Roberto Alagna

Les artistes
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7029
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: HS Re: Roberto Alagna

Message par MariaStuarda » 03 juil. 2018, 07:00

Bernard C a écrit :
02 juil. 2018, 23:24
Les ténors américains ont ( je pense aux spécialistes de l'opéra français ....Polenzani , Hymel par exemple ) ont tous une formation en langue française .

Ils ne chantent pas " phonétiquement " . Ils ne maitrisent pas la langue de façon fluente , certes , mais ce n'est pas un chant purement phonétique.
Ils chantent le texte .

C'est ce qui fait généralement l'incroyable qualité du chant français chez un grand nombre de chanteurs et chanteuses nord américain(e)s .

Bernard
Effectivement, et c'est en général confondant quand tu parles de ces deux là qui sont exemplaires. On peut rajouter Osborn dont je réécoutais le Hoffmann hier et qui a une prononciation fantastique. Avec Polenzani et lui, on a eu, ces dernières années deux des plus Hoffmann de l'histoire.
altini a écrit :
03 juil. 2018, 05:28
On peut ajouter Florez dont le français chanté est magnifique.
Florez n'est pas américain :mrgreen:

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10467
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Roberto Alagna

Message par HELENE ADAM » 03 juil. 2018, 07:04

Curieux sur ce sujet comme chacun part sur son idée sans regarder ce qui se dit : personnellement je n'ai absolument et à aucun moment jamais abordé la question de savoir combien de langues parlait Alagna (qui a déjà deux langues maternelles à son actif et qu'on entend souvent parler anglais en interview), Beczala, Pavarotti ou qui vous voulez.
J'ai souligné le fait qu'Alagna avait fait sa carrière en chantant dans ses deux langues maternelles. Et que le fait de chanter pour la première fois (sauf erreur de ma part) dans une langue étrangère à 54 ans,, dans un opéra mis en scène (donc sans la partition devant les yeux) lui avait manifestement posé problème. Il parle de sa difficulté à mémoriser le chant allemand, il suffit de le lire ou de l'écouter, lui, au lieu de spéculer sur une soi-disant inadéquation vocale (totalement fausse) ou sur ses accidents vocaux dans le Trouvère qui me paraissent hors de propos dans sa décision, précisément parce qu'il était en pleine forme vocale dans Samson et qu'il ne s'est surement pas pété la voix en une soirée. D'ailleurs si tel était le cas c'est la raison qu'il aurait invoquée, autrement protectrice pour lui que la vérité qu'il a eu l'honnêteté (la naiveté diront certains) de dire.
Un Beczala qui d'entrée de jeu, dès ses débuts lyrique, il y a plus de 20 ans, chante en Polonais, en Russe, en allemand au moins, en italien très rapidement, associe immédiatement son apprentissage lyrique à des langues étrangères en plus de sa langue maternelle (qui n'est pas celle qui lui offre le plus d'opéras d'ailleurs). Il n'a donc aucune difficulté si la question se pose, pour chanter en tchèque, en Hongrois ou en Français même sans le maitriser dans la conversation...ce n'est pas strictement du "phonétique", c'est une facilité de mémoriser des tournures, des mots, des phrases, en prenant le bon accent, lié à un exercice d'oreille et de chant.
A l'école maternelle quand j'étais enfant, nous avions appris une chanson en russe. A l'époque je ne maitrisais pas cette langue (je ne l'ai apprise que plus tard au collège), même si pour des raisons familiales elle m'était familière. Pour les autres enfants de toute façon elle ne l'était pas... Tout le monde chantait très bien, accent et "r" roulés compris, et comprenaient ce que racontait l'histoire, sans forcément comprendre chaque mot et pouvait y mettre l'intonation nécessaire (tristesse, peur, joie etc...). Plus tard à la chorale à Coeur joie à laquelle j'ai appartenu plusieurs années, toujours enfant, nous chantions des Lieder allemands, sans connaitre la langue. L'habitude de mémoriser le chant dans une langue étrangère est un atout considérable.
Beaucoup de chanteurs lyriques ont commencé leurs "classes" très jeunes, enfants ou adolescents, et ont été amenés dès le début à chanter dans des langues qui leur étaient étrangères.
Bernard cite à juste titre les chanteurs américains qui chantent très bien en français : cet apprentissage fait manifestement partie de leur formation de chanteur lyrique dès leurs débuts (Hymel en avait parlé dans une interview, se reporter à son fil). Dubois ou Barbeyrac ont déjà raconté leurs débuts en maitrise de chant où ils abordaient des répertoires dans plusieurs langues (ils pratiquent l'un et l'autre le Lied à l'occasion d'ailleurs). J'ai discuté avec Sempey à l'issue de son dernier concert et il parlait aussi de cet apprentissage du Lied (Schubert en l'occurrence) pour les chanteurs français.
Quand on a appris, en apprenant le chant, à le faire dans plusieurs langues étrangères dès le début, c'est plus facile que de vouloir s'y mettre sur le tard.
De nombreux apprentissages, faciles à 5 ans (apprendre le solfège par exemple), sont terriblement ardus à plus de 50 ans.
Le parcours un peu atypique (et d'autant plus intéressant d'ailleurs) d'Alagna fait, qu'à ma connaissance, il n'a pas eu cette formation là...
Je n'ai pas écris non plus qu'il ne pourrait pas y arriver un jour : mais bon, voilà, sauf à penser qu'il n'est pas sérieux (et je ne vois pas pourquoi je penserais ça), en 4 ans de temps, il n'a pas réussi à mémoriser le rôle. Il a peut-être mieux à faire que d'y passer encore le temps nécessaire.

