Dessay - Villazon au TCE dimanche soir

Représentations
Répondre
Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1057
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Dessay - Villazon au TCE dimanche soir

Message par silvio » 02 mai 2006, 09:43

Bonjour chers tous...
Je ne sais pas si les dégats causés sur notre cher site sont réparés alors j'essaye de lancer ce fil en espérant qu'il apparaitra!!!
Y etiez vous ?
Pour ma part, j'ai trouvé que la soirée était belle par l'enthousiasme du public, l'énergie des 2 artistes (c'était très vivant sur scène!!) et le programme était bien choisi.
En dehors de tout ça, il y a qd même des choses à dire sur les prestations de ND et surtout RV.
Tout d'abord, pour parler de lui en 1er puisque c'est lui qui a commencé ce concert, Chung est définitivement un très gd chef. Nous l'avons perdu à Bastille et nous espérons qu'il reviendra.
L'ouverture de la Forza (encore!!!!!) a été pour moi une redécouverte. Avec des partis pris c'est vrai ds les tempi (et des petites ruptures pendant les solis de la clarinette, de la flute et du hautbois) mais quel bonheur d'entendre cette ouverture maintes fois joués, et pourtant l'énergie developpée ici par l'orch. et son chef était magnifique. J'ai beaucoup aimé l'entendre cette fois ci.
Ensuite nous avons eu droit à l'air de Rodolfo ds Luisa Miller.
Et là, c'était bien différent !!! La voix est matte, pas de projection, un bel engagement c'est vrai mais on sait maintenant que c'est pour cacher la misère!!
La voix est belle, mais ce qui suffit au CD, n'est pas la même chose ds une salle qui, de plus a une acoustique assez flatteuse!!!
Ensuite le duo de la traviata "Un di, felice..." où la différence était encore plus flagrante car elle, qui se baladait comme elle le voulait sur sa partie était 2 fois plus sonore que lui qui était déjà forte !!!!
Elle a ensuite poursuivi seule avec "E strano" et "Sempre libera"
Et là on se rend vraiment compte que c'est une chanteuse française ds le style et ds la voix. Malheureusement, aucune italianité, ds l'interprétation et ds la musicalité. Les sons sont typiquement ceux d'une chanteuse française, j'irai^même dire, baroque. Peu ou pas de couleurs. Il ne suffit pas de faire sa coquette sur la scène pour être crédible...encore faut il posséder tous les moyens du rôle, c'est dommage car on le sait je pense que bien dirigée elle arriverait à être formidable dedans. Mais ce qu'elle a présenté ds cet air dimanche soir n'était pour moi pas très convainquant, malgré le superbe contre mi bémol final qui a enflammé la salle (déjà acquise de toute façon, mais bon...c'est qd même un contre mi b...!!!)
LA seconde partie, plus axée sur le répertoire français a mieux convenu aux 2 artistes avec les duos de Manon, Romeo et Juliette, Le cid.
Les bis étaient très bien choisis également, presque tous en français sauf la fin du duo de Rigoletto et là...elle m'a mis un peu en colère...
Sa gestuelle ironique, se moquant presque de la musique elle même, ne m'a pas du tout amusé...J'ai trouvé ça vraiment limite.
Si elle n'aime pas l'opera italien qu'elle n'y touche pas, d'autres s'en chargeront avec plus de sincérité.
Pour conclure malgré cette note un peu négative, la soirée était belle, une belle salle comme le TCE présente un bel écrin pour 2 artistes soutenus par leur maison de disque et par un public inconditionnel et l'énergie qui s'en dégageait était positive....

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 02 mai 2006, 10:11

globalement d'accord avec ces remarques : une très belle soirée mais avec de gros bémols.

Dessay fut excellente en Lucia, Manon et même Juliette, mais sa Traviata était ennuyeuse, plate, sans couleurs. Sa diction est formidable.

Villazon a tout chanté sauf le répertoire vériste qui lui convient si bien. Le Verdi du début était beau sans plus, Alfredo bien, l'interprétation dans Roméo convaincante, mais manquant de jeunesse, et son air du Cid était beaucoup moins beau que l'an dernier. Je trouve qu'il n'a pas vraiment progressé en diction française, c'est dommage. Il avait l'air fatigué, il a d'ailleurs annulé des soirées à Berlin et à Londres, récemment.

Le Rigoletto était effectivement baclé, mais même mal interprétée cette musique fonctionne toujours, surtout en dernier bis!

L'orchestre était superbe, les voix sont tout de même parmi les plus belles et les plus intéressantes de ces années, on ne va donc pas bouder son plaisir, mais il est étonnant de voir une salle autant acquise à l'avance à des artistes. L'éclatement du public pendant la Traviata était impressionnant. Beaucoup de beau monde (Carole Bouquet, Thierry Breton...) et un public sage mais pas très connaisseur!

en bis, le premier duo de Roméo et juliette, le duo de l'acte d'Antonia des Contes et la stretta de l'acte II de Rigoletto.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4086
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 02 mai 2006, 10:35

Peu de chose à ajouter au compte rendu de Silvio et à ses remarques concernant N. Dessay et R. Villazon.
Moi aussi j'ai été frappée par la différence de projection des 2 voix. On entendait mieux N. Dessay que Villazon.
Le manque d'italianité et de couleurs de N2C était surtout audible dans Traviata beaucoup moins dans Lucia.
Concernant Villazon, j'ajouterai qu'il a zappé quelques aigus (Lucia, Roméo, la fin du duo de Manon) ou peut être étaient-ils inaudibles ? C'est quand même inquiétant pour un aussi jeune chanteur.
Heureusement que Natalie était là pour faire entendre les siens !!

