Page 6 sur 7

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 10 oct. 2018, 13:08
par EdeB
Efemere a écrit :
09 oct. 2018, 23:54
Sur le site Web du Liceu, il y a une page en l'honneur de l'artiste, ici, et où a été mise une vidéo de l'hommage du 7 oct. (....)
Merci pour le lien. C'est vraiment très fort et émouvant.

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 11 oct. 2018, 09:58
par sopranolove
Ce mardi, il y a deux jours, j'ai écouté tous mes CD, et j'ai redécouvert une chanteuse fabuleuse ! Et j'ai vu quelques videos youtube.
Un domaine peu connu où elle a fait des merveilles : Mozart et Strauss ! Une Comtesse juvénile et gracieuse et un lied de Strauss digne de Schwarzkopf et Della Casa, où sa voix flotte éthérée... Bien meilleure à mon avis (tant pis pour ses thuriféraires) que la première ! Elle arrive à concilier la musicalité requise pour ces deux compositeurs, un très beau style et une belle spontanéité, sans les afféteries de la première, sans sophistication inutile.
Un autre domaine, la mélodie espagnole. Ces Granados, ces Falla.... Sa voix prend là des couleurs âpres parfois, profondes souvent, et vraiment touchantes.
Dans le répertoire français, des merveilles : son récital d'opéras français nous révèle une Marguerite pas un seul instant castafioresque, une Mireille d'une belle intensité brûlée par sa passion et bouleversante, une Manon et une Juliette très juvéniles, très touchantes... Et dans un autre récital où elle chante en duo avec Pippo di Stefano, elle alterne une très jeune Manon et une Charlotte bouleversante et déja prisonnière de la gangue de respectabilité qui va tuer Werther. Moi qui préfère l'opéra français chanté par les francophones, je fais une belle exception pour Caballe (mis à part quelques nasales ) et quelques autres. En tout cas, le chant français va bien aux espagnols !
Et tant pis : je préfère Vivaldi chanté par Caballe que par Bartoli !
Pour le répertoire italien, que de merveilles aussi... La seule chose que je n'aime pas trop chez elle, c'est quand elle affronte des rôles trop lourds comme Gioconda par exemple, et qu'elle compense la clarté, la transparence, la lumière de sa voix, en poitrinant à l'extrême, en puisant trop fort dans son registre grave. Là, on peut entendre des sons pas toujours beaux. Mais de là à la traiter comme l'a fait Segalini ! Dans son Amelia, qui a été démolie par Segalini, en la traitant de Maria Caniglia, il y a quand même abus ; je n'entends aucun son appuyé, aucune vulgarité.
Enfin, j'ai regardé la page Web du Liceo : sur scène elle était vraiment très belle, y compris sur certaines des pochettes de CD que Jerôme nous a offert. Entre autres Lucrezia Borgia et Don Carlos ! Elle avait vraiment une grâce naturelle...
RIP Montserrat !
Ce qui m'a vraiment bouleversé, c'est qu'elle a été enterrée près de ses parents, dans le cimetierre du quartier populaire de Barcelone !

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 11 oct. 2018, 10:17
par micaela
Comme on n'a jamais (et pour cause) entendu la Castafiore (qui est une diva casse-pieds, mais pas forcément une casserole, ce sont HaddocK , Tintin et Milou qui ne la supportent pas) , difficile de dire qu'une interprétation est "castafioresque" .
D'accord pour le côté "éthéré" (je te cite) de certaines interprétations, même dans des rôles plutôt lourds.

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 11 oct. 2018, 10:24
par sopranolove
Je voulais dire sobre, sans excès, sans effets...
Et j'ai oublié de dire que j'ai beaucoup aimé la Fiordiligi qu'elle a enregistré avec Colin Davis. Elle, Janet Baker et Ileana Cotrubas : un superbe trio féminin. Il y a aussi Gedda ; mais hélas les deux clés de fa gâchent un peu le disque.
Pour sa Pamina, j'aimerais bien qu'une firme d'enregistrements historiques nous redonnent les représentations de Lausanne où elle était face à Wunderlich, à Mady Mesplé, à Gottlob Frick (en Sarastro, si je ne me trompe) et mon cher Peter Gottlieb en Papageno.

