Elektra à Nantes (septembre 2005)

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20972
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Elektra à Nantes (septembre 2005)

Message par JdeB » 23 sept. 2005, 22:20

Alieia a écrit ce beau compte-rendu par erreur en proposition de news.

"Que ceux qui en ont la possibilité courent voir Elektra, à Nantes ! Deux représentations, j'étais à la première, jeudi. La prochaine sera dimanche. Cette Elektra marque le triomphe de Janice Baird, dans le rôle titre qu'elle a déjà interprété ailleurs. J'ai écouté Eva Marton et Deborah Polaski dans ce rôle, l'une à Bastille, l'autre au Châtelet, il y a déjà quelques années. Elles ne m'ont pas marqué autant que Baird, stupéfiante à tous niveaux : la voix d'abord, incroyablement timbrée et puissante, mais jamais forcée ; l'intelligence scénique du rôle : la cantatrice ne joue pas la carte de l'hystérique de service, mais s'efforce de rendre au maximum l'humanité du personnage : un engagement sans faille et réellement bouleversant. L'actrice est en outre très belle, même en haillons ! Cette Elektra est une torche vivante, elle a la rage viscérale, dans la voix, dans le regard, dans le geste. Sidérante. Brûlante. Parfois on entend quelle Brunnhilde d'exception elle doit également composer. L'entourage est d'un moindre niveau, mais globalement très satisfaisant : Nadine Denize est une Clytemnestre impressionnante : la voix accuse certaines inégalités de registre, certaines notes paraissent un peu sourdes, mais l'aigu est encore là, opulent. Et l'actrice est tout simplement... royale. Ricarda Merbeth me semble un peu en retrait : grande voix, je veux dire une ligne de chant ample, joliment posée, mais peut-être pas assez de personnalité vocale : elle paraît en outre un peu légère, parfois couverte par l'orchestre qui, dans le dernier quart d'heure, ne se contient plus ! Ceci dit, le trio fonctionne à plein. Du côté des hommes, j'aime bien l'Oreste de Ned Barth, au phrasé noble et habité, sans emphase wagnérienne superflue. Stuart Kale est ce qu'on attend dans Egisthe. Guy Etienne Giot chante avec beaucoup de goût le précepteur et le vieux serviteur. Et le plaisir de voir Gilles Ragon est toujours intact... superbe artiste. Pour finir, les servantes sont très bien : voix bien projetées et individualisées. Guido J. Rumstadt dirige avec beaucoup de pugnacité, sans parvenir à tirer de l'orchestre la débauche de sonorité qui fait le prix des grandes versions au disque. J'aime beaucoup la mise en scène de Charles Roubaud : un décor unique, l'intérieur de la maison dans une perspective verticale qui traduit le vertige d'Elektra ; une interprétation originale du symbole de la hache, dans un finale vraiment surprenant, je n'en dis pas plus pour ne pas déflorer le plaisir de ceux qui iront voir tout cela dimanche... Et des costumes très réussis, notamment ceux de Clytemnestre, vue comme un sorte de vamp décatie grande prêtresse d'une compagnie de débauchés et pervers en tous genres ! Bref, scéniquement cela fonctionne à merveille, sans lourdeur. Le mythe enfin éclairé ! Ovation finale pour Baird, visiblement très émue. Une soirée franchement mémorable, comme on en voudrait plus souvent... y compris à Paris. Pourvu qu'on pense à la filmer, dimanche (apparemment point de caméra ni de micros jeudi... ce qui serait un incroyable gâchis...). Foncez, amis lyriques !"

Avatar du membre
Windgassen
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 242
Enregistré le : 19 mai 2005, 23:00
Localisation : Morbihan

Message par Windgassen » 24 sept. 2005, 08:04

Oh, merci de ce beau compte rendu....

Je piaffe, je piaffe, j'y suis demain après midi...

Et moi, qui hésitait d'aller voir cet Elektra!!

On en reparle après le spectacle. OK?
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

www.janicebaird.com/

Avatar du membre
thierry
Alto
Alto
Messages : 451
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Italie
Contact :

Message par thierry » 24 sept. 2005, 08:47

j'attends avec impatience car il y a deux saisons à Marseille cette production m'avait fortement impréssionné :D

Avatar du membre
maestro
Soprano
Soprano
Messages : 83
Enregistré le : 16 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par maestro » 24 sept. 2005, 09:21

A Toulouse, il y a deux ans, Janice Baird avait été une remarquable Elektra et Gilles Ragon en avait surpris plus d'un !
Plus on aime quelqu\'un, moins il faut qu\'on le flatte.
Alceste, Le Misanthrope, acte II

Avatar du membre
Windgassen
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 242
Enregistré le : 19 mai 2005, 23:00
Localisation : Morbihan

Message par Windgassen » 25 sept. 2005, 20:30

ELEKTRISSIMA!!!

