I Vespri et qu'est devenue Susan Dunn?

Actualité, potins, débats.
Répondre
valery
Ténor
Ténor
Messages : 801
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

I Vespri et qu'est devenue Susan Dunn?

Message par valery » 07 sept. 2004, 17:45

Je viens de voir I Vespri sur Mezzo (Bologne 1986 je crois). Je n'ai jamais pu voir cette oeuvre. Je ne comprends pas pourquoi on la donne si peu. Ce n'est pas du Verdi inférieur à mes yeux. J'aime beaucoup. La direction du jeune Chailly est fougueuse comme je l'aime (oui, j'aime les tempéraments fougueux :oops: )
En entendant Susan Dunn je m'interroge: qu'est-elle devenue? Je l'ai perdue sur mes écrans Radar. A-t-elle fait surtout une carrière hors Europe? A-t-elle dû interrompre sa carrière? J'avoue mon ignorance.
En tout cas son "Arrigo" du 4e acte est bien beau. D'ailleurs le public italien ne mégotte pas ses "brava". Le timbre était vraiment ravissant; elle a des piani, du souffle et de la musicalité... bien qu'elle soit scéniquement empotée et froide. Mais vocalement, je m'en contenterais bien aujourd'hui.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14025
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 07 sept. 2004, 17:51

Elle a perdu la voix et en conséquence disparu des scènes. Comble de la cocasserie, elle donne aujourd'hui des cours de chant dans une université américaine.
J'ai deux grands souvenirs avec elle : ces "Vespri" bien entendu (production statique mais ma-gni-fique" : l'apogée égalemement de Luchetti, autre grand disparu) et un "Stabat" à Pesaro : non pas pour son interprétation de Rossini, mais pour l'avoir vu monter avec toute la famille Merritt dans un mini bus ; ça rappelait cette plaisanterie célèbre : "comment met-on 4 éléphants dans une deux-chevaux ?". Inénarable.
Elle avait également fait une "Aida" au TCE en 86, dont je ne garde à peu près aucun souvenir si ce n'est une Miltcheva déchaînée.

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Re: I Vespri et qu'est devenue Susan Dunn?

Message par Xavier » 07 sept. 2004, 18:48

valery a écrit :Je viens de voir I Vespri sur Mezzo (Bologne 1986 je crois). Je n'ai jamais pu voir cette oeuvre. Je ne comprends pas pourquoi on la donne si peu. Ce n'est pas du Verdi inférieur à mes yeux. J'aime beaucoup. La direction du jeune Chailly est fougueuse comme je l'aime (oui, j'aime les tempéraments fougueux :oops: )
En entendant Susan Dunn je m'interroge: qu'est-elle devenue? Je l'ai perdue sur mes écrans Radar. A-t-elle fait surtout une carrière hors Europe? A-t-elle dû interrompre sa carrière? J'avoue mon ignorance.
En tout cas son "Arrigo" du 4e acte est bien beau. D'ailleurs le public italien ne mégotte pas ses "brava". Le timbre était vraiment ravissant; elle a des piani, du souffle et de la musicalité... bien qu'elle soit scéniquement empotée et froide. Mais vocalement, je m'en contenterais bien aujourd'hui.
OOOPS ! Ca repasse ? J'avais vu cette production précédement et malgré les babouïnages de Giaotti je souhaitais ardemment la revoir, ayant fait l'erreur de ne pas l'enregistrer.

J'avais été tellement impressionné par ces Vêpres, oeuvre que je découvrais à cette occasion, que j'en avais écrit un très long commentaire sur FO.

C'est vrai que Susan Dunn y était splendide, tout comme d'ailleurs Luchetti et bien entendu Leo Nucci, alors dans les premières années de sa maintenant longue et juste célébrité.

Et puis, hors le ballet, il s'agissait de la partition complète, ce qui pour Les vêpres (ou I vespri) n'est pas toujours le cas.

