Edita Gruberova

Les artistes
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6559
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par MariaStuarda » 17 août 2017, 11:13

Ouh là, j'ai du mal à suivre. Désolé !
J'ai cru que c'étais un ersatz du fil "les folles à l'opéra" :lol:

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6559
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par MariaStuarda » 17 août 2017, 11:17

Adalbéron a écrit :
17 août 2017, 10:41
Ça me fait penser à Barbara à la fin de sa carrière. Beaucoup disent qu'elle aurait dû arrêter, qu'elle n'avait plus de voix, qu'elle en faisait trop etc. mais elle réinvente tout, elle se réinvente, c'est extraordinaire.
Oui tu as raison, il y a dans les représentations de Grubie un peu de cette mystique invraisemblable, même inquiétante, qui existait dans les concerts de Barbara.
Et, ce qui est exact aussi, c'est que des grands admirateurs de Barbara refusaient absolument d'aller la voir en 80, refusait la pythie qu'elle était devenue, et se bornait à réécouter les enregistrements des années 60 en disant qu'elle n'était plus que l'ombre d'elle même.
Alors que quelque part, elle avait tout simplement changé de "dimension".
aroldo a écrit :
17 août 2017, 10:43
Je ne crois pas qu'un récital de lieder soit obligatoirement chiant comme la pluie et ne soit qu'un pis-aller pour chanteur fatigué. D'ailleurs, je trouve qu'un des plus beaux derniers disques de Gruberova, c'est le tout Schubert, très vocal et caractérisé, avec les mêmes défauts soulignés partout, mais aussi sa manière si caractéristique.
Ce n'est pas ce que j'ai dit car j'adore les récitals de lieders lorsqu’ils sont servis par des artistes d'exception (Norman, Price furent pour moi des maitresses en la matière).
Je parle juste des artistes qui ont déserté l'opéra pour se "rabattre" sur le lieder ou ils n'ont guère de chances d'y briller plus (à quelques exceptions près bien sûr).

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1234
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par offenbach » 17 août 2017, 11:53

Je suis tellement d'accord avec toi.
A chaque fois que je vais l'entendre, pendant les quinze premières minutes je me dis que c'est la dernière fois que j'y vais. La palme se disputant entre sa dernière Bolena viennoise et sa première Elisabetta munichoise de cette année. Deux débuts terriblement difficiles, où l'âge de la voix se faisait cruellement sentir.
Et ensuite... l'envie d'y retourner encore et encore. Tellement ce qu'elle donne est géant et entier (comme Kunde, Camarena et Rudy Park, qui me laissent aussi dans le même état).
Quant à sa justesse, je réécoute justement son concert à Prague en novembre dernier, qualifié par ses fidèles comme son meilleur depuis des années, où dès les premières notes la voix sonne jeune et fraiche, déjà parfaitement en place, et où tous les contre-ré étaient parfaitement souples et justes, épatants de jeunesse. Impatient d'être à Zurich pour les 50 ans exacts de sa carrière. :D

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6559
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par MariaStuarda » 17 août 2017, 11:57

offenbach a écrit :
17 août 2017, 11:53
Je suis tellement d'accord avec toi.
A chaque fois que je vais l'entendre, pendant les quinze premières minutes je me dis que c'est la dernière fois que j'y vais. La palme se disputant entre sa dernière Bolena viennoise et sa première Elisabetta munichoise de cette année. Deux débuts terriblement difficiles, où l'âge de la voix se faisait cruellement sentir.
Et ensuite... l'envie d'y retourner encore et encore. Tellement ce qu'elle donne est géant et entier (comme Kunde, Camarena et Rudy Park, qui me laissent aussi dans le même état).
Quant à sa justesse, je réécoute justement son concert à Prague en novembre dernier, qualifié par ses fidèles comme son meilleur depuis des années, où dès les premières notes la voix sonne jeune et fraiche, déjà parfaitement en place, et où tous les contre-ré étaient parfaitement souples et justes, épatants de jeunesse. Impatient d'être à Zurich pour les 50 ans exacts de sa carrière. :D
Et ensuite à Berlin, et à Vienne (enfin, pour ce dernier j’espère) !!!!

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1234
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par offenbach » 17 août 2017, 12:08

Berlin, je pense que je vais passer mon tour, le programme me tente moins. Et ça me fera d'autant plus trépigner pour Zurich.
C'est surtout que j'aimerais pouvoir aller à la dernière du Prophète, adorant les dernières en général et imaginant déjà Kunde encore plus déchainé que d'habitude.
Munich, le programme parait le même qu'à Berlin. Vienne, en revanche, oui, c'est aussi inratable.
(Sa Lucia japonaise, si je pouvais... Pour la voir au moins une fois dans ce rôle qui, avec Zerbinetta et Elisabetta, demeure vraiment le rôle de sa vie)

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Edita Gruberova

Message par aroldo » 17 août 2017, 12:41

Vous voulez dire qu'elle va rechanter Lucia (mais pas en scénique ? C'est une version concert ?)
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6559
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par MariaStuarda » 17 août 2017, 12:45

aroldo a écrit :
17 août 2017, 12:41
Vous voulez dire qu'elle va rechanter Lucia (mais pas en scénique ? C'est une version concert ?)
En effet, le 9 novembre à Tokyo; je ne sais pas si c'est une version concert; je pense que oui.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Edita Gruberova

Message par aroldo » 17 août 2017, 12:47

Moi, pense que l'un des rôles de la vie de Gruberova c'est Adèle. Je dis ça sans aucune ironie ou condescendance du type "beurk, une soubrette". Simplement, elle y est prodigieuse et difficilement égalable (et je crois qu'elle a été très attachée au rôle).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8023
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Edita Gruberova

Message par jerome » 17 août 2017, 12:57

Ah mais si on doit faire un palmarès des rôles où Gruberova a été vraiment majeure dans ses grandes années on peut citer La Reine de la Nuit, Constanze, Zerbinetta, Adèle, Lucia di Lammermoor, Giulietta, Amina, Gilda et au disque Oscar (peut-être le plus luxueux qu'on ait jamais eu!).

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1234
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par offenbach » 17 août 2017, 13:05

MariaStuarda a écrit :
17 août 2017, 12:45
aroldo a écrit :
17 août 2017, 12:41
Vous voulez dire qu'elle va rechanter Lucia (mais pas en scénique ? C'est une version concert ?)
En effet, le 9 novembre à Tokyo; je ne sais pas si c'est une version concert; je pense que oui.
Et ensuite à Osaka et Aichi.
Le site fan indique "staged performance".

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 19 invités