Lili Lehmann

Les artistes
Répondre
Avatar du membre
meduse
Soprano
Soprano
Messages : 53
Enregistré le : 29 oct. 2004, 23:00

Lili Lehmann

Message par meduse » 10 juin 2006, 17:27

Bonjour à tous,
Je voudrais vous parler d'une artiste d'autrefois dont on n'entend jamais parler à vrai dire.
Il s'agit de Lili Lehmann (1848-1929) qui fut une grande figure de l'art lyrique. Il semble que son répertoire ne comprenait pas moins de 170 rôles, du colorature aux héroïnes wagnériennes!

Quelqu'un a-t-il d'autres renseignements à son sujet, sur sa technique, sa voix ?
Comment est-il possible d'aborder autant de rôles? Comment les chanteurs d'autrefois pouvaient-ils posséder des répertoires aussi vastes ?

Emma Albani par exemple chantait aussi bien Lucia qu'Elsa.

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1288
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Message par offenbach » 10 juin 2006, 19:38

Cette étendue du répertoire a existé à toutes les époques. Aujourd'hui, Marcello Lippi, par exemple, a des rôles extrèmement variés: Leporello et Figaro des Nozze (rôles de basse chantante), Don Giovanni et le Comte Almaviva (baryton-basse, voire baryton), Figaro du Barbiere (baryton central, voire baryton aigu ou verdi), Bartolo du Barbiere et Don Magnifico (basse-bouffe), Maometto II, Mustafà et Ariodate dans Serse (basse colorature), Rigoletto, Germont, Nabucco, Macbeth et Scarpia (baryton verdi) et Jupiter dans la Calisto (baryton et contre-ténor!). Voilà un autre exemple de variété vocale.

Avatar du membre
meduse
Soprano
Soprano
Messages : 53
Enregistré le : 29 oct. 2004, 23:00

Message par meduse » 11 juin 2006, 15:02

Et peux-tu me dire quelles sont les artistes féminines d'aujourd'hui, qui peuvent prétendre posséder un répertoire aussi vaste?

Je ne crois pas que cette étendue de répertoire ait justement existé à toutes les époques.

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1288
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Message par offenbach » 27 août 2006, 00:51

Aujourd'hui, cela existe peu, de part le fait qu'on cherche pour chaque rôle la couleur et le poids vocal exacts (autant que faire se peut). Giuseppe Sabbatini le dit très justement dans un entretien d'Altamusica: "Nous avons devant nous une génération de spécialistes. Pourtant, au XIXe siècle, le ténor Giovanni Mario chantait aussi bien le Trouvère et les Huguenots que l?Élixir d?amour, Don Pasquale, le Barbier de Séville, Don Ottavio et le rôle-titre de Don Giovanni. Que dirait la critique si Juan Diego Flórez, immense Almaviva, se mettait à chanter Manrico ? Au XIXe siècle, c?était une chose tout à fait courante."
Je pense, personnellement, que Lili Lehmann a abordé les rôles wagnériens avec sa voix de lyrique colorature, bien éloignée de celle de Flagstad ou Nilsson. Je pense que passer de Mozart à Wagner n'est pas si difficile et dangereux qu'on le dit. On trouve incroyable que Lili Lehmann ait chanté à la fois les rôles de colorature et les Wagner.
Mais, si elle a a gardé la même voix dans Mozart que dans Wagner, c'est tout à fait possible. Frida Leider disait elle-même que, pour réussir à chanter Wagner sans briser sa voix, elle le chantait comme du Mozart (qui était un compositeur naturellement mieux adapté à sa voix)
Par contre, un ténor qui chanterait Mozart, Verdi et Wagner et qui chercherait la couleur et le poids vocal exacts de chacun de rôles qu'il chante, se mettrait gravement en danger.
La seule différence entre aujourd'hui et le passé, c'est que par le passé, on était moins soucieux d'exactitude de poids vocal.

Avatar du membre
calbo
Baryton
Baryton
Messages : 1809
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Poitiers
Contact :

Message par calbo » 27 août 2006, 09:38

meduse a écrit :Et peux-tu me dire quelles sont les artistes féminines d'aujourd'hui, qui peuvent prétendre posséder un répertoire aussi vaste?

Je ne crois pas que cette étendue de répertoire ait justement existé à toutes les époques.
Aujourd'hui je n'en connais pas. Mais bien plus proche de nous que cette artiste, Callas avait un répertoire très varié. Certes elle n'aborda certains rôles (comme Carmen par exemple) qu'à la scène, mais n'empêche qu'elle les a chantés.
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto
Non fu mai quel cor capace

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 44 invités