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 11 oct. 2018, 10:30
par JdeB
sopranolove a écrit :
11 oct. 2018, 10:24
Pour sa Pamina, j'aimerais bien qu'une firme d'enregistrements historiques nous redonnent les représentations de Lausanne où elle était face à Wunderlich, à Mady Mesplé, à Gottlob Frick (en Sarastro, si je ne me trompe) et mon cher Peter Gottlieb en Papageno.
c'était en avril-mai 1963. Mais je ne suis pas sûr qu'il en existe une captation.

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 11 oct. 2018, 16:22
par tuano
Personnellement, cela ne me choque pas que l'OnP ne rende pas hommage à Montserrat Caballé, qui n'a pas beaucoup chanté dans la maison.
La nouvelle m'a beaucoup attristé mais je n'ai pas besoin de l'OnP pour exprimer ma tristesse. Je regrette surtout que l'OnP ne programme jamais Lucrezia Borgia ou Elisabetta Regina d'Inghilterra.
PlacidoCarrerotti a écrit :
09 oct. 2018, 21:53
J'ai même vu Volpe présenter James Courtney pour ses adieux (dans Tosca avec Luciano) en Spoletta : humble serviteur de la maison il y avait chanté 2880 représentations et 110 rôles : je n'ai pas entendu parler d'un tel honneur pour Michel Sénéchal.
Comme James Courtney est basse (et que Spoletta est un rôle de ténor), je suis allé vérifier dans les archives du Met. Il a chanté divers rôles de Tosca au Met mais pas Spoletta et il a chanté au Met encore bien après Pavarotti, pas plus tard que cette année dans Elektra. Est-ce que tu as fait une confusion avec Charles Anthony (pour lequel ma recherche est infructueuse)?
zigfrid a écrit :
08 oct. 2018, 19:35
j'étais à Barcelone pour Thais avec Fleming; avant que le concert commence, une voix a annoncé la disparition de Crespin; il ya eu une minute de silence..
J'y étais également. Franchement je ne sais pas si Crespin avait beaucoup chanté à Barcelone et si tant de spectateurs dans la salle la connaissaient vraiment... mais il faut croire que le public catalan était particulièrement attaché aux grands chanteurs. En tout cas au magasin classique du Corte Ingles on trouvait pas mal de disques d'elle.
D'ailleurs c'était quelques mois après le dernier récital soliste (= sans sa fille) que Montserrat Caballé a donné au Liceu. Quelle saison exceptionnelle que 2007-2008 ! Pour la série de récitals, c'était à SK qu'était allé le prix du meilleur concert. Malgré un programme un peu aride, il avait obtenu davantage de succès que Felicity Lott, MC ou Nina Stemme.
Il y avait eu aussi un concert caritatif durant cette saison où MC est revenu avec quelques chanteurs. Sur le même principe, un autre récital de ce genre durant une saison ultérieure, puis le concert commémorant les 50 ans de ses débuts au Liceu où elle avait chanté des airs d'opéras français et invité quelques amis (Carreras, Bros, Florez, Yende...).
Je l'avais vu aussi en 2007 à l'Auditori dans son unique série de concert dans une saison de l'Orchestre national de Barcelone, l'orchestre ne programmant jamais de récitals lyriques habituellement. Elle avait chanté des airs sacrés français et du Chausson.

Je regrette de ne jamais avoir vu MC sur scène. Quand elle a fait Crackentorp, j'étais à Barcelone et quand elle a abordé Catherine d'Aragon au Liceu, j'avais choisi d'aller à Londres pour voir Pavarotti dans Tosca.