C'était quand même une belle soirée. Cependant, j'aurai bien aimé entendre à la place d'un des 3 duos de Roméo et Juliette, un autre duo d'opéra français. Pourquoi pas le duo Leila/Nadir ou celui de Lakmé/Gérald. Ca aurait donné un peu plus de variété au programme.

J'ajouterai que je suis toujours aussi surprise par ce public qui a trop tendance à donner un chèque en blanc avant que ne commence le concert.

Martine

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14025
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 02 mai 2006, 12:56

Etant posté au troisième rang, je confirme que Villazon a bien zappé les aigus mentionnés plus haut.
Tout à fait d'accord pour le reste : le chant baclé de Villazon et ses limites vocales de plus en plus évidentes, le manque de couleur de Dessay (mais ça fait 10 ans que c'est comme ça) et son articulation défaillante (il y a des passages dans sa Juliette où je ne comprenais RIEN).
Son air du poison était toutefois nettement supérieur à celui que j'avais entendu au Met (le jour de la retransmission) : pas de contre-ut faux ce coup-ci.

A ces réserves près, c'était quand même une très belle soirée : ce n'est pas tous les jours qu'on entend ce répertoire avec de bons chanteurs à Paris (pas à Bastille en tout cas !).

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 02 mai 2006, 13:00

Natalie Dessay dit avoir retrouvé sa voix... mais de quelle voix s'agit-il ? Pourrait-elle rechanter la Reine de la Nuit par exemple ?

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4086
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 02 mai 2006, 13:04

note de Tuano : désolé, j'ai fait une fausse manip et ai effacé ton message par erreur ! :oops:

Pour la Reine de la nuit, à mon avis c'est terminé. Tu peux sortir et écouter tes archives sonores. Pour ce type de rôle, c'est fini.
A-t-elle la voix (sa nouvelle) pour les rôles vers lesquels elle veut se tourner ? L'avenir nous le dira mais on a déjà eu dimanche soir quelques éléments de réponse.

Pour Villazon, par rapport à ce que j'ai entendu de son concert du 1er avril retransmis sur France Musique, le timbre m'a semblé moins broyé.
Maix c'est le seul mieux.

Martine

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14025
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 02 mai 2006, 13:07

tuano a écrit :Natalie Dessay dit avoir retrouvé sa voix... mais de quelle voix s'agit-il ? Pourrait-elle rechanter la Reine de la Nuit par exemple ?
Il y a bien eu un mi-bémol percutant à la fin de "Simple et Libérée", mais pris par en dessous et enflé, pas du tout comme avant (ou comme Anderson ou Sutherland, ou même Miricioiu qui l'attaquent direct).

Difficile à expliquer par écrit !

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 02 mai 2006, 13:08

PlacidoCarrerotti a écrit : Il y a bien eu un mi-bémol percutant à la fin de "Simple et Libérée", mais pris par en dessous et enflé, pas du tout comme avant (ou comme Anderson ou Sutherland, ou même Miricioiu qui l'attaquent direct).

Difficile à expliquer par écrit !
Natalie Dessay a toujours attaqué toutes ses phrases par en dessous, non ? (je ne parle pas que des aigus)

ivopera
Alto
Alto
Messages : 348
Enregistré le : 31 oct. 2003, 00:00

Message par ivopera » 02 mai 2006, 13:13

Assez d'accord aussi

- public conquis d'avance

- Villazon plutôt plus en voix au début qu'à son concert du 1er avril mais ça dégénère très vite : manque de puissance, de projection, voix étouffée, accents véristes dans Donizetti, un massacre dans le cid (que voulez vous, quand on est habitué à Alagna dans l'opéra français!!!) et je n'ai pas aimé non plus son Roméo.

Dessay : je n'étais pas un fou de Nathalie, j'ai été agréablement surpris : elle était plutôt à son aise et je serai moins critique que d'autres. Je trouve par contre qu'elle a un peu tendance à hurler ses aigus

Chung : pas d'accord du tout avec certains : ce Monsieur, comme à Bastille, adore s'écouter diriger. Sa force du destin était globalement réussie mais avec certains effet un peu trop marqués. En revanche ensuite, il a tendance à se croire seul et à couvrir allègrement les chanteurs!

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20882
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 02 mai 2006, 14:08

Chung dirige de manière pompière, avec de gros effets un peu vulgaires et fait tonitruer son orchestre qui couvre effectivement souvent les chanteurs.

Villazon donne des signes de fatigue vocale inquiètants mais son interprétation est magnifique, engagée, fine, fouillée et ô combien généreuse. Hélas, sa prononciation du français, l'air du Cid et Hoffmann mis à part, laise encore à désirer.

N. Dessay, très inspirée, atteint des sommets de poésie et de subtilités dans le répertoire français mais sa Traviata est encore un peu verte et un peu banale malgré l'éclat du contre-mi couronnant la cabalette.

Triomphe d'amour pour ces deux coqueluches du public parisien.

L. Naouri a eu, à un moment donné, à consoler sa fille (-"non, ta maman ne va pas partir avec Mister Bean, elle reste avec papa car il est plus grand et plus beau" l :wink: ) laissant sa place de premier rang de corbeille à son fils qui avait l'air de s'ennuyer ferme.
Les deux enfants ont, par contre, beaucoup apprécié le cadeau d'un des admirateurs de leur illustre anti-diva de mère : une énorme corbeille de friandises.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 103 invités