Nina Stemme

Les artistes
Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1566
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Nina Stemme

Message par Hiero von Stierkopf » 29 juil. 2018, 16:01

Nina Stemme est ma meilleure Isolde jamais entendue en salle. J'ai eu la chance de la voir en plus avec un Gould en super forme !

Je l'ai vue chanter Kundry en mars à Zürich et j'étais resté sur ma faim.
Revue dans le même rôle début juillet, j'ai pris une claque énorme. Indépendamment de la question de l'entourage (distribution et direction), je ne sais absolument pas expliquer un tel gap entre mes ressentis sur un horizon aussi court.

Enfin, sa Brünnhilde m'a définitivement envoyé sur une autre planète.

Je ressens désormais un sentiment d'urgence et souhaite profiter au maximum de cette période pour ne pas avoir de regrets comme je l'évoquais plus haut.
A l'évidence, il y a désormais pour moi une véritable addiction.

Quant à Christine Goerke, je ne l'ai vue que deux fois en salle (Turandot et Ortrud), elle est rare en Europe.
J'ai été très impressionné à chaque fois mais je trouve le timbre beaucoup moins beau que celui de Nina Stemme.
Ceci dit, je reste à l'affût :mrgreen:
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9359
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Nina Stemme

Message par Bernard C » 29 juil. 2018, 16:02

HELENE ADAM a écrit :
29 juil. 2018, 15:31
Bernard C a écrit :
29 juil. 2018, 15:23
Tu l'as entendue dans Sieglinde ?

Bernard
En retransmission uniquement (opéra de Vienne)
J'ignorais que ça avait été retransmis et donc qu'il existait un enregistrement.
Ça m'intéresserait énormément.
J'y étais le 16 décembre 2007 ( Ain Anger malade avait été remplacé par Walter Fink....)

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10944
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Nina Stemme

Message par HELENE ADAM » 30 juil. 2018, 08:57

Bernard C a écrit :
29 juil. 2018, 16:02
HELENE ADAM a écrit :
29 juil. 2018, 15:31
Bernard C a écrit :
29 juil. 2018, 15:23
Tu l'as entendue dans Sieglinde ?

Bernard
En retransmission uniquement (opéra de Vienne)
J'ignorais que ça avait été retransmis et donc qu'il existait un enregistrement.
Ça m'intéresserait énormément.
J'y étais le 16 décembre 2007 ( Ain Anger malade avait été remplacé par Walter Fink....)

Bernard
Ah je n'enregistre que rarement les retransmissions (sauf exception), je me contente de les écouter... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10944
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Nina Stemme

Message par HELENE ADAM » 30 juil. 2018, 09:00

Hiero von Stierkopf a écrit :
29 juil. 2018, 16:01
Je l'ai vue chanter Kundry en mars à Zürich et j'étais resté sur ma faim.
Revue dans le même rôle début juillet, j'ai pris une claque énorme. Indépendamment de la question de l'entourage (distribution et direction), je ne sais absolument pas expliquer un tel gap entre mes ressentis sur un horizon aussi court.
L'orchestre et son chef. Ils conviennent parfaitement au style de Stemme. Petrenko la voulait pour "son" Parsifal et "son" Ring, le courant passe entre eux, cela se voit, cela s'entend.
Les partenaires sont importants également à ce niveau d'excellence.... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9359
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Nina Stemme

Message par Bernard C » 30 juil. 2018, 09:21

HELENE ADAM a écrit :
30 juil. 2018, 08:57
Bernard C a écrit :
29 juil. 2018, 16:02
HELENE ADAM a écrit :
29 juil. 2018, 15:31
Bernard C a écrit :
29 juil. 2018, 15:23
Tu l'as entendue dans Sieglinde ?

Bernard
En retransmission uniquement (opéra de Vienne)
J'ignorais que ça avait été retransmis et donc qu'il existait un enregistrement.
Ça m'intéresserait énormément.
J'y étais le 16 décembre 2007 ( Ain Anger malade avait été remplacé par Walter Fink....)

Bernard
Ah je n'enregistre que rarement les retransmissions (sauf exception), je me contente de les écouter... :wink:
je ne pensais pas à toi spécialement , mais si quelqu'un a cet enregistrement .....

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

paco
Basse
Basse
Messages : 8036
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Nina Stemme

Message par paco » 30 juil. 2018, 09:24

Hiero von Stierkopf a écrit :
29 juil. 2018, 16:01
Je ressens désormais un sentiment d'urgence et souhaite profiter au maximum de cette période pour ne pas avoir de regrets
Moi aussi, finalement je l'ai trop peu vue et elle est en ce moment à son zénith.

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1126
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Nina Stemme

Message par philipppe » 30 juil. 2018, 09:26

Bernard C a écrit :
30 juil. 2018, 09:21
HELENE ADAM a écrit :
30 juil. 2018, 08:57
Bernard C a écrit :
29 juil. 2018, 16:02
HELENE ADAM a écrit :
29 juil. 2018, 15:31
Bernard C a écrit :
29 juil. 2018, 15:23
Tu l'as entendue dans Sieglinde ?

