Récital Roberto Alagna -Pleyel, 17/09/2006

Représentations
cavatina
Messages : 3
Enregistré le : 20 juil. 2006, 23:00
Contact :

Récital Roberto Alagna -Pleyel, 17/09/2006

Message par cavatina » 17 sept. 2006, 23:03

le FAMEUX récital qui a fait couler tant d'encre sur le forum ODB, j'y étais !
la salle n'était pas archi comble, mais bien remplie tout de même

récital inégal selon moi !
1ère partie : "Poésies non choisies" déclamées par Thierry Frémont, comédien, puis interprétées par Roberto Alagna sur des mélodies composées par les frères du tenor
R. Alagna a eu bcp de mal à "rentrer" dans ces mélodies, on le sentait crispé, accroché à sa partition

2ème partie d'Arie antiche, mélodies françaises et italiennes, le détail était annoncé par le pianiste Jeff Cohen, inaudible du 1er balcon
plusieurs ont été très élégamment interprétés, avec beaucoup de sensibilité et la 2e partie est allée crescendo en intensité et émotions
R. Alagna s'est détendu, a pris possession de la scène et on a senti une complicité évidente avec le pianiste puis avec la salle (les spectateurs sont devant et derrière la scène pour celles et ceux qui n'ont pas encore découvert la salle Pleyel)

R. Alagna est revenu chanter 5,6 fois après la fin du récital, généreux
il a même raconté une histoire d'âne !
la salle était très enthousiaste, debout à la fin

bref une très belle fin de soirée

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 18 sept. 2006, 10:08

Quelqu'un a-t-il conservé le programme initalement annoncé ? Ce n'était pas le même hier et le programme définitif n'est détaillé nulle part, même pas dans la brochure gratuite distribuée à l'entrée de la salle. Du coup, je ne sais pas s'il y avait vraiment eu 5 ou 6 rappels étant donné que mon repère était la Danza de Rossini, que Roberto Alagna n'a finalement pas chanté. Le programme officiel de la seconde partie était de combien de morceaux ? 6 ou 7, peut-être ?

Je ne sais pas si le concert sera diffusé à la radio.

La biographie du ténor indique des projets à Orange dont on a peut-être déjà parlé. Dans le doute, je les indique tous : le Trouvère, Faust, Cavalleria Rusticana, Pagliacci, Tosca.
C'est curieux que celle de Thierry Frémont (qui était à la première de la Clémence de Titus l'autre soir) ne précise même pas qu'il a reçu un Emmy Award l'année dernière, prix rarement décerné à des acteurs de fictions françaises !

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Re: Récital Roberto Alagna -Pleyel, 17/09/2006

Message par Ruggero » 18 sept. 2006, 11:18

cavatina a écrit : R. Alagna est revenu chanter 5,6 fois après la fin du récital, généreux
il a même raconté une histoire d'âne !
ça veut dire qu'il a chanté Ciccarellu, une mélodie sicilienne anonyme.
Cf le CR du récital de Lacoste :

http://site.operadatabase.com.site.hmt- ... 26&start=0
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

ivopera
Alto
Alto
Messages : 348
Enregistré le : 31 oct. 2003, 00:00

Message par ivopera » 18 sept. 2006, 11:40

En quelques mots,

une priemière partie franchement ennuyeuse, il faut dire que ce que les frérots ont composé est assez sans intérêt (à mon goût) et finalement toujours ancré dans le medium mettant bien peu en valeur Roberto. Le récitant était franchement moyen, presque vulgaire dans certaines intonations

La deuxième partie était à mon sens sublime. Roberto était totalement habité et donnait une version prodigieusement forte d'airs maintes fois entendus. Il était effectivement bien décontracté et sa voix est toujours aussi exceptionnelle.

Petits points curieux tout de même. Roberto a fait le choix de chanter une partie tourné vers le pianiste pour ne pas donner l'impression d'oublier les rangs à l'arrière de la scène (parfois même il allait chanter pour eux, dos à la salle)... assez curieux mais bon....
J'ai aussi eu le sentiment qu'il avait pas mal transposé : les airs faisaient souvent travaillé les graves et franchement à aucun moment du récital il n'a eu à faire d'aigus!!!!!

Ces deux petites choses et la première partie mises à part, il reste, n'en déplaise à certains, dotés de moyen d'exception et d'une qualité d'interprétion franchement unique. La salle était debout et sincèrement c'était mérité.

