Anna Bolena Caballé/Patané (CD MYTO)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
alieia
Soprano
Soprano
Messages : 51
Enregistré le : 14 sept. 2005, 23:00
Localisation : nantes

Anna Bolena Caballé/Patané (CD MYTO)

Message par alieia » 24 juil. 2006, 08:33

J'ai écouté hier cet enregistrement sorti il a peu chez Myto, qq sait-il la date de cette représentation (c'est à la Scala) ? cela n'est pas mentionné sur la jaquette.
C'est intéressant quoiqu'avec des faiblesses, Patané pas toujours assez concerné, le reste du plateau n'est pas totalement convaincant. Il faut supporter Paul Plishka au mal canto absolu ! (le public ne l'épargne pas), mais il reste Obraztsova elle non plus pas dans son élément, on s'en doute, mais quel timbre. Antonio Savastano est soigné mais plus ténor rossinien, un peu étriqué ici.
Caballé a l'air très tendue, elle ne réussit pas tout ce qu'elle tente. Ce soir-là, c'est un peu ça passe ou ça casse. Elle fait deux beaux contre ré bémol, en force. Par contre elle rate d'autres aigus (par rex, l'ut final qui ne passe pas vraiment). Le public est clairement divisé entre pro Caballé et anti C. Elle est visiblement attendue au tournant et bataille durant tout l'acte I pour s'imposer dans le finale qu'elle couronne donc d'un éclatant aigu. L'acte II commence bien jusqu'à un petit incident dans l'acte II (après le choeur qui introduit la grande scène finale), où elle savonne un peu une vocalise : réaction épidermique, lynchage dans l'air ! c'est assez incroyable. Elle en est presque déstabilisée avant de se ressaisir admirablement. Ambiance électrique et étrange, mais un rien malsaine. Jamais entendu ça à ce point ailleurs...
De toute façon Caballé est magnifique, malgré quelques baisses de tension. Et dans la façon de gérer cette soirée où certains ont sorti les couteaux, quelle pro !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20807
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anna Bolena Caballé/Patané, MYTO

Message par JdeB » 24 juil. 2006, 09:10

alieia a écrit :J'ai écouté hier cet enregistrement sorti il a peu chez Myto, qq sait-il la date de cette représentation (c'est à la Scala) ? cela n'est pas mentionné sur la jaquette.
C'était le 21 février 1982. Caballé n'assura que la première et dès le 23 ce fut Cecilia Gasdia qui reprit le rôle, ce qui lanca sa carrière.

Je rappelle que nous avons consacré un dossier à cette soprano.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

paco
Basse
Basse
Messages : 8540
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 24 juil. 2006, 21:12

je me souviens très bien de cette soirée "mythique" au mauvais sens du terme. C'était la 1e fois qu'on rejouait Anna Bolena depuis la prestation historique de Maria Callas, et la pauvre Caballé affrontait le rôle après une série d'annulations de ses prestations à Milan depuis plusieurs saisons. Comme pour la Callas vingt ans plus tôt, les rumeurs allaient bon train au sujet de ces annulations systématiques, les uns parlaient de caprices de diva, d'autres de déclin vocal irrémédiable.

Bref, comme vous le dites, la Caballé était attendue au tournant par le "loggione" (= dernier balcon, d'où partaient triomphes et cabales pendant les années opéra-passion à Milan, cette ambiance a disparu aujourd'hui). Ce fut une véritable corrida. A l'entracte Caballé fut annoncée souffrante d'une gastro-entérite, ce que les ragots ont traduit par "trouille maximale". Pourtant il y avait bien une épidémie de gastro à Milan cette semaine-là !

Après cette soirée épouvantable, fortement relatée dans la presse italienne et espagnole, M.Caballé décida d'annuler les autres représentations, avec comme motif "Mamma è ammalata", ce qui déclencha l'hilarité de la presse milanaise, qui n'en croyait strictement rien.

Ce fut l'occasion pour la Gasdia de débuter sous les feux de la rampe, et d'être propulsée au rang de star. Quant à la Caballé, je ne crois pas qu'elle ait de nouveau chanté à Milan, mais je ne suis pas sûr.

parisfredo
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 03 mai 2006, 23:00

Message par parisfredo » 25 juil. 2006, 07:32

c'est la preuve que l'on peux faire une formidable carièrre meme sans plaire à la Scala (heureusement d'aileurs) , Mme Caballé fut une très grande artiste ne l'oublions jamais .

