Annick Massis

Les artistes

La Massis sous l'ère N. Joêl"

Le sondage s’est terminé le 18 juin 2007, 13:32

oui
18
72%
non
7
28%
 
Nombre total de votes : 25

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12218
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Annick Massis

Message par PlacidoCarrerotti » 04 nov. 2016, 14:00

jean-didier a écrit :Ben non, je pense qu'Annick a effectivement fait des merveilles, que c'est la seule chanteuse française soprano à pouvoir chanter le répertoire bel canto de manière très convaincante. Face à Blake dans le Comte Ory, elle avait tout à fait sa place, en récital, l'air des Vêpres siciliennes était électrisant pour ne prendre qu'un exemple ... et jusqu'à une Mathilde au TCE de très belle allure. Je veux bien que ça soit une éternelle seconde mais dans le bel canto en France derrière qui ? Pour la générosité, ça dépend à quel niveau on la place : si c'est pour le plan vocal, les suraigus tenus indéfiniment à la fin des airs peuvent en être une preuve (même au TCE où elle a failli être submergée par le trac) de même que les programmes de récital bien rempli. Après pour l'aspect communication avec le public, le trac encore une fois la coupe certainement en partie du public.
jean-didier a écrit :Sinon si elle n'avait pas été victime du bulldozer Dessay sur le terrain du bel canto en France, peut-être aurait-elle eu une chance de s'exposer plus et de développer des qualités qu'on lui reproche de ne pas avoir. Rappelons que Massis a quand même chanté la Fille du régiment, la Somnambule, les Capulet, Lucia, les Puritains, Tancredi en France mais jamais à Paris.
Massis n'est pas une belcantiste faute de capacité à varier les couleurs, et le belcanto ne se réduit pas à des contre-mi ;-)
(PlacidoCarrerotti is powered by Jérôme)

Quant aux suraigus, elle n'en était pas si prodigue quand elle était au top de sa forme (cf. Les Huguenots à Liège de sinistre mémoire) : il est possible que la raison pour laquelle elle les tient tant aujourd'hui, soit que c'est une manière de briller qui lui est encore accessible. Apparemment c'est efficace.

Comme pour Elisabeth Duval, le bulldozer Dessay lui a effectivement coupé l'herbe sous le pied, d'autant qu'il s'agit d'un répertoire peu donné.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 829
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Annick Massis

Message par Franz Muzzano » 04 nov. 2016, 14:05

jean-didier a écrit :Sinon si elle n'avait pas été victime du bulldozer Dessay sur le terrain du bel canto en France, peut-être aurait-elle eu une chance de s'exposer plus et de développer des qualités qu'on lui reproche de ne pas avoir. Rappelons que Massis a quand même chanté la Fille du régiment, la Somnambule, les Capulet, Lucia, les Puritains, Tancredi en France mais jamais à Paris.
Tu résumes tout avec l'oxymore "Dessay sur le terrain du bel canto". Pour cette dernière, Lakmé ou Olympia, oui. Les Italiens, certainement pas. Mais c'est malheureusement elle qui a eu droit à Lucia, Marie ou Amina à Paris (et si elle ne s'était pas arrêtée, je prends le pari qu'on l'y aurait vue en Violetta...) quand Massis n'avait rien dans ce domaine ou elle a excellé ailleurs (sans être une "légende du chant", c'est vrai). Pour Massis, une Eudoxie fortement amputée, quelques Rameau et une Infante du Cid où elle a dû se battre pour ne pas avoir que des miettes (merci Plasson). Oui, cherchez l'erreur...
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8023
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Annick Massis

