Elīna Garanča

Les artistes
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10711
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Elīna Garanča

Message par HELENE ADAM » 26 sept. 2018, 15:28

PlacidoCarrerotti a écrit :
26 sept. 2018, 08:11
HELENE ADAM a écrit :
25 sept. 2018, 22:14
Critique assez tiède de Samson et Dalila, Première la nuit dernière au MET.

https://www.nytimes.com/2018/09/25/arts ... alila.html

Alagna pas au mieux de sa forme, surtout dans les aigus (et chant un peu brut), Garança doit "choisir quel personnage de Dalila elle veut incarner, mise en scène un peu vieillotte...
A la lecture des réactions sur les forums US, j'ai eu l'impression de revivre le Trouvère de juillet.
De juin, il n'est pas remonté sur scène depuis.
J'ai écouté la retransmission (qui a été assurée par le MET en direct et en audio). Alagna est manifestement souffrant, le voix chevrote souvent, elle n'est pas stable du tout, le chant est très mécanique, et le dernier "si" est une grande souffrance pour lui et pour les oreilles...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9267
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Elīna Garanča

Message par Bernard C » 26 sept. 2018, 21:07

Il ne faut pas trop vous précipiter à juger cette mise en scène et ces décors façon " vieillotte " si je vous lis.

Alexander Dodge n'est pas un designer ringard , ni le premier venu.

Il a choisi une esthétique délibérément positionnée dans l' Hollywood des années 20 ...en jouant sur l'orientalisme de 1877 qui imprègne l'oeuvre de Saint Saens.*

Certes on ne devrait pas voir les gros seins siliconés des mises en scène façon Furia ou autres grosses provocations bien juteuses.
Ceux qui attendent cette excitation seront déçus.

Les autres devraient attendre de voir sur pièce, au cinéma ou en salle.

Perso j'y serai le 20 octobre ( jour de la retransmission sur les écrans ) et j'espère surtout qu'on aura un ténor à la hauteur.

Bernard

*D'ailleurs les costumes montrés par le NYT sont très dans le style symboliste de l'époque ( voir Gustave Moreau "Samson et Dalila" , ou les Chassériau comme prédécesseur....)
C'est "kitch" quand on manque de référence culturelle parfois.....

Bref à vérifier sur pièce
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

LeRougeEtLeNoir
Messages : 42
Enregistré le : 30 avr. 2015, 11:48

Re: Elīna Garanča

Message par LeRougeEtLeNoir » 26 sept. 2018, 21:27

Well said! 🙂

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10711
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Elīna Garanča

Message par HELENE ADAM » 26 sept. 2018, 21:40

Bernard C a écrit :
26 sept. 2018, 21:07
Il ne faut pas trop vous précipiter à juger cette mise en scène et ces décors façon " vieillotte " si je vous lis.
Bref à vérifier sur pièce
Tout à fait, je n'ai fait que la citation d'un article et je n'ai aucun avis sur la mise en scène; par contre j'ai écouté la retransmission audio.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3480
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Elīna Garanča

Message par micaela » 26 sept. 2018, 22:48

De ma part, c'est une impression. Le kitsch, c'est l'article qui l'évoque.
Les photos m'évoquent moins le Hollywood années 20 ou les symbolistes que les films des années 40/50 (dont un d'ailleurs sur Samson et Dalila. Pour les années 20, il manque d'ailleurs aux films un élément essentiel à cette production : la couleur...
Je ne vois pas, par ailleurs, en quoi trouver ça kitsch est un manque de références culturelles. On peut trouver ces références elles-mêmes très Kitsch (Chassériau, c'est parfois un peu pompier).
Je mets un "s" à kitsch, car c'est souvent écrit comme ça .
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9267
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Elīna Garanča

Message par Bernard C » 26 sept. 2018, 23:00

Chassériau pompier ?

Ah bon...

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3480
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Elīna Garanča

Message par micaela » 26 sept. 2018, 23:05

Je dois confondre avec un autre. Ou alors c'est que je manque de références culturelles ou que j'ai des goûts de ch...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9267
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Elīna Garanča

Message par Bernard C » 26 sept. 2018, 23:25

Il sera intéressant de se rappeler quand nous verrons cette représentation que le metteur en scène ( Darko Tresnjak) raconte qu'à la source de son inspiration pour cette réalisation il y a cette photo célèbre :

Image

Photo d'Edward Steichen de Gloria Swanson en 1924.

Il dit "Elle semblait si séduisante dans la dentelle et si dangereuse ; j'ai donc commencé à regarder des photos de femmes prises à travers des dentelles derrière des stores vénitiens et j'ai commencé à regarder des treillis , ce genre de travail de la dentelle dans l’architecture, dans la mode, dans le monde antique. "


Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9267
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Elīna Garanča

Message par Bernard C » 26 sept. 2018, 23:31

micaela a écrit :
26 sept. 2018, 23:05
Je dois confondre avec un autre. Ou alors c'est que je manque de références culturelles ou que j'ai des goûts de ch...
Pourquoi dis-tu ça ?
On peut ne pas aimer Chassériau ; son orientalisme et les influences croisées d'Ingres et de Delacroix ont beaucoup dérouté, et ça nous paraît très surchargé
( J'ai été un peu étonné du qualificatif de pompier car tout de même pas si académique que ça )

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12680
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Elīna Garanča

Message par PlacidoCarrerotti » 27 sept. 2018, 08:50

On reproche souvent à Roberto son manque de caractérisation dramatique, mais à la fin il était vraiment sans son.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 45 invités