Mado Robin ? J'adore !

Les artistes
Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1473
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par Adalbéron » 24 févr. 2017, 19:37

Resi-vonWerdenberg a écrit :
24 févr. 2017, 17:04
jerome a écrit :
24 févr. 2017, 15:56
Sans ça, on n'en parlerait certainement pas
Remarquez, c'est sûr que si on retire à Robin ses suraigus, à Callas son génie dramatique, à Ferrier son timbre, à Bartoli ses vocalises, à Gruberova ses aigus et à Flagstad sa voix, on clôt assez rapidement le débat! :wink:

C'est vraiment si compliqué que ça de reconnaître à chacun ses spécificités et de les accepter pour ce qu'elles sont et pour ce qu'elles valent? Vous pouvez toujours argumenter en reprochant à Robin son timbre, son manque de medium, de grave aussi, la perfectibilité de ses vocalises, la légèreté de son investissement dramatique, etc... on retombe toujours et systématiquement sur le même problème, à savoir que des Callas ou des Zeani, ça ne court pas les rues. Et c'est même l'exception (qui par définition, doit rester très très très peu courante).

Je ne sais pas vraiment, mais il me semble qu'on ne peut pas légitimement passer notre temps à demander aux chanteurs d'être surnaturels, ils sont comme vous et moi, ils ont leurs limites et leurs atouts en l'occurrence. Et dans le cas de Robin, il s'agit des suraigus, ce qui n'est déjà pas si mal après tout, et en tout cas pas si courant que ça il me semble. Et en dernier lieu, pour ce qui est de Robin, elle n'a jamais eu aucune prétention autre que de chanter du mieux qu'elle pouvait et de donner du plaisir au public (ce que je crois elle a réussi à faire). Les exigences et les prétentions, ce sont les autres qui les ont pour elle!

Pour ma part, vraiment, je ne m'estime aucun droit d'attendre de quelqu'artiste que ce soit autre chose que ce qu'il peut faire (de son mieux, j'entends).
Je suis tout à fait d'accord avec toi !
Même si c'est un peu caricaturer ce que dit Jerôme ici tout de même.

Tu es nouveau sur le forum, non ? Bienvenue !
Tu ne voudrais pas te présenter dans la rubrique "Vous" ? 😊
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12051
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par PlacidoCarrerotti » 24 févr. 2017, 19:48

S'il faut éviter ironie et antiphrase je suis cuit.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 799
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par Franz Muzzano » 24 févr. 2017, 20:15

quetzal a écrit :
24 févr. 2017, 18:39
Franz Muzzano a écrit :
24 févr. 2017, 18:37
quetzal a écrit :
24 févr. 2017, 18:03
La question n'est pas ce que tu ressens ou non .
La question est de savoir si la voix est idoine ou non.
Attends toi à des débats sans fin si tu y mets le petit doigt.
Et tu tourneras sans fin autour de l'église du village pour qu'au bout du compte cette chère Mado Robin qui fit les délices de nos pères et l'admiration de nos mères pour ses oeuvres de charité autant que pour ses généreuses vocalises reste une gnognotte malchantante. :lol:

Bernard
La question est surtout que Mado Robin a été adulée effectivement à cause de son suraigu, quand le reste de la tessiture était médiocre et le style quasi absent. Mais elle a été "lancée" dans l'arène comme un phénomène vocal. Il faudrait peut-être se demander ce qu'elle aurait pu donner si un professeur avait pu prendre le temps de chercher à égaliser la voix sur toute la longueur (quitte à perdre une tierce, elle aurait tout de même donné le contre-sol, voire le contre-la), et si les exigences stylistiques avaient été celles que nous avons aujourd'hui. Rien ne dit qu'elle n'aurait pas pu s'y conformer. La considérer alors comme une "gnognotte malchantante" n'est pas digne de toi :2guns:
Cher Franz ...c'est ne rien comprendre à mon post :wink:

Bernard

Effectivement...Pardonne une fatigue passagère qui m'a fait lire un peu trop vite :wink:
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 799
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par Franz Muzzano » 24 févr. 2017, 20:20

PlacidoCarrerotti a écrit :
24 févr. 2017, 19:48
S'il faut éviter ironie et antiphrase je suis cuit.
N'empêche que Vishnou n'a jamais été fils de Brahma et ça, c'est grave !
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7976
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par jerome » 24 févr. 2017, 20:27

Franz Muzzano a écrit :
24 févr. 2017, 18:37
La question est surtout que Mado Robin a été adulée effectivement à cause de son suraigu, quand le reste de la tessiture était médiocre et le style quasi absent. Mais elle a été "lancée" dans l'arène comme un phénomène vocal.
c'est exactement ce que je dis! :wink:
Franz Muzzano a écrit :
24 févr. 2017, 18:37
Il faudrait peut-être se demander ce qu'elle aurait pu donner si un professeur avait pu prendre le temps de chercher à égaliser la voix sur toute la longueur (quitte à perdre une tierce, elle aurait tout de même donné le contre-sol, voire le contre-la), et si les exigences stylistiques avaient été celles que nous avons aujourd'hui. Rien ne dit qu'elle n'aurait pas pu s'y conformer.
Ah ben peut-être, mais ça nous ne le saurons jamais! Ce qui est factuel, c'est que ça n'a pas été le cas ...