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20807
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 25 juil. 2006, 10:11

paco a écrit : Ce fut l'occasion pour la Gasdia de débuter sous les feux de la rampe, et d'être propulsée au rang de star. Quant à la Caballé, je ne crois pas qu'elle ait de nouveau chanté à Milan, mais je ne suis pas sûr.
Elle retourna à la Scala pour sauver la première de Salomé le 11 janvier 1987 en remplacement d'Eva Marton. La mise en scène était de Bob Wilson, les costumes de G. Versace
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

alieia
Soprano
Soprano
Messages : 51
Enregistré le : 14 sept. 2005, 23:00
Localisation : nantes

Message par alieia » 25 juil. 2006, 19:40

Merci pour toutes ces infos, j'apprends plein de choses.
Je reste étonné de cette ambiance à la Scala, au tout début de la grande scène finale, après le choeur, lorsque Caballé "rate" (mais légèrement) sa vocalise, je crois que quelqu'un la traite de stregha ! (mais mon italien est trop approximatif pour que je sois sûr...) C'est dire la bonne ambiance. Mot d'oiseau de toute évidence, et qui ne tombe pas dans l'oreille d'une sourde, puisque Caballé sembe vraiment déstabilisée un instant. Ce qui est admirable, c'est la façon dont elle rattrape le coup, une pro. Elle se redresse alors que d'autres se seraient effondrées !
Si cette habitude du loggione est désormais désuète, tant mieux. Ce n'est pas à l'honneur du public. Tout de même, pareil déchaînement : c'est petit et ridicule. Caballé même en petite forme reste passionnante.
Aujourd'hui on entend tellement de choses médiocres qui sont applaudies à tout rompre : bref, on est passé d'un extrême à l'autre...
Pour terminer sur ce chapitre, tout ça est de toute façon anecdotique quoi instructif. L'essentiel est la pertinence musicale qui est bien au rendez-vous, ce soir-là.

Avatar du membre
Semolino
Alto
Alto
Messages : 401
Enregistré le : 18 août 2004, 23:00
Contact :

Message par Semolino » 06 août 2006, 15:52

alieia a écrit : Si cette habitude du loggione est désormais désuète, tant mieux.
Pas du tout! Cette habitude s'était beaucoup estompée pendant les dernières années du règne Muti, car il avait fait placer ls forces de l'ordre (la police) dans le loggione, dans le but d'éviter ce genre de contestations. Depuis son départ de la Scala la bonne ambiance se réinstalle. Et heureusement!
Caballé s'était présenteée à la Scala dans le rôle d'Anna Bolena visiblement pas préparée et en plein déclin vocal.
Le fait que Caballé ait été une grande artiste ne justifie pas qu'on doit laisser passer comme si de rien n'était de telles "prestations". Quand on n'est plus à la hauteur on prend sa retraite! Le public manque de respect au chanteur quand le chanteur manque de respect au public! Je paie pour ma place et je veux une prestation à la hauteur. Quand je ne fais pas bien mon travail on ne se gêne pas pour me réprimander.
Y en a marre de traiter les artistes comme si ils étaient des Dieux intouchables! :twisted:

Avatar du membre
beckmesser
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 241
Enregistré le : 16 juil. 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par beckmesser » 06 août 2006, 16:17

[passge supprimé par la modération pour cause de citation mal attribuée - merci de ne pas faire dire à certains ce qu'ils n'ont jamais écrit]

Tout à fait d'accord avec toi.

C'est comme les Alagna qui se sont présentés à la première répétition de Fiesque à Montpellier sans avoir ouvert la partition. Cette répétition a été une scéance de déchiffrage.
Elle a prétexté que le rôle n'était pas pour sa voix !!!
Lui, a exigé des coupures importantes non seulement dans son rôle, mais également dans ceux de ses partenaires.
Je n'étais pas à Montpellier, mais on m'a rapporté qu'il s'était conduit de façon inqualifiable vis-à-vis de ses partenaires (d'où la mine renfrognée de B. Uria-Monzon) n'arrêtant pas de s'éponger avec sa serviette et enlevant sa veste.

Pour qui se prend-il ?

liceu
Messages : 19
Enregistré le : 07 avr. 2005, 23:00
Contact :

Anna Bolena Caballé

Message par liceu » 26 août 2006, 11:41

Je n'arrive pas à trouver ce CD dans les bacs et en commande à la FNAC il est épuisé.... vaut-il vraiment la peine ?
" Donnez- moi une note de blanchisseuse et je la mets en musique " ( Rossini)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 17 invités