Message par jerome » 04 nov. 2016, 14:10

PlacidoCarrerotti a écrit :Massis n'est pas une belcantiste faute de capacité à varier les couleurs, et le belcanto ne se réduit pas à des contre-mi ;-)
(PlacidoCarrerotti is powered by Jérôme)
:lol: tout à fait!
Et puis avoir chanté en récital le boléro d'Elena ne signifie pas avoir la voix pour! Il faut absolument éviter de décorréler les airs du rôle auquel ils appartiennent et donc de la voix qui y est requise. Timbre trop clairet, manque de largeur vocale, projection insuffisante, couleurs réduites, les moyens vocaux de Massis ne sont pas ceux d'une belcantiste même si elle a de la technique et surtout un sens du style (en cela elle est supérieure à quelqu'un d'autre ...) mais c'est beaucoup trop peu pour la valider en authentique belcantiste. Sous-dimensionnée dans Sonnambula, Puritani, Straniera, Stuarda, Traviata, ..., elle passe à peu près en Lucia (encore faut-il accepter de faire totalement abstraction des vraies références dans le rôle).
Son seul vrai bon rôle belcantiste, c'est le Comte Ory qui le lui a offert.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2721
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Annick Massis

Message par Loïs » 04 nov. 2016, 14:20

jerome a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :Massis n'est pas une belcantiste faute de capacité à varier les couleurs, et le belcanto ne se réduit pas à des contre-mi ;-)
(PlacidoCarrerotti is powered by Jérôme)
:lol: tout à fait!
Je glisse lentement mais surement vers le HS (quoique); la question n'est elle pas française? Car cette absence de palettes de couleurs , ces voix qui sonnent blanches, me parait typiquement française (Massis, Dessay,Vidal, Raphanael, Mesplé, Robin, etc...). Hormis Eda-Pierre je ne vois pas de chanteuse française armée pour aborder le bel canto ou me gourge-je?
Je crois que c'est malheureusement lié au fait que la langue française est une des plus pauvres au monde en couleurs et que les chanteurs qui n'en patissent pas (car cela ne se limite pas qu'aux colorature) jouissent d'une culture sonore méditerranéenne plus riche (Alagna, BUM,...)

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3370
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Annick Massis

Message par jean-didier » 04 nov. 2016, 17:29

PlacidoCarrerotti a écrit : Massis n'est pas une belcantiste faute de capacité à varier les couleurs, et le belcanto ne se réduit pas à des contre-mi ;-)
(PlacidoCarrerotti is powered by Jérôme)
ça fait plusieurs messages que tu mets en avant cette caractéristique (de varier les couleurs), ça m'a un peu intrigué parce que je ne voyais pas ça du tout en premier comme caractéristique du bel canto : mais plus basiquement de vocaliser de manière fluide, précise et soutenue et bien sûr avec le style qui va pour. La variations des couleurs ne me semble pas l'exclusivité du bel canto, mais une qualité requise pour tout répertoire (sauf Olympia peut-être !) sinon ça devient vite monotone.
PlacidoCarrerotti a écrit : Quant aux suraigus, elle n'en était pas si prodigue quand elle était au top de sa forme (cf. Les Huguenots à Liège de sinistre mémoire) : il est possible que la raison pour laquelle elle les tient tant aujourd'hui, soit que c'est une manière de briller qui lui est encore accessible. Apparemment c'est efficace.
Aujourd'hui peut-être qu'elle se rattrape aux branches, effectivement. Sinon j'ai le souvenir de concerts (Gaveau entre autres mais le TCE où visuellement c'était douloureux tellement elle flippait) où elle n'était pas avare de lignes au-dessus de la portée ! Si Opera rara lui a confié plusieurs enregistrements c'est qu'ils ont du la repérer comme belcantiste émérite aussi.

