CD du Barbier de Séville avec Elina GARANCA

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

CD du Barbier de Séville avec Elina GARANCA

Message par Ruggero » 11 juin 2006, 16:45

Image


ROSSINI, Il Barbiere di Siviglia


Orchestre de la Radio de Munich,
Miguel Gomez-Martinez

Nathan Gunn, Figaro
Lawrence Brownlee, Almaviva
Elina Garanca, Rosina
Bruno de Simone, Bartolo
Kristinn Sigmundsson, Basilio
Giovanna Donadini, Berta
Roberto Accurso, Fiorello, Ufficiale

Sony
Enregistrement live, 7 et 8 mai 2005
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Orombello
Soprano
Soprano
Messages : 98
Enregistré le : 12 déc. 2005, 00:00

Message par Orombello » 18 juin 2006, 14:01

Pour moi tenir le premier rôle de cet enregistrement n'est pas Garanca, mais Lawrence Brownlee comme Almaviva. Il est splendide ! Par la meilleure Rossini- tenor en Florez, actuellement

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 06 janv. 2007, 16:15

Le Barbier de Séville est peut-être l'opéra le plus enregistré de l'histoire du disque (tiens, quelqu'un a fait des statistiques sur cette question?) et il y en a quelques versions de références que ne rejoint pas cet enregistrement pourtant très méritant et qui mérite sa place dans la discographie.

Le disque a été réalisé il y a presque deux ans lors de représentations en version de concert (quelle idée!) à Munich. La prise de son est très léchée, on ne sent pas du tout la présence du public, si ce n'est à la fin de chaque acte avec les applaudissements. Il y a probablement eu des retouches en studio dans la foulée des concerts.

Les grandes qualités de cet enregistrement résident en grande partie dans l'orchestre, intelligemment et classiquement dirigé, aux sonorités superbes.
Je trouve que Brownlee, que je ne connaissais pas du tout, a un timbre évoquant celui de Blake. La technique est moins solide et la voix moins assurée, plus verte, mais c'est tout de même très bon et il a le grand mérite d'assurer l'air "Cessa di più resistere", live j'imagine, ce qui est très rare. Parfois, dans certains passages virtuoses, il a du mal à s'appuyer sur les consonnes et le texte s'en trouve moins clairement prononcé (duo "all'idea di quel metallo").
Elina Garanca est une Rosina onctueuse, classique, et surtout loin des minauderies des sopranos qu'on entend trop souvent dans le rôle. Ce que j'apprécie aussi beaucoup dans son interprétation, c'est qu'elle fait vivre le texte en jouant des mots ("un gran diffetto?", "Si muore di nooooia!"...), bref qu'elle interprète son personnage, avec une grande intellience théâtrale.
De Simone est un bon Bartolo, sage, un poil ennuyeux et auquel je préfère largement Dara, et aujourd'hui... euh... qui peut chanter correctement "A un dottor", aujourd'hui??
Gunn est une relative déception, le timbre est beau mais pas exceptionnel, son italien surtout est très imparfait : il a tendance à précipiter les accents toniques sur les dernières syllabes des mots et ses occlusives sont très étranges, comme s'il prenait l'accent florentin.
Sigmundsson n'est pas un Basilio très raffiné, il en fait des tonnes, manque de cantabile, les récitatifs sont gris.

C'est dans l'ensemble, pour moi, une bonne version, surtout pour un live, qui a le mérite de proposer l'air 'Cessa di più resistere' et qui n'est pas dénué d'humour. Et le disque n'est pas cher du tout!
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités