Page 6 sur 10

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 23 déc. 2014, 16:12
par KITTY
J'ai vu Pavaroti pour la1ère fois grâce au 'Grand Echiquier" de Jacques Chancel

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 23 déc. 2014, 16:12
par KITTY
Pavarotti, pardon !!

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 03 janv. 2015, 22:05
par Ingrid
:arrow:

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 03 janv. 2015, 23:54
par Musanne
Ingrid a écrit :encore quelques jours disponible : http://www.arte.tv/guide/fr/054758-000/ ... autoplay=1
Merci du rappel, Ingrid

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 04 janv. 2015, 01:09
par Musanne
Dans ce portrait diffusé par Arte je relève cette citation tirée d'une interview de Luciano : "la voix du ténor est celle d'un animal sauvage... C'est très excitant parce que c'est très dangereux. On le sent, quand un ténor chante on le sent plus en danger qu'un baryton"

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 05 janv. 2015, 09:15
par jean-didier
J'ai été très déçu par ce reportage, sur une heure il n'y a que 3-4 petits extraits d'opéra (le si bémol fortissimo de Celeste Aida, le contre-ut de Rodolfo, la donna e mobile) et tout le reste met l'accent sur les 3 ténors, les concerts géant "o sole mio" ou avec Sting. Les interviews à la télé américaine où il se vante de se faire 200 femmes par an avec un sourire lubrique ... ça ne met pas forcément l'accent sur les aspects les plus valorisables du plus grand ténor du monde.

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 05 janv. 2015, 13:11
par HELENE ADAM
D'accord avec Jean-Didier... le grand Pavarotti avait bien des côtés discutables mais à l'heure des hommages mérités, Arte pourrait nous donner un vrai aperçu de la carrière de ce grand ténor....

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 05 janv. 2015, 13:32
par PlacidoCarrerotti
HELENE ADAM a écrit :D'accord avec Jean-Didier... le grand Pavarotti avait bien des côtés discutables mais à l'heure des hommages mérités, Arte pourrait nous donner un vrai aperçu de la carrière de ce grand ténor....
Tout est déjà dans le triste gloubi-boulga du texte de présentation : "Né à Modène en 1935 et mort il y a sept ans, Luciano Pavarotti, le "ténor du siècle" selon Karajan, fut l’un des artistes lyriques les plus populaires de l’histoire récente. Avec la série de concerts des "trois ténors" (avec Plácido Domingo et José Carreras), diffusée par les télévisions du monde entier dans les années 1990, il a popularisé les grands airs du bel canto – Puccini, Verdi ou Donizetti. Une voix pour l’éternité revient sur les moments clefs de sa carrière – depuis ses premiers pas sur scène jusqu’au légendaire concert à Central Park, suivi par un demi-million d’admirateurs. Outre son interprétation du répertoire classique, il a aussi su outrepasser les frontières des genres en collaborant avec des artistes pop comme Sting, Eric Clapton ou même les Spice Girls.

Voilà : Luciano transgenre, c'est l'essentiel ... A bas le classique et l'opéra, ces monstruosités élitistes !

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 05 janv. 2015, 14:04
par jean-didier
PlacidoCarrerotti a écrit :
Voilà : Luciano transgenre, c'est l'essentiel ... A bas le classique et l'opéra, ces monstruosités élitistes !
ça n'est pourtant pas l'esprit d'Arte.

Re: Luciano Pavarotti

Posté : 05 janv. 2015, 14:47
par PlacidoCarrerotti
jean-didier a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :
Voilà : Luciano transgenre, c'est l'essentiel ... A bas le classique et l'opéra, ces monstruosités élitistes !
ça n'est pourtant pas l'esprit d'Arte.
Ca c'était avant :D