CD Delirio amoroso : Natalie Dessay

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

CD Delirio amoroso : Natalie Dessay

Message par Montfort » 03 déc. 2005, 13:42

Cet enregistrement vient de sortir, je ne l'ai pas acheté, mais j'ai lu à son sujet des commentaires mitigés, concernant Emmanuelle Haim (ce qui ne m'étonne guère), mais aussi Natalie Dessay, ce qui me surprend davantage.

Je possède déjà le disque de Magdalena Kozena qui me satisfait, l'acquistion de celui de N D s'impose-t-il ?

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 03 déc. 2005, 13:53

La réponse "non" me semble contenue dans ta question.

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 03 déc. 2005, 14:00

tuano a écrit :
La réponse "non" me semble contenue dans ta question
.
Si c'était le cas, je ne la poserais pas !
J'aimerais avoir l'avis d'ODbiens ayant entendu le disque.

M.
Eccomi alfine in Babilonia

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 01 janv. 2006, 08:13

Finalement on me l'a offert : c'est vraiment très bien.

Pour moi qui était au TCE lorsque N D, qui était programmée avec le Concert d'Astrée et qui avait du annuler, et avait été remplacée par Cangemi, c'est une forme de réparation.
C'est complétement différent du CD (par ailleurs trés réussi) Kozena - Minko : je suppose que la partie vocale est transposée puisque M K est une mezzo.
Bien que je ne sois pas un très grand fan d'Emmanuelle Haim, je trouve bien ce que fait ici cet ensemble, particulièrement les interventions des instruments obligés.

Donc, recommandable pour un noel tardif....

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

pasccom
Messages : 30
Enregistré le : 17 mars 2003, 00:00
Localisation : Paris

Message par pasccom » 01 janv. 2006, 21:25

Montfort a écrit : je suppose que la partie vocale est transposée puisque M K est une mezzo.
Je ne sais si c'est ici transposé, je ne l'ai pas entendu, mais il est clair que M K n'est PAS une mezzo. Une VRAIE mezzo ne pourrait pas du tout chanter "Da tempeste". Et ce n'est pas une question d'étendue vocale, mais de tessiture.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 01 janv. 2006, 23:56

Les tessitures chez Haendel sont rarement stratosphériques.

La tessiture de vraie mezzo n'existait pas à l'époque de Haendel et Magdalena Kozena a toujours chanté des airs de différentes tessitures (dès son premier récital chez DG, où elle chantait des airs de Bach pour alto et pour soprano).

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 02 janv. 2006, 09:11

Tout ceci nous renvoi à la sempiternelle question de savoir ce qu'est une "vraie" mezzo !

Pour un témoignage de première main sur ce sujet : lire "I never walked alone", les mémoires de Shirley Verrett, qui notamment a chanté, a différentes périodes Norma et Adaligise.

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 740
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

Message par perrine » 02 janv. 2006, 11:49

pour en revenir au cd de ND, je le trouve vraiment tres agréable.

Autant, du Bartoli au CD j'ai vraiment du mal (alors que je suis à bloc pour ses concerts), autant là, l'écoute n'est pas indigeste, loin de là. Ca passe vraiment bien au milieu du foie gras et des chocolats.

J'ai perdu (et oui déjà !) le livret du cd donc je ne sais pas du tout ce qu'elle raconte dans ses airs, mais j'aime ce coté doux et délicat. C'est pas tambours zé trompettes et ca passe tres tres bien.
La voix reste fluide et légére.

Je n'ai pas encore regardé le dvd des coulisses de l'enregistrement donc plus d'infos plus tard !

Perrine dont la carte bancaire deteste la FNAC.
Le problème quand on trouve une solution, c\'est qu\'on perd une question.

pasccom
Messages : 30
Enregistré le : 17 mars 2003, 00:00
Localisation : Paris

Message par pasccom » 02 janv. 2006, 20:48

tuano a écrit :Les tessitures chez Haendel sont rarement stratosphériques.

La tessiture de vraie mezzo n'existait pas à l'époque de Haendel et Magdalena Kozena a toujours chanté des airs de différentes tessitures (dès son premier récital chez DG, où elle chantait des airs de Bach pour alto et pour soprano).
Effectivement, la tessiture de mezzo n'existait pas. On opposait alto (ou contralto) et soprano. Je me suis mal exprimé. on distribue souvent, aujourd'hui les rôle d'alto à des "mezzos", ou à des faux mezzos comme Graham. Ce que je voulais dire, c'est que l'on distribuait , bien trop souvent, cette très belle soprano dans des rôle de contralto (orphée!!!!!!!) qui ne sont en rien pour elle. Cléopatre est un rôle de soprano

Et comme je le disais, qu'il y ait tel ou tel aigu ne change rien : pour prendre un exemple connexe, "Dalla sua pace" ne dépasse pas le sol et sa tessiture est inaccessible à des barytons qui atteignent sans problème le si bémol.

pasccom
Messages : 30
Enregistré le : 17 mars 2003, 00:00
Localisation : Paris

Message par pasccom » 02 janv. 2006, 20:51

Montfort a écrit :Tout ceci nous renvoi à la sempiternelle question de savoir ce qu'est une "vraie" mezzo !

Pour un témoignage de première main sur ce sujet : lire "I never walked alone", les mémoires de Shirley Verrett, qui notamment a chanté, a différentes périodes Norma et Adaligise.

Montfort
La remarque de Tuano replace ce fait dans sa bonne case : le mezzo nait au 19è. C'est Azucena, Eboli....

Avant, ce sont des sopranos ou des contraltos.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 17 invités