Pour ce qui est de l'air de l'âne un peu yoddleur, c'était génial!!!

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4086
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 18 sept. 2006, 13:05

tuano a écrit :Quelqu'un a-t-il conservé le programme initalement annoncé ? Ce n'était pas le même hier et le programme définitif n'est détaillé nulle part, même pas dans la brochure gratuite distribuée à l'entrée de la salle. Du coup, je ne sais pas s'il y avait vraiment eu 5 ou 6 rappels étant donné que mon repère était la Danza de Rossini, que Roberto Alagna n'a finalement pas chanté. Le programme officiel de la seconde partie était de combien de morceaux ? 6 ou 7, peut-être ?

Je ne sais pas si le concert sera diffusé à la radio.

La biographie du ténor indique des projets à Orange dont on a peut-être déjà parlé. Dans le doute, je les indique tous : le Trouvère, Faust, Cavalleria Rusticana, Pagliacci, Tosca.
C'est curieux que celle de Thierry Frémont (qui était à la première de la Clémence de Titus l'autre soir) ne précise même pas qu'il a reçu un Emmy Award l'année dernière, prix rarement décerné à des acteurs de fictions françaises !
J'ai fais travailler mes neurones !!

1ère partie (ce n'est pas dans l'ordre, apparemment + 1 par rapport au programme annoncé)
"Poèmes non choisis" (musique des petits frères)
De soi-même (Poème de Clément Marot)
L'Automne (Poème d'Alphonse de Lamartine)
Chanson d'Automne (Poème de Paul Verlaine)
L'heure exquise (Poème de Paul Verlaine)
Il pleure dans mon c?ur (Poème de Paul Verlaine)
Mon rêve familier (Poème de Paul Verlaine)
Demain dès l'aube (Poème de Victor Hugo)
Plus ne suis (Poème de Clément Marot)
L'Andalouse (Poème d'Alfred de Musset)

2ème partie
Per la gloria d'adorarvi - Giovanni Bononcini
O cessate di piagarmi - Domenico Scarlatti
Pieta Signore - Alessandro Stradella
Chanson de l'Adieu - Francesco Paolo Tosti
A Vucchella - Francesco Paolo Tosti
Les millions d'Arlequin - Drigo

Il a également chanté ces 3 là :

Di Capua : I' te vurria vasà
Falvo : Dicintelle vuie
Anonyme : Ciccarellu (la chanson de "l'âne à la voix de ténor")

Mais il en manque. Si quelqu'un peut compléter la 2ème partie ?

Avatar du membre
mowglie
Baryton
Baryton
Messages : 1026
Enregistré le : 30 nov. 2004, 00:00
Localisation : PARIS
Contact :

Message par mowglie » 18 sept. 2006, 13:35

ivopera a écrit :En quelques mots,

une priemière partie franchement ennuyeuse, il faut dire que ce que les frérots ont composé est assez sans intérêt (à mon goût) et finalement toujours ancré dans le medium mettant bien peu en valeur Roberto. Le récitant était franchement moyen, presque vulgaire dans certaines intonations

!!!
moi j'ai bien aimé la première partie . ce n'est pas une musique si facile
que ça mais ça met bien en valeur le medium de Roberto et ses qualités de diction. Les frangins sont en train de composer d'autres mélodies donc personnellement j'espère un CD..
Gruss mir die Welt

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4086
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 18 sept. 2006, 16:19

mowglie a écrit :
ivopera a écrit :En quelques mots,

une priemière partie franchement ennuyeuse, il faut dire que ce que les frérots ont composé est assez sans intérêt (à mon goût) et finalement toujours ancré dans le medium mettant bien peu en valeur Roberto. Le récitant était franchement moyen, presque vulgaire dans certaines intonations

!!!
moi j'ai bien aimé la première partie . ce n'est pas une musique si facile
que ça mais ça met bien en valeur le medium de Roberto et ses qualités de diction. Les frangins sont en train de composer d'autres mélodies donc personnellement j'espère un CD..
J'ai également beaucoup aimé la première partie.
C'est vrai que l'écriture musicale n'est pas flamboyante. Mais je la trouve en accord avec les poèmes choisis qui, en majorité, sont loin d'être d'une franche gaité. Roberto Alagna a su mettre dans son interprétation une telle intensité que je n'ai pas vu le temps passé.
Et il ne fait aucun doute qu'il aime beaucoup la poésie française.

