Page 69 sur 71

Re: Nina Stemme

Posté : 06 juin 2019, 14:47
par Bernard C
Tu avais prévu pour ce soir ?
Je comprends ton énorme déception avec tous les frais et les efforts que ça représente, étant donné la difficulté à avoir des places et puis évidemment c'est l'événement que toi comme moi on attendait depuis un an.

Il y a une reprise à l'automne avec Nina.

Amicalement

Bernard

Re: Nina Stemme

Posté : 06 juin 2019, 15:16
par philipppe
Bernard C a écrit :
06 juin 2019, 14:47
Tu avais prévu pour ce soir ?
Je comprends ton énorme déception avec tous les frais et les efforts que ça représente, étant donné la difficulté à avoir des places et puis évidemment c'est l'événement que toi comme moi on attendait depuis un an.

Il y a une reprise à l'automne avec Nina.

Amicalement

Bernard
Oui j ai hésité à prendre l avion ce matin mais ...pour ma part j adore cette œuvre et j’ai toujours apprécié ce que fait Thielemann :lol: . Néanmoins très déçu. Ceci dit, sauf erreur elle est à Verbier avec sa Teinturière aussi (mais Gergiev), et il reste le mois d’octobre.

Re: Nina Stemme

Posté : 06 juin 2019, 15:43
par Efemere
Si Nina Stemme revient pour la dernière séance du 10 juin :pray:, elle devrait enchaîner, in loco, avec trois représentations de Tosca (15, 18 et 23 juin).

Re: Nina Stemme

Posté : 06 juin 2019, 16:44
par philipppe
“On” m a dit qu’il était prévu le cast normal dimanche :2guns:
Pas vu de revente massive de ticket à l entrée

Re: Nina Stemme

Posté : 06 juin 2019, 16:52
par Bernard C
philipppe a écrit :
06 juin 2019, 16:44
“On” m a dit qu’il était prévu le cast normal dimanche :2guns:
Pas vu de revente massive de ticket à l entrée
Je vais t'avouer que je me méfie pour ces rôles lourds des séances intermédiaires.
C'est empirique, mais il n'est pas si rare qu'une annulation ait sens de break.
Quand je le peux ( ce n'est pas toujours le cas) je privilégie la première ou les premières d'une prise de rôle malgré l'imperfection qu'il peut y avoir entre un manque de rodage et une scénographie pas très bien maîtrisée.

Mais ce sont des spéculations de spectateur, parce qu'à vrai dire on ne sait pas trop ce qu'il en est.

Bernard

Re: Nina Stemme

Posté : 06 juin 2019, 16:54
par philipppe
Oui c vrai .... mais les joies de la vie professionnelle....

Re: Nina Stemme

Posté : 10 juin 2019, 10:10
par Snobinart
ça a sûrement été signalé mais la Walkyrie londonienne est ré-écoutable ici : https://sverigesradio.se/avsnitt/129879 ... 0iNIRbhGWY

Re: Nina Stemme

Posté : 14 juil. 2019, 07:20
par Hiero von Stierkopf
Nina Stemme, annoncée souffrante peu de temps avant le début du spectacle, a malgré tout assuré le rôle de Turandot hier soir à la BSO.
Gros stress dans la salle au moment de l'annonce au micro.

Qu'est ce que ça aurait donné si elle n'avait pas été souffrante !
Elle chante encore le rôle pour une représentation mardi 16.

Re: Nina Stemme

Posté : 14 juil. 2019, 09:48
par Tico
Hiero von Stierkopf a écrit :
14 juil. 2019, 07:20
Nina Stemme, annoncée souffrante peu de temps avant le début du spectacle, a malgré tout assuré le rôle de Turandot hier soir à la BSO.
Gros stress dans la salle au moment de l'annonce au micro.

Qu'est ce que ça aurait donné si elle n'avait pas été souffrante !
J'etais aussi de ceux qui ont stressé hier soir au moment de l'annonce. Mais quelle magnifique prestation et quelle présence ! Je la voyais pour la première fois en salle et ne me suis rendu compte d'aucune difficulté, à peine un faux départ qui s'est traduit par deux syllabes (heureusement) aphones, au début de la deuxième question, sans doute pas aidée par la direction brouillonne de Thomas Sondergard.
Nina Stemme sauve une soirée que j'ai trouvée par ailleurs bien quelconque (j'aurai l'occasion d'y revenir sur le fil de cette production munichoise).

Nicolas

Re: Nina Stemme

Posté : 14 juil. 2019, 11:44
par Hiero von Stierkopf
Tico a écrit :
14 juil. 2019, 09:48
Hiero von Stierkopf a écrit :
14 juil. 2019, 07:20
Nina Stemme, annoncée souffrante peu de temps avant le début du spectacle, a malgré tout assuré le rôle de Turandot hier soir à la BSO.
Gros stress dans la salle au moment de l'annonce au micro.

Qu'est ce que ça aurait donné si elle n'avait pas été souffrante !
J'etais aussi de ceux qui ont stressé hier soir au moment de l'annonce. Mais quelle magnifique prestation et quelle présence ! Je la voyais pour la première fois en salle et ne me suis rendu compte d'aucune difficulté, à peine un faux départ qui s'est traduit par deux syllabes (heureusement) aphones, au début de la deuxième question, sans doute pas aidée par la direction brouillonne de Thomas Sondergard.
Nina Stemme sauve une soirée que j'ai trouvée par ailleurs bien quelconque (j'aurai l'occasion d'y revenir sur le fil de cette production munichoise).

Nicolas
Elle n'était pas à l'aise au départ et un peu prudente, mais elle a ensuite largement délivré à tel point qu'on se demandait ce qu'elle aurait fait si elle n'avait pas été souffrante !
La soirée de cette production fumeuse (les lunettes 3D, l'ignoble empalement de Liu par un bambou) reposait essentiellement sur elle, une annulation eût été un désastre.
J'ai trouvé le ténor problématique et je suis assez inquiet pour son Chénier à venir.

Soirée assez étonnante que je ne suis pas prêt d'oublier avec l'évacuation bruyante de spectateurs pendant le Non piangere Liu au parkett côté cour et par le menottage très viril par la Polizei d'un SDF alcoolisé qui squattait dans le théâtre suivi d'une altercation violente et surréaliste entre des spectateurs et le staff de la BSO.