Haendel: Saul (direction Jacobs) CD HM

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Haendel: Saul (direction Jacobs) CD HM

Message par bajazet » 25 août 2005, 22:43

Cet enregistrement Harmonia Mundi sort ces jours-ci.

Saul : Gidon Sacks, basse
David : Lawrence Zazzo, alto
Jonathan : J. Ovenden, ténor
Michal: R. Joshua, soprane
Merab : Emma Bell, soprane
Ombre de Samuel : ?, basse
Sorcière d'En-Dor : ?, ténor
RIAS Kammerchor

Jacobs avait dirigé cet extraordinaire oratorio de 1738 (l'acte III est un monument à lui seul) dès 2001 à Bruxelles, avec Scholl, Ovenden et Camilla Tilling (j'ai oublié qui chantait Saul :oops:). le présent enregsitrement est issu d'une tournée de concerts plus récente. dans le souvenir que j'ai gardé du concert bruxellois, Jacobs excellait dans la force dramatique de cette ?uvre.

L'?uvre est déjà bien servie au disque :

¶ Gardiner (Philips)
¶ Mackerras (Archiv) avec entre autres James Bowman et Margaret Price, à leur zénith vocal.
¶ Harnoncourt (Teldec, avec des coupures importantes) : il s'agit d'un live viennois, avec Fischer-Dieskau, pas très à son aise. Rolfe-Johnson et Esswood forment un couple équilibré, et Julia Varady est exceptionnelle en Merab. Le caractère violent et ténébreux de l'oratorio va comme d'habitude fort bien à Harnoncourt.
¶ Ledger (rééd. dans un gros coffret Haendel chez Virgin, ultra-économique) : Thomas Allen est un Saul extraordinaire, Esswood et Margaret Marshall lui offrent une digne réplique.

J'attends avec curiosité d'entendre la version de Jacobs, annoncée en 2 CD, ce qui laisse présager des coupures !
Emma Bell avait repris le rôle de Rodelinda à Glyndebourne après Antonacci. Il paraît qu'elle est excellente.

Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 25 août 2005, 22:57

Il existe aussi une version récente dirigée par McCreesh, entouré d'une belle distribution (sur le papier) : Argenta, Susan Gritton, Andreas Scholl, Neal Davis, Mark Padmore.

l'oeuvre contient un des tubes, si ce n'est LE tube des oratorios de Haendel : "Lord whose mercies numberless", du suave David. inutile de dire que Derek Lee Ragin avec Gardiner n'est pas vraiment dans son meilleur emploi avec son timbre si particulier. en revanche, Eswood, ou Scholl... :P

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 25 août 2005, 23:02

J'avais complètement oublié la version McCreesh, que je n'ai pas entendue.

Ragin est un chanteur épouvantablement maniéré, à mon goût, alors évidemment David ? Le pompon, c'est quand même son Orphée de Gluck.
Pour l'air "Lord, whose mercies", je garde mon baril d'Omo : James Bowman, le premier que j'aie entendu.

Les scènes du début de l'acte III, avec la visite de Saul à la sorcière et l'évocation de l'Ombre de Samuel, font partie de ce que Haendel a écrit de plus saisissant, et de plus lapidaire aussi.

