silhouette de Netrebko faisait effectivement penser à Michel Fau dans son "récital emphatique" :lol:
L'histrionisme étant une recherche constante d'attention et une démonstration outrée (un peu comme ce que font certains ici sur OdB :lol: ), ce que faisait Netrebko attifée comme cela et chantant ainsi relevait à mon humble avis de l'histrionisme, abstraction faite de l'historique production du Met (que l'on a bien fait d'enterrer ou que l'on devrait incinérer si ce n'est pas fait)
Quant à l'hiératisme, je ne vois pas où dans ce "bel di" on retrouve quelque chose se rapportant aux choses sacrées ou liturgiques...L'immuable dans l'art c'est le figé, et donc la mort.
Le hiératique se trouvait dans la production de Bob Wilson au moment du chœur à bouche fermée au dernier acte , moment bouleversant, ou CioCioSan et Suzuki étaient l'une contre l'autre, assises, immobiles absolument pendant que l'enfant sautillait sur scène. Préfiguration de la mort à venir.

Avatar du membre
quetzal
Basse
Basse
Messages : 8006
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par quetzal » 11 mai 2017, 13:04

Oui que tout cela soit tourné en ridicule pourquoi pas ; c'est effectivement un style et une figure du passé .

Ceci dit c'était la règle du jeu, ce n'était pas un affublement de récital choisi par les artistes.

On aurait aussi bien pu voir certains chanteurs attifés par les improbables costumes de Papageno ou de la Reine de la Nuit dans les années 70 exposés dans les vitrines du théâtre , qui leur aurait valu leur lot de ridicule hors du contexte d'évocation historique de la manifestation.

Ce qu'on voit sur ces extraits vidéos , mais aussi ce qu'on entend ne peut pas être détaché de ce contexte très particulier de l'exercice imposé.

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11719
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par PlacidoCarrerotti » 11 mai 2017, 13:09

quetzal a écrit :
11 mai 2017, 13:04

Ce qu'on voit sur ces extraits vidéos , mais aussi ce qu'on entend ne peut pas être détaché de ce contexte très particulier de l'exercice imposé.

Bernard
La jalousie, Bernard, la jalousie ... Laisse dire. :lol: :lol: :lol:
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

skipy
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 127
Enregistré le : 15 oct. 2009, 23:00
Contact :

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par skipy » 11 mai 2017, 22:21

Je vous trouve bien difficiles avec Nenette. Perché de mon fauteuil au Balcony, j'ai largement préféré recevoir une avalanche de decibels sans doute hors de propos, mais avec ce timbre unique, plutôt que devoir tendre l'oreille pour percevoir un pianississimo qui ne couvrirait même pas les bruits parasites du public. Na! :akuma:

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6010
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par MariaStuarda » 12 mai 2017, 06:42

quetzal a écrit :
10 mai 2017, 19:08
oui mais vous êtes des anti Anna , moi je suis un fan .
C'est la meilleure celle là ! :2guns:
Moi, un anti Anna ?

Que les choses soient claires, j'ai adoré sa Turandot "alla" Michel Fau (Je souscris à cette comparaison).
On ne me fera pas croire que Anna n'a pas fait le choix de forcer sur le maquillage. Je pense d'ailleurs que c'était totalement assumé de la part d'une diva qui s'affiche chaque jour plus bariolée avec son mari sur FB.
Et pour tout dire, j'ai adoré ce second degré plâtrier, surtout face à parterre de milliardaires new yorkais à qui elle a donné le coup de grâce.

De toutes façons, quoi qu'on pense du chant dans les airs, Anna a fait évènement pour chacune de ses deux apparitions. C'était probablement la seule vraie diva de la soirée au sens littéral du terme. ça n'a d'ailleurs pas pour rien que Gelb lui a fait finir la première partie et, si on excepte le AÎda totalement inutile de la fin, la seconde aussi.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11719
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par PlacidoCarrerotti » 12 mai 2017, 08:51

Aida, c'était pour le triomphe et la pluie d'étoiles. Ce n'était aucunement inutile !
Bon, si Nénette avait été de la fête ;-) ça aurait apporté largement un plus (ou Radva avec un mi bémol !) et effectivement il y aurait eu un finale plus exaltant !
Et je suis tout à fait d'accord pour dire c'était la seule diva féminine de la soirée.
Quand on vous dit que c'était mieux avant ...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Ariodante13 et 25 invités