Pour la 2ème partie, il a pioché dans ce qu'il avait chanté à Lacoste en juillet dernier.
La chanson de l'âne est géniale !! En bis, il va faire un tabac avec ça !!

J'ai trouvé le public d'hier soir extrêmement attentif et silencieux durant les airs : pratiquement pas de toux ou de raclement de gorge (sauf Roberto qui m'avait l'air d'avoir quelques chatons dans la gorge !).
Ce sera important car la salle est très sonore. La moindre petite toux ou le moindre bruit parasite dans la salle s'entend très distinctement. J'ai pu m'en rendre compte lors du concert de 17 h donné par l'Orchestre de Paris où je m'étais placé derrière l'orchestre.

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 18 sept. 2006, 23:25

Martine a écrit : J'ai trouvé le public d'hier soir extrêmement attentif et silencieux durant les airs : pratiquement pas de toux ou de raclement de gorge
C'est la saison : attends l'hiver, tu verras, les tubards vont se lacher!
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

operalover
Messages : 27
Enregistré le : 27 mars 2005, 23:00

Message par operalover » 18 sept. 2006, 23:46

J'étais à Pleyel hier soir et j'étais heureuse de pouvoir retrouver Roberto Alagna.
J'ai bien aimé la première partie sur des poésies françaises que tout le monde aime et connaît, pas facile mais il a vite mis le feu.
La salle était attentive et respirait avec lui, par contre la voix du comédien était mal choisie, Verlaine et lui çà fait deux......
La salle n'était pas remplie car il n'y avait pas eu de publicité et seuls les afficionados étaient présents
La deuxième partie est allée crescendo, en osmose avec la salle.
Que bonheur d'entendre la voix de miel de Roberto avec un grand plus c'est à dire un phrasé et une diction magnifiques. que ce soit en italien ou en français on comprend tous les mots (seul Kraus avant lui avait cette perfection pour notre grand bonheur). Très drôle la chanson de l'âne !
Triomphe mérité pour Roberto toujours aussi gentil, attentif et charmant.
Roberto, il pourrait chanter le bottin, je me déplacerais !!!!!!!!
Merci Monsieur Alagna vous êtes un grand seigneur !

giacomo
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 175
Enregistré le : 02 févr. 2005, 00:00

roberto alagna recital pleyel 17 09 2006

Message par giacomo » 19 sept. 2006, 03:28

ivopera a écrit :En quelques mots,

une priemière partie franchement ennuyeuse, il faut dire que ce que les frérots ont composé est assez sans intérêt (à mon goût) et finalement toujours ancré dans le medium mettant bien peu en valeur Roberto. Le récitant était franchement moyen, presque vulgaire dans certaines intonations

La deuxième partie était à mon sens sublime. Roberto était totalement habité et donnait une version prodigieusement forte d'airs maintes fois entendus. Il était effectivement bien décontracté et sa voix est toujours aussi exceptionnelle.

Petits points curieux tout de même. Roberto a fait le choix de chanter une partie tourné vers le pianiste pour ne pas donner l'impression d'oublier les rangs à l'arrière de la scène (parfois même il allait chanter pour eux, dos à la salle)... assez curieux mais bon....
J'ai aussi eu le sentiment qu'il avait pas mal transposé : les airs faisaient souvent travaillé les graves et franchement à aucun moment du récital il n'a eu à faire d'aigus!!!!!

Ces deux petites choses et la première partie mises à part, il reste, n'en déplaise à certains, dotés de moyen d'exception et d'une qualité d'interprétion franchement unique. La salle était debout et sincèrement c'était mérité.

Pour ce qui est de l'air de l'âne un peu yoddleur, c'était génial!!!
j'etais la aussi aux places arriers scene et pour vous repondre ce n' etait pas curieux mais simplement rtespectueux pour son public de voir un chanteur tourner le dos a la salle et chanter pour les autres dont je faisais partie . ca m' a beaucoup touche et pour quelqu' un qui ne connaissait alagna que par des bla bla plus ou moins justifies ce que je retiens avant tout de ce moment c' est le formidable charisme de ce chanteur et cette facon simple et humaine et sincerement cabotine d' embrasser tout un public sans oublier personne. tres peu d' artistes savent faire ca. pour ce qui est de la technique du choix du programme ou de certains passages plus ou moins reussis on peut bien sur en discuter longtemps mais il n' empeche qu' un recital est un moment de partage et pour ce qui me concerne j' ai partage tout pendant ces 2 heurs hier soir . je vous souhaite plein de belles choses.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 86 invités