Resi-vonWerdenberg
Messages : 37
Enregistré le : 22 févr. 2017, 22:39
Localisation : Le Blanc

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par Resi-vonWerdenberg » 25 févr. 2017, 01:15

micaela a écrit :
24 févr. 2017, 18:07
(c'est plutôt une question de répertoire - l'air des clochettes, c'est très joli, mais pas particulièrement émouvant).
Voilà, oui vous avez raison, le coeur de ce sujet, à mon avis, micaela: quels sont les critères exacts qui définissent une voix idoine pour raconter que "la lune se joue dans les grands mimosas", que l'"ombre légère (...) est si chère", qu'"il est joli, le misoli" ou encore que, "par les bois et par les prés, diaprés", la cage du "charmant oiseau est d'or"? A moins qu'une vérité dramatique quelconque soit cachée dans les Variations de Proch, dans Le Carnaval de Venise ou dans "Ah, vous dirai-je Maman", auquel cas elle m'a complètement échappé, j'ai beaucoup de mal à comprendre ce qu'on peut bien trouver de non idoine aux voix légères à vocalise 8O

Pour ma part, je n'attends pas d'une chanteuse française née en 1918 qu'elle chante et interprète de la même façon qu'une chanteuse autrichienne née en 1982 ou qu'une chanteuse espagnole née en 1885. Tant que l'intégrité est là, tout est bien, tout est respectable, tout est intéressant. Bref, quand j'écoute Korjus, je n'attends certainement pas d'elle les mêmes frissons que ceux que me procurent Moser ou Tebaldi.
Dieu protège nos amours.

Resi-vonWerdenberg
Messages : 37
Enregistré le : 22 févr. 2017, 22:39
Localisation : Le Blanc

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par Resi-vonWerdenberg » 25 févr. 2017, 01:19

Adalbéron a écrit :
24 févr. 2017, 19:37

Tu ne voudrais pas te présenter dans la rubrique "Vous" ? 😊
Merci Adalbéron pour ton message de bienvenue, c'est gentil.

Ouvrir un fil de discussion à mon sujet, non... tout ce qu'il y a à savoir est que j'ai naguère "tenu" non pas une maison close, mais une chaîne Youtube sous le pseudo de PopoliDiTessalia, principalement centrée sur les archives lyriques. Voilà! :)
Dieu protège nos amours.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12051
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par PlacidoCarrerotti » 25 févr. 2017, 09:50

Ah mais moi, dès les premiers accords orchestraux et la première phrase "Où va la jeune andouille" je suis tout ému.
Bon après ça se gâte un peu, mais il y a dans cet ouvrage une douce mélancolie, une tristesse retenue, qu'on retrouve aussi chez Auber, typique de l'esprit français qui existait à l'époque.
"Et dans tes yeux, je veux revoir le cieeeel" (avec suraigu) c'est une conclusion aussi belle que "Ah ! un jour me reste ! Ah ! je me sens renaître ! Béni ce jour..." etc. qui me fait toujours frissonner.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3455
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par Stefano P » 25 févr. 2017, 09:59

PlacidoCarrerotti a écrit :
25 févr. 2017, 09:50
mais il y a dans cet ouvrage une douce mélancolie, une tristesse retenue, qu'on retrouve aussi chez Auber, typique de l'esprit français qui existait à l'époque.
Et chez Bizet, surtout dans Les Pêcheurs de perles (la mélancolie de la réminiscence, la rimembranza)...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12051
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mado Robin ? J'adore !

Message par PlacidoCarrerotti » 25 févr. 2017, 10:44

Stefano P a écrit :
25 févr. 2017, 09:59
PlacidoCarrerotti a écrit :
25 févr. 2017, 09:50
mais il y a dans cet ouvrage une douce mélancolie, une tristesse retenue, qu'on retrouve aussi chez Auber, typique de l'esprit français qui existait à l'époque.
Et chez Bizet, surtout dans Les Pêcheurs de perles (la mélancolie de la réminiscence, la rimembranza)...
Merci, j'ignorais ce terme :D

Autre caractéristique française de l'ouvrage, qu'on retrouve chez Gounod (Faust), Meyerbeer (Les Huguenots) et encore Bizet (Carmen), on commence dans la légèreté, on s'y tient le plus longtemps possible, et on bascule dans le drame.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 27 invités