Nina Stemme

Les artistes
tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 9349
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Re: Nina Stemme

Message par tuano » 13 déc. 2017, 18:43

Toute la vague est en 1re catégorie, même le rang G. A ce prix, pourquoi ne pas prendre plutôt le parterre ou le balcon de face ? Ou pour moins cher, le parterre ou le balcon de face (derniers rangs) ?

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9272
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Nina Stemme

Message par Bernard C » 13 déc. 2017, 18:50

Reste t'il quelque chose à prendre d'ailleurs ?
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Nina Stemme

Message par Adalbéron » 13 déc. 2017, 19:47

Rien ni sur le site de la Philharmonie ni sur celui de Radio France.
Il y a des places de dernières minutes aussi à la Philharmonie mais je n'ai jamais essayé, je ne sais pas comment ça fonctionne.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9272
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Nina Stemme

Message par Bernard C » 16 déc. 2017, 00:06

Une Elektra pour l'histoire de notre époque
151217.jpg
151217.jpg (83.36 Kio) Vu 1941 fois
Philharmonie de Paris le 15 décembre 2017

Nina Stemme
Gun-Brit Barkmin
Waltraud Meier
Mathias Goerne

Et un Cast rarissime dans la qualité de son ensemble.
Un Orchestre Philarmonique au sommet.

Bravo à Mikko Franck pour ce Strauss anthologique et avoir offert enfin à Nina Stemme la possibilité de graver une Elektra digne de son incomparable incarnation musicale.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7123
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Nina Stemme

Message par MariaStuarda » 16 déc. 2017, 01:06

Une petite photo pour le plaisir :

Image

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9272
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Nina Stemme

Message par Bernard C » 16 déc. 2017, 01:12

Merci, c'est une vraie photo , ça
:bowdown:
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

enrico75
Ténor
Ténor
Messages : 714
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Nina Stemme

Message par enrico75 » 16 déc. 2017, 10:32

une gravure s'imposerai:cet Elektra devrait rester dans les annales;
mais attendons la retransmission radio,on a quelquefois de mauvaises surprises car les micros sont implacables!

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9272
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Nina Stemme

Message par Bernard C » 20 déc. 2017, 14:58

Critiques unanimes dans la presse nationale et internationale concernant Nina Stemme dans Elektra à la Philharmonie de Paris :

Quelques unes dans la presse électronique nationale :

http://www.resmusica.com/2017/12/20/ele ... -de-paris/

https://www.olyrix.com/articles/product ... ins-solage


https://www.google.fr/amp/s/bachtrack.c ... embre-2017

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
philopera
Ténor
Ténor
Messages : 937
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Nina Stemme

Message par philopera » 20 déc. 2017, 20:16

j'adore dans la critique de Jose Pons le " sans posséder un timbre très attachant" pour parler de celui de Gun-Brit Barkmin ; faudra que je le recase :lol: :lol:

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19597
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Nina Stemme

Message par JdeB » 21 déc. 2017, 08:18

En 1993, elle gagne le concours Domingo et donne un gala à Bastille avec les autres lauréats. La critique française l'entend pour la première fois.

"Que penser de Nina Stemme, sinon que sa musicalité confidentielle l'autorise à aborder le lied mais que son absence de métal et d'ampleur, ses aigus tubés, dévitalisent sa Wally, ôtent à sa Desdémone tout relief et à sa Leonora de La Forza, au souffle court, toute crédibilité vocale".
Jean Cabourg, Opéra international de janvier 1994, p. 11

Amusant, non ?
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 57 invités