Avatar du membre
Handel
Messages : 10
Enregistré le : 24 août 2005, 23:00

Message par Handel » 26 août 2005, 07:48

Cher Bajazet, soyez rassuré il n'y aucune coupure dans la version de Jacobs (bien au contraire, celui-ci utilise la même édition que McCreesh et "ajoute" un passage au premier acte, si je ne m'abuse), seulement des tempi bien enlevés là où il le faut, ce qui permet à l'oeuvre (2h30 de musique) de "tenir" sur deux galettes.
J'ai eu la chance d'assister à la représentation de ce concert à Poissy, et cela reste à mon humble avis l'un des meilleurs de la saison.
La direction de Jacobs est particulièrement incisive et enlevée quand il le faut, attentive et mélancolique ailleurs, tout à fait à son propos dans Händel. Si le choeur avait un peu de mal avec la diction anglaise, son entrain et son implication étaient sans faille, tout comme l'orchestre d'ailleurs.
Côté chanteurs, et chanteuses, je fus très agréablement surpris par Emma Bell que je ne connaissais pas. Une voix très ... percutante dirons nous, qui faisait d'elle une Merab tout à fait crédible. Rosemary Joshua était un peu plus quelconque et en retrait par rapport à sa consoeur, mais bon j'avoue ne l'avoir jamais trop appréciée. Côté homme, Ovenden campait un Jonathan avec beaucoup de "cran" à défaut d'avoir des sonorités toujours très belles. Sacks demeurait Sacks ... tonnant plus que chantant. Les "accessoires" (sorcière ...) étaient tout à fait à l'aise et me laisse une bonne impression (notamment "la" dite sorcière dont le nom m'échappe). Seule réelle déception, mais à nouveau cela ne tient qu'à moi, Zazzo, dont la voix ne convient guère à l'oratorio à mon humble avis (à la différence d'un Bowman ou d'un Scholl par exemple) bien trop aigre.
Très bon concert en somme qui laisse augurer un très bon disque, à défaut d'être idéal.

Votre dévoué serviteur

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 26 août 2005, 11:43

Cher Frederic,

Merci pour toutes ces précisions, et en particulier d'infirmer mes soupçons quant à l'intégralité de la partition.
J'ajoute (soyons prosaïque) que ce Saul nouveau est proposé à un prix vraiment très séduisant, (aux alentours de 26 euros sur Amazon) et (soyons moins prosaïque) avec un superbe Rembrandt en clair-obscur pour illustrer la couverture.

P.S. au Chevalier : je suis confus, Selig est un chanteur que j'apprécie beaucoup, et j'avais complètement oublié que c'était lui à Bruxelles. Merci d'avoir rétabli. Le rôle de Merab était tenu par une soprane au nom russe et à la voix ultra-quelconque, qui remplaçait je ne sais plus qui.

Et pour finir, une perle entendue récemment.
"Les oratorios de Haendel ? Bof. Je trouve qu'il y a trop de ch?urs."

Seb030580
Messages : 22
Enregistré le : 31 mai 2005, 23:00
Localisation : Chièvre, Belgique

Message par Seb030580 » 26 août 2005, 15:43

Ce n'est évidemment pas une référence absolue, mais le Saul de Jacobs a été récompensé par un choc du Monde de la Musique.

Je suis intéressé de l'acquérir.

Mais est-ce sage d'aborder les oratorios de Haendel par Saul, érudits lyricophages ?

S.
Une signature ? Boah... Pourquoi faire ? Vous le demande...

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 26 août 2005, 22:59

À propos de Saul ?

Je viens de découvrir sur Amazon que Philips proposait le 7 novembre prochain un coffret ultra-économique (46 ?) de 9 CD, regroupant plusieurs oratorios dirigés par Gardiner :
Israel in Egypt, Saul, Solomon, Jephta.

Vraisemblablement il n'y aura pas le livret avec le texte traduit, mais quelle occasion !

Seb030580
Messages : 22
Enregistré le : 31 mai 2005, 23:00
Localisation : Chièvre, Belgique

Message par Seb030580 » 27 août 2005, 08:17

bajazet a écrit :À propos de Saul ?

Je viens de découvrir sur Amazon que Philips proposait le 7 novembre prochain un coffret ultra-économique (46 ?) de 9 CD, regroupant plusieurs oratorios dirigés par Gardiner :
Israel in Egypt, Saul, Solomon, Jephta.

Vraisemblablement il n'y aura pas le livret avec le texte traduit, mais quelle occasion !
Putain, dis !

Ca ouais, c'est une occasion !

Après on dira encore que le disque est trop cher...
Une signature ? Boah... Pourquoi faire ? Vous le demande...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Baidu [Spider] et 24 invités