Bernard
En retransmission uniquement (opéra de Vienne)
J'ignorais que ça avait été retransmis et donc qu'il existait un enregistrement.
Ça m'intéresserait énormément.
J'y étais le 16 décembre 2007 ( Ain Anger malade avait été remplacé par Walter Fink....)

Bernard
Ah je n'enregistre que rarement les retransmissions (sauf exception), je me contente de les écouter... :wink:
je ne pensais pas à toi spécialement , mais si quelqu'un a cet enregistrement .....

Bernard
Il y a un album orfeo d or de Vienne qui reprend plusieurs rôle de stemme, il me semble qu’il y a Sieglinde

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1126
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Nina Stemme

Message par philipppe » 30 juil. 2018, 09:28

HELENE ADAM a écrit :
30 juil. 2018, 09:00
Hiero von Stierkopf a écrit :
29 juil. 2018, 16:01
Je l'ai vue chanter Kundry en mars à Zürich et j'étais resté sur ma faim.
Revue dans le même rôle début juillet, j'ai pris une claque énorme. Indépendamment de la question de l'entourage (distribution et direction), je ne sais absolument pas expliquer un tel gap entre mes ressentis sur un horizon aussi court.
L'orchestre et son chef. Ils conviennent parfaitement au style de Stemme. Petrenko la voulait pour "son" Parsifal et "son" Ring, le courant passe entre eux, cela se voit, cela s'entend.
Les partenaires sont importants également à ce niveau d'excellence.... :wink:
Ma fois Hélène, tu pénètres tellement les psychismes de Stemme, Kaufmann et Petrenko qu’on aurait envie de te confier une série « dans la tête de.... » sur le même principe que pour John Malkovich. J’envie tes talents ultra lucides

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1566
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Nina Stemme

Message par Hiero von Stierkopf » 30 juil. 2018, 09:38

philipppe a écrit :
30 juil. 2018, 09:26
Bernard C a écrit :
30 juil. 2018, 09:21
HELENE ADAM a écrit :
30 juil. 2018, 08:57
Bernard C a écrit :
29 juil. 2018, 16:02
HELENE ADAM a écrit :
29 juil. 2018, 15:31
Bernard C a écrit :
29 juil. 2018, 15:23
Tu l'as entendue dans Sieglinde ?

Bernard
En retransmission uniquement (opéra de Vienne)
J'ignorais que ça avait été retransmis et donc qu'il existait un enregistrement.
Ça m'intéresserait énormément.
J'y étais le 16 décembre 2007 ( Ain Anger malade avait été remplacé par Walter Fink....)

Bernard
Ah je n'enregistre que rarement les retransmissions (sauf exception), je me contente de les écouter... :wink:
je ne pensais pas à toi spécialement , mais si quelqu'un a cet enregistrement .....

Bernard
Il y a un album orfeo d or de sienne qui reprend plusieurs rôle de stemme, il me semble qu’il y a Sieglinde
Oui, duo au II chanté avec Botha.
Il y a aussi Senta, Brünnhilde dans Siegfried et Isolde.

Le "Heil dir, Sonne !" du réveil dans Siegfried est pour moi un des plus beaux moments de ce Ring de la BSO.
Je ne retrouve évidemment pas la même sensation avec l'enregistrement d'Orfeo, et c'est bien normal.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10944
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Nina Stemme

Message par HELENE ADAM » 30 juil. 2018, 09:39

philipppe a écrit :
30 juil. 2018, 09:28
HELENE ADAM a écrit :
30 juil. 2018, 09:00
Hiero von Stierkopf a écrit :
29 juil. 2018, 16:01
Je l'ai vue chanter Kundry en mars à Zürich et j'étais resté sur ma faim.
Revue dans le même rôle début juillet, j'ai pris une claque énorme. Indépendamment de la question de l'entourage (distribution et direction), je ne sais absolument pas expliquer un tel gap entre mes ressentis sur un horizon aussi court.
L'orchestre et son chef. Ils conviennent parfaitement au style de Stemme. Petrenko la voulait pour "son" Parsifal et "son" Ring, le courant passe entre eux, cela se voit, cela s'entend.
Les partenaires sont importants également à ce niveau d'excellence.... :wink:
Ma fois Hélène, tu pénètres tellement les psychismes de Stemme, Kaufmann et Petrenko qu’on aurait envie de te confier une série « dans la tête de.... » sur le même principe que pour John Malkovich. J’envie tes talents ultra lucides
Nan, je me contente de percevoir l'alchimie d'un instant entre artistes de talent. Comme tout le monde je crois. D'ailleurs des tas de critiques ont constaté exactement la même chose....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 42 invités