Récital Barbara Bonney, Bruxelles, 06/2004

Représentations
Verrouillé
Avatar du membre
richie3774
Ténor
Ténor
Messages : 515
Enregistré le : 06 avr. 2004, 23:00
Localisation : Quaregnon Belgique
Contact :

Récital Barbara Bonney, Bruxelles, 06/2004

Message par richie3774 » 27 juin 2004, 22:32

Barbara Bonney était en récital samedi soir au Théâtre Royal de la Monnaie dans un programme mélant Mozart, lieder de Strauss, mélodies de Listz et airs d'opérettes.

Wolfgang Amadeus Mozart:
- Die ihr des unermesslichen Weltalls Schöpfer ehrt K.619
Richard Strauss:
- Die Heiligen drei Könige, op. 56/6
- Ich wollt' ein Strausslein Bbnden
- Das Rosenband
- Ich schwebe
- Freundliche Vision, op. 48/1
- Schlagende Herzen
- Ständchen
La première partie m'a laissé très perplexe, un Mozart peu connu pour commencer (une cantate maçonnique), très difficile et assez longuet.
Les Strauss étaient pris trop bas, d'une voix sourde, aux graves poitrinés et aux aigus opaques. Dès "Das Rosenband", on se dit que Strauss excède, et de loin, les moyens de cette voix-là. On s'est donc dirigé vers la pause bière dans l'indifférence générale, à peine troublée par quelques applaudissements polis.

Franz Liszt
- Comment, disaient-ils
- Enfant, si j'étais roi
- La tombe et la rose
- S'il est un charmant gazon
- Oh ! Quand je dors
Richard Franz Joseph Heuberger, Im Chambre séparée (Der Opernball, opérette)
Nico Dostal, Du nur bist das Glück meines Lebens (Die Vielgeliebte, opérette)
Carl Zeller, Ich bin die Christel von der Post (Der Vogelhandler, opérette)
Franz Lehar, Einer wird kommen (Der Zarewitsch, opérette)
Franz Lehar, Meine Lippen, sie küssen so heiss (Giuditta, opérette)

Barbara Bonney va se métamorphoser dans la seconde partie, et nous offrir des moments d'une grande beauté. On n'entend plus ses défauts vocaux, mais seulement ses qualités.
Les mélodies françaises de Listz, grâce à leurs phrases plus courtes et plus contrastées, vont lui permettre de déployer toute l'étendue de sa palette vocale, timbre fruité, intonation précise, son petit vibrato très personnel devient irrésistible. Le français lui va bien, sa diction est correcte, même si elle a une pointe d'accent américain.
Encore plus haut vers les sommets, les airs d'opérettes, interprétés avec toute la classe nécessaire, plus cette petite touche de désinvolture qui donne tout son sel à ce répertoire.

Le public est aux anges, et remercie bruyamment cette grande dame, ce qui nous vaut trois bis, trois lieder de Strauss, avec en apothéose un "Beim Schlafengehen" tout en recueillement et en émotion, clou d'un récital qui se termine en feu d'artifices.
A noter l' excellente prestation de l'accompagnateur Wolfram Rieger, et la concentration intense du public, que Barbara a pris la peine de souligner lors des bis.
En conclusion, une soirée étrange, par le contraste entre ses deux parties, mais une impression globale très favorable.

Richard
Image

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 875
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 28 juin 2004, 17:44

Vieux moutard que jamais !!! :cry: :lol:

Avatar du membre
nina
Alto
Alto
Messages : 484
Enregistré le : 24 avr. 2004, 23:00
Localisation : PARIS
Contact :

Message par nina » 28 juin 2004, 19:56

cela me rapelle son récital au TCE il y a 2 (?) ans...avec un final operette pour réveiller le parterre...
:fatigue: :disguise: :lady: :man: :fatigue: :quylao:

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 67 invités