Quel spectacle, quels sommets, je n'ai pas de mot.

J'en suis sorti il y a plus de 5 heures et j'en suis encore retourné!!

J'hésitais à aller voir Elektra, tout simplement. Je ne connaissais pas l'oeuvre; mon premier contact avait été un peu dur... et puis, grâce aux Odébiens, je me suis décidé. J'ai écouté attentivement la version enregistré en public avec Nilsson, Rysaneck, Resnik,....

Et aujourd'hui, le grand plaisir.

D'abord, une mise en scène superbe toute en bleus, avec une fausse perspective sur 3 niveaux; ensuite des costumes superbes (Clymenestre étant le sommet parmi ces costumes); et puis l'orchestre magnifique sous la baguette de Guido Rumstadt (malgré l'acoustique de la salle de la cité des Congrès qui n'est pas exceptionnelle).

La distribution:

D'abord, 6 servantes de très bon niveau avec un book de presse étonnant;
et puis, voici Elektra:
JANICE BAIRD... élève d'Astrid Varnay et Birgit Nilsson: elle a superbement appris. Une voix d'acier (en fermant les yeux, j'ai même cru entendre ma Birgit). Une voix qui transperce, une voix qui sait être suave, une actrice superbe, une danseuse, et une femme comme on les aime (comme je les aime).
Je ne suis pas un expert de l'analyse des voix, mais elle m'a bouleversé. Dieu fasse qu'elle conserve longtemps cette voix... qu'elle sache la préserver... Pour moi, un avenir IMMENSE! En 2004 à Bayreuth Stephen Gould et cette année Janice Baird. Des relèves pour l'opéra Wagnérien, Straussien...

RICARDA MERBETH: difficile de rivaliser avec Rysanek (il ne faut pas comparer). La pensionnaire du Staat Oper de Vienne est malgré tout parfois un peu dépassé par l'orchestre, qui aurit demandé un peu plus de puissance parfois (notamment son double Oreste! final a eu du mal a monter jusqu'au second balcon (mais je suis sévère)

NADINE DENIZE impressionnate de voix dans les graves; impressionnante actrice dans son costume et avec ses bijoux multiples, le déchet humain, la femme éprise de luxure avec une cour de suiavnts et suivantes plus douteux les uns que les autres.

NED BARTH est un bon Oreste... mais les 3 femmes l'ont étouffé.

On aurait juste aimé, dans cette distribution de classe, un Egisthe un peu plus brillant que STUART KALE.

Gilles RAGON et Guy etienne GIOT sont des rôles "secondaires" de niveau premier rôle!

J'y ai croisé un Odébien qui avait vu Elektra Bastille récemment: c'est tout simplement immense cet Elektra de Nantes comparé à celui de Paris!
"L'une des 3 ou 4 plus grandes représentations d'Opéra que je n'ai jamais vue" nous a-t-il dit.

J'espère qu'il y aura des traces sonores et visuelles....

Ceux qui pourraient aller à Angers jeudi soir pour la version de concert doivent y aller!
Il ne faut pas manquer çà.
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

www.janicebaird.com/

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1557
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 26 sept. 2005, 07:58

En effet, ce fut une prestation magistrale!

Quel trio de femmes! Baird était parfaite, une voix dure, une présence sur scène. En bref, elle a tenu le rôle d'un bout à l'autre sans reprendre son souffle!
Ensuite, il y a Nadine Denize... quelle voix! Des graves énormes et une voix assurée. Un portrait de femme déchet parfait!
Enfin, Merbeth, qui était bien, mais qui manquait un petit peu de puissance...

Pour les autres rôles, de bonnes interprétations.

En bref, un must! Un représentation digne des plus grandes salles internationales!

Vivement un enregistrement!! :pray:
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
Windgassen
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 242
Enregistré le : 19 mai 2005, 23:00
Localisation : Morbihan

Message par Windgassen » 30 sept. 2005, 06:07

Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

www.janicebaird.com/

Avatar du membre
spooky1812
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 20 janv. 2005, 00:00

Message par spooky1812 » 30 sept. 2005, 11:33

je voulais savoir si ce spectacle avait été enregistrer ? Si on pourrait s'attendre a une diffusion sur la radio ou a la TV? merci ....

Avatar du membre
Windgassen
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 242
Enregistré le : 19 mai 2005, 23:00
Localisation : Morbihan

Message par Windgassen » 30 sept. 2005, 17:52

spooky1812 a écrit :je voulais savoir si ce spectacle avait été enregistrer ? Si on pourrait s'attendre a une diffusion sur la radio ou a la TV? merci ....
Je ne sais pas si il a été enregistré "officiellement".

Je n'ai rien remarqué de tel... Dommage, vraiment dommage!
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

www.janicebaird.com/

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Piem67 et 71 invités