Anna Netrebko (évolution de carrière)

Les artistes
Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Adalbéron » 10 mai 2017, 18:47

Je pense que je n'ai pas le droit de la mettre ici, mais voici une captation pirate du début de l'air : https://instagram.com/p/BT5rAHpDIPB/

(Je supprimerai si on me le demande.)
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8149
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Bernard C » 10 mai 2017, 19:08

PlacidoCarrerotti a écrit :
10 mai 2017, 18:03
abfab a écrit :
10 mai 2017, 17:24
Ce qui est surtout étonnant c'est de juger tout cet air sur ses seules 15 dernières secondes qui correspondent au moment où finalement on a une Butterfly exaltée qui ne rêve plus gentiment mais s'adresse à Suzuki pour la convaincre (elle l'a d'ailleurs menacée un peu avant pour ses doutes la douce Butterfly) et peut-être se convaincre elle-même et où lâcher les vannes est cohérent... en ignorant complètement le message de Bernard qui lui a tout entendu et a noté des allègements convaincants dans le reste de l'air.
MariaStuarda et moi-même, avons entendu tout l'air sur place (voir le fil du gala) et nous ne sommes pas aussi enthousiastes que Bernard ...
oui mais vous êtes des anti Anna , moi je suis un fan .

je trouve cette discussion effectivement ridicule .

Non seulement il n'est question dans cet extrait que de quelques mesures finales de l'air ( je l'ai publié pour l'ambiance et le look) , mais même pour l'air entier il est évident que Anna Netrebko est en situation de démonstration de force devant le rideau du MET et doit impressionner le public , bien plus que chanter Butterfly dans son jus .

Mais si Placido est honnête il reconnaitra que pour quelques stars , la situation a été celle là : moins la mise en condition de scène jouée qu'en condition de performance .
C'était le cas pour Domingo ,DiDonato dans Charlotte , Camarena ( qui d'ailleurs a fort discutablement attaqué ses contre-ut) , Grigolo dans Tosca ( là aussi bien peu crédible -faisant son show perso ) .

Bien sûr qu'elle n'est pas Cio Cio San , mais elle a tout à fait les moyens d'alléger la voix , même si elle ne sera jamais la jeune fille du livret , pas plus que Callas au disque ou ma meilleure Cio cio San au théatre de l'époque récente Mademoiselle Patricia Racette , elle aussi bien mûre .( à-mon-goût-à-moi-que-j'ai ! )

Des Cio Cio San à la voix de 18 ans , je vous les laisse .

Netrebko a chanté Butterfly lors de ce Gala à peine apaisée de la très spectaculaire et impressionnante Lady Macbeth qu'elle nous a servie de façon magistrale .

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Adalbéron » 10 mai 2017, 19:46

quetzal a écrit :
10 mai 2017, 19:08
Des Cio Cio San à la voix de 18 ans , je vous les laisse .
Et moi je vous laisse les Cio-Cio-Macbeth :wink:.
Et je garde pour moi De Los Angeles, Scotto et Freni.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 815
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Peleo » 10 mai 2017, 20:48

Il a des ailes en plomb le papillon.

dongio
Baryton
Baryton
Messages : 1272
Enregistré le : 05 nov. 2006, 00:00
Contact :

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par dongio » 10 mai 2017, 21:01

Des moyens, de la ( grosse) voix démonstrative ....mais quelle lourdeur, quelle absence de subtilité, d'émotion et de délicatesse ! Mauvais goût histrionique pour ce début d'air. Très déçu et agacé ( et pourtant je suis fan) même si on ne peut pas juger in toto sur un court extrait ( en plus le costume et le maquillage...)

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Stefano P » 10 mai 2017, 21:24

Bon alors, on a eu la fin de l'air et le début complètement catastrophiques ; il ne manque plus que le milieu pour qu'on puisse vraiment se faire une opinion... :eyes:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11948
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par PlacidoCarrerotti » 10 mai 2017, 21:55

quetzal a écrit :
10 mai 2017, 19:08
Mais si Placido est honnête...

Foin d'oxymore et brisons là. :mrgreen:

PS : sinon, en essayant d'être le plus objectif, la voix est immense (par rapport aux standards actuels), le timbre est magnifique (mais c'est une question de goût), elle a détonné dans la Lady (ça lui arrive de plus en plus souvent ces temps-ci), elle chante tout pareil (je me demande si elle a un cerveau)).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8149
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Bernard C » 10 mai 2017, 22:02

Non je pense qu'on ne peut se faire qu'une opinion assez fausse.

Netrebko n'a certainement pas cherché à interpréter autre chose qu'un air célèbre devant les cerisiers en fleurs et dans le costume de 1958 dessiné par l'immense artiste japonais Yoshio Aoyama face à un public venu pour le plus grand show lyrique du monde .

Chercher là dedans la Cio Cio San est vain.
Dans Macbeth elle fait de l'art.
Là dedans on lui demande de faire impression au parterre de milliardaires ...donc elle donne les watts.

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8149
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par Bernard C » 10 mai 2017, 22:06

PlacidoCarrerotti a écrit :
10 mai 2017, 21:55
quetzal a écrit :
10 mai 2017, 19:08
Mais si Placido est honnête...

Foin d'oxymore et brisons là. :mrgreen:

PS : sinon, en essayant d'être le plus objectif, la voix est immense (par rapport aux standards actuels), le timbre est magnifique (mais c'est une question de goût), elle a détonné dans la Lady (ça lui arrive de plus en plus souvent ces temps-ci), elle chante tout pareil (je me demande si elle a un cerveau)).
Elle a toujours détonné , ( comme tous les russes d'ailleurs) c'est son charme :lol:
Ceci dit tu es de mauvaise foi , elle nous a vraiment épatés dans son engagement et ses prises de risque dans des graves rauques dans sa Lady Macbeth.

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11948
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anna Netrebko (évolution de carrière)

Message par PlacidoCarrerotti » 10 mai 2017, 22:35

quetzal a écrit :
10 mai 2017, 22:06
PlacidoCarrerotti a écrit :
10 mai 2017, 21:55
quetzal a écrit :
10 mai 2017, 19:08
Mais si Placido est honnête...

Foin d'oxymore et brisons là. :mrgreen:

PS : sinon, en essayant d'être le plus objectif, la voix est immense (par rapport aux standards actuels), le timbre est magnifique (mais c'est une question de goût), elle a détonné dans la Lady (ça lui arrive de plus en plus souvent ces temps-ci), elle chante tout pareil (je me demande si elle a un cerveau)).
Elle a toujours détonné , ( comme tous les russes d'ailleurs) c'est son charme :lol:
Ceci dit tu es de mauvaise foi , elle nous a vraiment épatés dans son engagement et ses prises de risque dans des graves rauques dans sa Lady Macbeth.

Bernard
En fait, ça me fait penser aux productions de Bob Wilson. C'est toujours la même chose : pourtant, au final, Aida était d'une nullité absolue, et sa Femme sans Ombre, était géniale.
Ben Nénette, c'est le même syndrome : super excitante en Lady, à côté de la plaque en Mouche-à-beurre. Et elle a chanté les deux pareils.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 27 invités