MARIO DEL MONACO......

Les artistes
Répondre
Avatar du membre
tristan
Ténor
Ténor
Messages : 578
Enregistré le : 22 mai 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

MARIO DEL MONACO......

Message par tristan » 12 sept. 2004, 20:16

.....plus que jamais d' actualité !!!!
A l' heure où de "fausses voix" mènent de prétendues " grandes carrières ",il me parait opportun de remettre en lice celui dont FRANCO CORELLI a dit :
-"Il a été notre maître à tous ,le meilleur de nous tous "

Je viens de réécouter son tout premier OTELLO , BUENOS AIRES 21/7/1950,
avec DELIA RIGAL et un IAGO, CARLOS GUICHANDUT......qui allait devenir tenor et incarner à son tour le MAURE peu d' années après !
On trouve au moins 12 intégrales "live" de MARIO en OTELLO.....celle ci n' est peut être pas la plus exceptionnelle, mais elle est extrêmement prometteuse!!!!
Racontons nos souvenirs ,nos découvertes , nos coups de coeur avec MARIO !!!!!

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 13 sept. 2004, 11:05

J'étais tombé sur une scène finale de Carmen sur Arte où sa partenaire (Irina Arkhipova) chantait en russe, et lui en italien ! Il en faisait des tonnes (violence, sanglots etc) et j'ai adoré !

Lorsque j'ai vu Carmen pour la première fois sur scène, j'ai trouvé José Cura désespérément terne du début à la fin.

Avatar du membre
Rodrigue
Alto
Alto
Messages : 286
Enregistré le : 06 juin 2004, 23:00
Localisation : Paris

Message par Rodrigue » 13 sept. 2004, 12:21

J'ai aussi vu cette séquence diffusée il y a quelques années et c'était vraiment un grand moment de THEATRE lyrique, on aurait dit un enfant suppliant sa mère, très poignant. C'est une manière particulière de voir Don José, mais ce qui compte n'est ce pas l'émotion ?

Avatar du membre
Julien
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 120
Enregistré le : 25 mars 2003, 00:00
Localisation : Désormais en plaine

Message par Julien » 13 sept. 2004, 15:15

tuano a écrit :J'étais tombé sur une scène finale de Carmen sur Arte où sa partenaire (Irina Arkhipova) chantait en russe, et lui en italien ! Il en faisait des tonnes (violence, sanglots etc) et j'ai adoré !
Je me demande d'ailleurs s'il ne lui arrivait pas d'alterner le français et l'italien au gré de son humeur ...... ou de sa mémoire :P

Julien

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 875
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 13 sept. 2004, 16:06

Julien a écrit :
tuano a écrit :J'étais tombé sur une scène finale de Carmen sur Arte où sa partenaire (Irina Arkhipova) chantait en russe, et lui en italien ! Il en faisait des tonnes (violence, sanglots etc) et j'ai adoré !
Je me demande d'ailleurs s'il ne lui arrivait pas d'alterner le français et l'italien au gré de son humeur ...... ou de sa mémoire :P

Julien
si si ! je confirme ! :)

Avatar du membre
Abigaille
Alto
Alto
Messages : 431
Enregistré le : 10 sept. 2004, 23:00
Localisation : Dans un bourg où la vie est cher...
Contact :

Message par Abigaille » 13 sept. 2004, 16:20

Ca doit pas faire un peu bizarre?On peut trouver un cd de live avec ses changements de langues???Ca doit être marrant à écouter!

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Il bello Mario

Message par Xavier » 13 sept. 2004, 16:58

Mario Del Monaco a une place à part dans mon panthéon. A la fois j'adore cette voix virile avec un des plus beaux timbres que je connais. Préférant toujours le trop au trop peu, je suis souvent emballé par cette force de la nature et ce tempéremment dramatique qui brule les planches comme les micros.

D'un autre côté, je le trouve parfois insupportable. C'est presque toujours le cas quand, dans les années 60 (et 70), il ouvrait ses voyelles comme le plus plébeïen des chanteurs de gondole. C'est ainsi le cas dans son enregistrement de Don José avec l'autrement intègre mais tout aussi excitante Regina Resnik. C'est aussi le cas de son troisième (!) Turridu, alors que son premier est un sommet rarement égalé et que son second est plus qu'excellent.