PS : quant à Florez il est hors sujet en la matière...les hispanisants c'est comme les anglophones et les polonais ou les grecs, ils ont intérêt à ne pas se cantonner dans leur langue maternelle pour faire carrière à l'opéra.... :mrgreen:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Helfin
Messages : 40
Enregistré le : 19 oct. 2017, 13:12

Re: HS Re: Roberto Alagna

Message par Helfin » 03 juil. 2018, 07:09

On peut ajouter Florez dont le français chanté est magnifique.
[/quote]
Florez n'est pas américain :mrgreen:
[/quote]
Florez est péruvien, donc bien américain :lol:

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19468
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Roberto Alagna

Message par JdeB » 03 juil. 2018, 07:09

altini a écrit :
03 juil. 2018, 05:26
micaela a écrit :
02 juil. 2018, 22:23
Peut-être que tout simplement pas trop doué pour les langues. Il n' a effectivement chanté qu'en français et en italien (et un peu en latin...).
Pavarotti n'a chanté que dans sa langue maternelle, car il ne parlait aucune langue étrangère .
Pavarotti parlait très bien anglais. Beaucoup d'interviews dans cette langue.
Il a chanté en français au moins le lied d'Ossian. Bon, ce n'est pas un français parfait. C'est dommage car la voix était belle.
et toute la Fille du Régiment en prononçant "j'en fait sarment !" :D
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12545
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Roberto Alagna

Message par PlacidoCarrerotti » 03 juil. 2018, 08:24

Varga (jeune) chantait magnifiquement en français (les Contes au Met en 2004) sans rien y comprendre. Toutes les intentions y étaient.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3476
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Roberto Alagna

Message par Loïs » 03 juil. 2018, 08:33

PlacidoCarrerotti a écrit :
03 juil. 2018, 08:24
Varga (jeune) chantait magnifiquement en français (les Contes au Met en 2004) sans rien y comprendre. Toutes les intentions y étaient.
De manière générale ceux qui chantent avec une diction excellente dans leur langue offrent de belles prestations en langue étrangère. pour ne donner que des exemples francophones: Alagna, Crespin, Gorr, Blanc, Laffont sont loués pour leur russe, tchèque en plus de leur allemand ou italien.
Inversement BUM (ou Koch quand elle aborde le répertoire soprano) sont incompréhensibles dans n'importe quelle langue.
Ce n'est pas tant une compétence linguistique , qu'une question technique

altini
Ténor
Ténor
Messages : 802
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: HS Re: Roberto Alagna

Message par altini » 03 juil. 2018, 08:38

MariaStuarda a écrit :
03 juil. 2018, 07:00
Florez n'est pas américain :mrgreen:
En géo, l'Amérique est un continent pas un pays. Donc, Florez qui est péruvien est aussi américain. A moins de vouloir limiter le terme "américain" aux seuls Etats-Unis d'Amérique.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10467
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: HS Re: Roberto Alagna

Message par HELENE ADAM » 03 juil. 2018, 08:41

altini a écrit :
03 juil. 2018, 08:38
MariaStuarda a écrit :
03 juil. 2018, 07:00
Florez n'est pas américain :mrgreen:
En géo, l'Amérique est un continent pas un pays. Donc, Florez qui est péruvien est aussi américain.
Oui mais sa langue maternelle est l'espagnol c'est ce qui compte dans la "discussion".
Que j'arrête là personnellement après avoir lu qu'on ne comprenait rien de ce que Sophie Koch chantait en allemand... je trouve ça vraiment injuste et de parti pris...(et totalement faux, pour l'avoir entendu dans Wagner et Strauss)
En plus, la question posée n'était absolument pas celle-là puisque n'ayant pas entendu Alagna en allemand, personne n'a prétendu qu'il le prononçait mal, mais celle de la mémorisation d'une langue étrangère en chant, question invoquée par Alagna comme étant SA difficulté.
Problème que n'ont pas la plupart des chanteurs français justement. Dont Sophie Koch...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3381
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Roberto Alagna

Message par micaela » 03 juil. 2018, 08:47

Maîtriser une langue, ça n'a jamais garanti une bonne diction quand on chante (et même dans les passages parlés) .
Pour Sophie Koch, j'ai même lu qu'on la comprenait mieux en allemand qu'en français...
Américain est pris ici dans le sens (admis) de "états-unien" .
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3476
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: HS Re: Roberto Alagna

Message par Loïs » 03 juil. 2018, 08:48

HELENE ADAM a écrit :
03 juil. 2018, 08:41
Que j'arrête là personnellement après avoir lu qu'on ne comprenait rien de ce que Sophie Koch chantait en allemand... je trouve ça vraiment injuste et de parti pris...(et totalement faux, pour l'avoir entendu dans Wagner et Strauss)
T'as lu trop vite Hélène: je parle de ses incursions en répertoire soprano ou sopranisant (Alceste, Selika), surement pas du Chevalier ou du Komponist et cela illustre mon propos d'explication technique : quand elle chante dans son registre naturel, c'est magnifique, ailleurs elle perd sa diction

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 30 invités