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 11 oct. 2018, 20:41
par PlacidoCarrerotti
tuano a écrit :
11 oct. 2018, 16:22
Personnellement, cela ne me choque pas que l'OnP ne rende pas hommage à Montserrat Caballé, qui n'a pas beaucoup chanté dans la maison.
La nouvelle m'a beaucoup attristé mais je n'ai pas besoin de l'OnP pour exprimer ma tristesse. Je regrette surtout que l'OnP ne programme jamais Lucrezia Borgia ou Elisabetta Regina d'Inghilterra.
PlacidoCarrerotti a écrit :
09 oct. 2018, 21:53
J'ai même vu Volpe présenter James Courtney pour ses adieux (dans Tosca avec Luciano) en Spoletta : humble serviteur de la maison il y avait chanté 2880 représentations et 110 rôles : je n'ai pas entendu parler d'un tel honneur pour Michel Sénéchal.
Comme James Courtney est basse (et que Spoletta est un rôle de ténor), je suis allé vérifier dans les archives du Met. Il a chanté divers rôles de Tosca au Met mais pas Spoletta et il a chanté au Met encore bien après Pavarotti, pas plus tard que cette année dans Elektra. Est-ce que tu as fait une confusion avec Charles Anthony (pour lequel ma recherche est infructueuse)?
zigfrid a écrit :
08 oct. 2018, 19:35
j'étais à Barcelone pour Thais avec Fleming; avant que le concert commence, une voix a annoncé la disparition de Crespin; il ya eu une minute de silence..
J'y étais également. Franchement je ne sais pas si Crespin avait beaucoup chanté à Barcelone et si tant de spectateurs dans la salle la connaissaient vraiment... mais il faut croire que le public catalan était particulièrement attaché aux grands chanteurs. En tout cas au magasin classique du Corte Ingles on trouvait pas mal de disques d'elle.
D'ailleurs c'était quelques mois après le dernier récital soliste (= sans sa fille) que Montserrat Caballé a donné au Liceu. Quelle saison exceptionnelle que 2007-2008 ! Pour la série de récitals, c'était à SK qu'était allé le prix du meilleur concert. Malgré un programme un peu aride, il avait obtenu davantage de succès que Felicity Lott, MC ou Nina Stemme.
Il y avait eu aussi un concert caritatif durant cette saison où MC est revenu avec quelques chanteurs. Sur le même principe, un autre récital de ce genre durant une saison ultérieure, puis le concert commémorant les 50 ans de ses débuts au Liceu où elle avait chanté des airs d'opéras français et invité quelques amis (Carreras, Bros, Florez, Yende...).
Je l'avais vu aussi en 2007 à l'Auditori dans son unique série de concert dans une saison de l'Orchestre national de Barcelone, l'orchestre ne programmant jamais de récitals lyriques habituellement. Elle avait chanté des airs sacrés français et du Chausson.

Je regrette de ne jamais avoir vu MC sur scène. Quand elle a fait Crackentorp, j'étais à Barcelone et quand elle a abordé Catherine d'Aragon au Liceu, j'avais choisi d'aller à Londres pour voir Pavarotti dans Tosca.
Tu as tout à fait raison : il s'agit de Charles Anthony.

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 12 oct. 2018, 06:53
par JdeB
tuano a écrit :
11 oct. 2018, 20:41
J'y étais également. Franchement je ne sais pas si Crespin avait beaucoup chanté à Barcelone et si tant de spectateurs dans la salle la connaissaient vraiment...
Crespin a donné 14 représentations au Liceo entre 1959 et 1966 dans Walkyrie, Lohengrin, Tosca et Dialogues des Carmélites (création en Espagne)

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 12 oct. 2018, 08:56
par zigfrid
à Tuano: qui est SK? (ca serait mieux de mettre au moins les noms des chanteurs plutôt que les initiales..)
J'ai vu 2 fois Caballé sur scènes pour la Fiamma (en 89) en et Henry VIII. et à Barcelone des récitals et la Vierge de Massenet au Palau.

Re: Montserrat Caballé (1933-2018)

Posté : 12 oct. 2018, 14:06
par HELENE ADAM
zigfrid a écrit :
12 oct. 2018, 08:56
à Tuano: qui est SK? (ca serait mieux de mettre au moins les noms des chanteurs plutôt que les initiales..)
J'ai vu 2 fois Caballé sur scènes pour la Fiamma (en 89) en et Henry VIII. et à Barcelone des récitals et la Vierge de Massenet au Palau.
Comme c'est "il" ce n'est pas Sophie Koch... Simon Keenlyside peut être ? 😉