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3370
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Annick Massis

Message par jean-didier » 04 nov. 2016, 17:40

jerome a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :Massis n'est pas une belcantiste faute de capacité à varier les couleurs, et le belcanto ne se réduit pas à des contre-mi ;-)
(PlacidoCarrerotti is powered by Jérôme)
:lol: tout à fait!
Et puis avoir chanté en récital le boléro d'Elena ne signifie pas avoir la voix pour! Il faut absolument éviter de décorréler les airs du rôle auquel ils appartiennent et donc de la voix qui y est requise. Timbre trop clairet, manque de largeur vocale, projection insuffisante, couleurs réduites, les moyens vocaux de Massis ne sont pas ceux d'une belcantiste même si elle a de la technique et surtout un sens du style (en cela elle est supérieure à quelqu'un d'autre ...) mais c'est beaucoup trop peu pour la valider en authentique belcantiste. Sous-dimensionnée dans Sonnambula, Puritani, Straniera, Stuarda, Traviata, ..., elle passe à peu près en Lucia (encore faut-il accepter de faire totalement abstraction des vraies références dans le rôle).
Son seul vrai bon rôle belcantiste, c'est le Comte Ory qui le lui a offert.
Mais oui, bien sûr pour la première partie de ton message. Je suis évidemment d'accord avec ça.
Par contre, je ne vois pas les critères que tu appliques pour dire : Ory OK (rôle créé par la Cinti-Damoreau, qui d'après les écrits - notamment dans la partie biographique des Cancans de l'opéra - ne montait pas au-dessus du si - malgré quelques contre-uts de passages dans Ory et avait un barycentre beaucoup plus bas qu'Annick Massis) et Lucia (Persiani dont a parlé en long en large et en travers). Sonnambula et Puritani me semblent tout à fait dans ses cordes également malgré les créatrices Pasta / Grisi. Franchement Lucia / Puritani c'est kif-kif-bourrico, on se fait vraiment des nœuds au cerveaux pour rien à mettre en place une échelle de Richter des rôles de Bellizetti. Pour Traviata, Stuarda c'est autre chose.
Après j'accorde beaucoup moins d'importance que toi à l'adéquation stricte au profil des créatrices (encore une fois très incertains, vu qu'on n'a que des écrits, des variations écrites, pour se faire une idée réelle de ce que ça donnait), donc Massis dans tous les rôles que tu cites ça me va très bien (sauf dans Traviata, si elle n'y met pas toutes ses tripes).

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3370
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Annick Massis

Message par jean-didier » 04 nov. 2016, 17:41

Loïs a écrit : Hormis Eda-Pierre je ne vois pas de chanteuse française armée pour aborder le bel canto ou me gourge-je?
Il y avait Lagrange et Garner aussi.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2721
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Annick Massis

Message par Loïs » 04 nov. 2016, 17:43

jean-didier a écrit :
Loïs a écrit : Hormis Eda-Pierre je ne vois pas de chanteuse française armée pour aborder le bel canto ou me gourge-je?
Il y avait Lagrange et Garner aussi.
Exact ! Même si ce n'est pas dans ce repertoire là que je les ai vues toutes les deux

operakohler
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 120
Enregistré le : 21 févr. 2008, 00:00
Localisation : paris
Contact :

Re: Annick Massis

Message par operakohler » 05 nov. 2016, 00:50

j'ai découvert Annick Massis dans Mignon à Compiègne, entendue sa première Lucia à rouen pour ne citer que son début de carrière.
Elle a une voix de soprano lyrique légère (donc un timbre clair avec un sur-aigu facile) qui s'étoffe un peu en fin de carrière.
Dire qu'elle est une seconde est un peu fort. Je pense plutôt qu'avec l'age ses défauts ne s'arrangent pas: pas une grande interprétation dramatique sur scène, un tract toujours présent. D'un autre côté ce type de voix connait souvent une perte de facilité dans le sur-aigu.
Je lui suis cependant très reconnaissant de vouloir maintenant dans sa dernière partie de carrière nous faire connaitre ses nouvelles interprétations notamment dans le Bel Canto: Moïse à Marseille, la Straniera et Sutarda. Elle n'y est peut être pas la plus grande, mais une grande chanteuse très certainement. Moi j'espère sa Bolena.

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1234
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Annick Massis

Message par offenbach » 11 nov. 2016, 10:52

Annoncé sur le site d'Elephant Paname:
http://www.elephantpaname.com/fr/progra ... lyrique-15
Une belle soirée en perspective.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 20 invités