J'ai malheureusement peu d'espoir qu'on reprenne la production de Paris, Gégé-le-Belge oblige. Malgré son dispositif scénique assez quelconque, c'était vraiment un plaisir d'entendre cette oeuvre sur scène en entier et dans la version originale.

Pour en revenir à Susan Dunn, elle passe aussi régulièrement sur Mezzo dans une production de Giovanna d'Arco avec Bruson (et Cupido ?). Elle avait aussi enregistré chez Decca un récital avec Chailly mélant, si ma mémoire est bonne, Verdi à Wagner. Bien que n'étant plus édité (évidemment !), on le trouve assez souvent chez les revendeurs.

X

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Re: I Vespri et qu'est devenue Susan Dunn?

Message par tuano » 07 sept. 2004, 19:05

Xavier a écrit :
Pour en revenir à Susan Dunn, elle passe aussi régulièrement sur Mezzo dans une production de Giovanna d'Arco avec Bruson (et Cupido ?). Elle avait aussi enregistré chez Decca un récital avec Chailly mélant, si ma mémoire est bonne, Verdi à Wagner. Bien que n'étant plus édité (évidemment !), on le trouve assez souvent chez les revendeurs.

X
Pour les adhérents de la bibliothèque municipale de Paris : le CD est empruntable à Port-Royal.

Avatar du membre
jim75
Messages : 6
Enregistré le : 09 juin 2004, 23:00

Message par jim75 » 21 sept. 2004, 21:23

J'ai eu la chance de voir cette production des Vespri au comunale de Bologne. Susan Dunn avait une voix extraordinaire à qui ne rend pas justice la qualité de l'enregistrement video. Une vraie voix verdienne (ampleur, timbre, pianissimi) qui n'existe pas aujourd'hui.
Avez-vous remarqué la presence de Anna Caterina Antonacci dans Ninetta??? Quel luxe...!

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 21 sept. 2004, 23:06

Je conseille ardemment Susan Dunn dans les Gurrelieder de Schönberg, où sa Tove est absolument magnifique (avec Fassbaender, qui glace le sang en Ramier), direction Chailly avec le Concertgebouw: enregistrement Decca, récemment reparu en collection économique (mais peut-être pas encore distribué en France).

Si ma mémoire est bonne, elle est aussi la soliste d'un autre disque de Chailly, la Messe en ut de Beethoven (Decca): ?uvre splendide, à découvrir le cas échéant.

Avatar du membre
PateEnCroute
Messages : 13
Enregistré le : 12 sept. 2004, 23:00

Message par PateEnCroute » 22 sept. 2004, 07:42

C'est avec le Concertgebouw, ces Gurrelieder ? Il me semblait que c'était avec l'orchestre berlinois (RSO Berlin si ma mémoire est bonne) que dirigeait Chailly alors.

En tout cas c'est un magnifique enregistrement (avec Hotter en récitant pour la troisième partie !)

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 22 sept. 2004, 12:28

Mea culpa, pasticcio caro! C'est bien le Radio-symphonique de Berlin.

Pour ceux qui ne connaitraient pas ces Gurrelieder, la seule première partie (celle où interviennent Dunn et Fassbaender) est une des plus belles pages du post-romantisme, et Susan Dunn apaise presque le regret de ne pas entendre dans le rôle de Tove Margaret Price (laquelle l'avait chanté tardivement à Montpellier et Paris en 1991 ou 1992).

Vince
Messages : 10
Enregistré le : 21 oct. 2003, 23:00

Susan Dunn en aïda

Message par Vince » 22 sept. 2004, 14:17

Quelqu'un aurait-il cette Aïda donnéeà Paris en 1986 ?

J'avais bien aimée cette chanteuse dans I Vespri de 1986. J'avais lu (je ne sais plus où) qu'elle avait été malade l'obligeant à écourter sa carrière.

Vince

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 62 invités