Problème technique ou tic interprétatif, cette facheuse habitude qu'il a pris avec les années est d'autant plus rageante qu'il était capable d'une subtilité qu'on porte rarement à son crédit. J'en veux notamment pour preuve son Cielo e mar dans La Gioconda de Gavazzeni ou, mieux encore, son Tu che sei agli angeli dans la Forza de Molinari-Pradelli où il dose sa dynamique à l'aune de sa Renata Tebaldi de Leonora.

J'ai par ailleurs eut la chance de trouver un enregistrement de son Riccardo datant de 1946. La voix était alors plus lyrique que celle de ses innombrables Otello et l'aigu est d'une perfection et d'un beauté vraiment jouissives. L'ut de Teco io sto est d'une splendeur à faire pâlir Pavarotti lui-même !

X

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 875
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Il bello Mario

Message par doudou » 13 sept. 2004, 17:31

Xavier a écrit :
J'ai par ailleurs eut la chance de trouver un enregistrement de son Riccardo datant de 1946. La voix était alors plus lyrique que celle de ses innombrables Otello et l'aigu est d'une perfection et d'un beauté vraiment jouissives. L'ut de Teco io sto est d'une splendeur à faire pâlir Pavarotti lui-même !

X
J'ai lu dans une biographie qu'il craquait régulièrement ses aigus en répétition mais les réussissait en représentation.
:o

Avatar du membre
fab
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 116
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris

Message par fab » 13 sept. 2004, 17:31

Mario del Monaco est pour moi l'un des plus grand ténor de la seconde moitié du 20ème siècle.

Il est né à Florence le 27 juillet 1915. Il étudie successivemetn au Conservaoire de Florence puis de Rome et débute en 1940 à Cagli dans Cavalleria.

Un de ses nombreux professeurs lui avait dit qu'il était ténor lyrique: elle lui faisait travailler les Mozart... ainsi que les Rossini. Jusqu'au jour ou il compris que cette professeur l'induisait en erreur..

Une anecdote : lorsqu'il débuta dans Pinkerton à Milan (au Théâtre Puccini) il n'avait jamais réussi à faire correctement les contre-ut en cours. Il était tétanisé et, miracle, les contre-ut sont sortis très facilement.

Son timbre de bronze et sa technique REDOUTABLE lui permis de chanter très rapidement des grands rôles dramatiques après avoir chanté des Bohème, des Bal Masqué, des Traviata des Butterfly, des Rigoletto et même des Lucia (Trévise 20 novembre 1943 avec Lina Pagliughi).

Son Otello est entré dans la légende: il le chanta pour la première fois à Buenos Aires le 21 juillet 1950. Il chantera son dernier Otello le 9 novembre 1972 à Bruxelles avec Ricciarelli et Protti.

Son répertoire est très vaste et je ne vais vous le citer ici, il va du repertoire allemenad au repertoire italien en passant par le repéertoire français (inoubliable Don José, il chanta même l'air d'Eléazar de le Juive et l'ai de Vasco de l'Africaine), sans oublier le repertoire espagnol (Il Guarany). Il s'est produit sur toutes les scènes du monde: Paris, Vérone, Milan, Londres, Buenos Aires, Florence, Mexico, Vienne, Bayreuth, Marseille et... Besançon !

Il a fait ses adieux à la scène le 12 août 1976 dans Il Tabarro.
Il est mort en 1982, et est enterré à côté de son professeur de chant et dans son costume d'Otello.

Nous pouvons trouver de nombreux enregistrments pirates de lui ainsi que quelques vidéos (notament de la NHK).

La question : dans quoi est il inoubliable, voire inssupassable ? A vous.

Meric Tristan de nous donner la possibilité de parler de cet immense artiste.

Amitiés.

Fab

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Re: Il bello Mario

Message par bajazet » 13 sept. 2004, 17:39

Xavier a écrit :
D'un autre côté, je le trouve parfois insupportable. C'est presque toujours le cas quand, dans les années 60 (et 70), il ouvrait ses voyelles comme le plus plébeïen des chanteurs de gondole.
X
A ce propos, personne n'est gêné par les voyelles ouvertes (les A !!!) chez Pavarotti ?? Je trouve ça insupportable.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 27 invités