Marina Rebeka

Les artistes
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7198
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Marina Rebeka

Message par MariaStuarda » 24 sept. 2018, 07:13

Compte tenu de sa carrière, il est désormais temps d’ouvrir un fil sur cette artiste.

Voici les éléments qui figurent sur son site internet :

« Depuis sa performance au Festival de Salzbourg en 2009, sous la direction de Riccardo Muti, Marina a été invitée régulièrement dans les salles de concert et les opéras les plus prestigieux du monde, tels que le Metropolitan Opera, Carnegie Hall, le Teatro alla Scala et le Royal Opera House (Covent Garden), le Het Concertgebouw d'Amsterdam, l'Opéra d'État de Bavière, l'Opéra d'État de Vienne et l'Opéra de Zurich.

Elle collabore avec des chefs d'orchestre tels que Zubin Mehta, Antonio Pappano, Fabio Luisi, Marco Armiliato, Yannick Nézet-Séguin, Michele Mariotti, Kent Nagano, Thomas Hengelbrock, Paolo Carignani, Stéphane Denève, Yves Abel, Ottavio Dantone et Alberto Zedda. Son répertoire va des joyaux de l'époque baroque (Handel), des chefs-d'œuvre de Bel Canto (Rossini, Bellini, Donizetti) et d’œuvres de Verdi (La Traviata), Tchaikowsky (Eugène Onegin) et Stravinsky (The Rake's Progress).

Mme Rebeka est également active au récital et au concert, au Teatro alla Scala, au Festival d'opéra Rossini à Pesaro, au Rosenblatt Recital à Londres et au Großes Festspielhaus Salzburg. Elle a partagé la scène avec des ensembles importants, dont le Wiener Philharmoniker, le Münchner Rundfunkorchester, l’Orchestre Teatro Comunale de Bologna, le Filarmonici della Scala, l’Orchestre du Maggio Musicale Fiorentino et le Radio Filharmonisch Orkest. Elle a enregistré la Petite messe solennelle de Rossini pour EMI (Warner Classics) avec l’Orchestre de Santa Cecilia à Rome, dirigé par Sir Antonio Pappano. Son premier CD intitulé «Mozart Arias» (avec Speranza Scappucci) a également été publié par Warner Classics en novembre 2013. Un autre album solo «Amor fatale - Album Rossini», avec Marco Armiliato et le Münchner Rundfunkorchester, est sorti à l'automne 2017.

La saison actuelle l'a déjà amenée à Munich avec Luisa Miller (elle est artiste en résidence du Münchner Rundfunkorchester), au Metropolitan Opera de New York avec des performances acclamées dans le rôle-titre de Norma ainsi qu'une série de Leila dans Les pêcheurs de perles à l'opéra lyrique de Chicago. Ses prochains engagements incluent ses débuts à l’Opéra National de Paris dans Violetta, Marguerite à Faust à Monte-Carlo, Amelia dans Simon Boccanegra à l’Opéra de Vienne et ses débuts dans Giovanna d’Arco à Dortmund. De surcroît, elle participera à des concerts à Moscou, à Barcelone et à un récital d’airs français à Munich.

Ses engagements récents l'ont amenée à l'Opéra d'État de Bavière dans Donna Anna, Ginevra à Lausanne, Juliette et Violetta à l'Opéra de Vienne, Vitellia à Zurich, Mathilde au Metropolitan Opera à New York, Idomeneo à Ingolstadt et Violetta à Valence, Pecs, Hanovre et Astana. Elle a également fait ses débuts en Thaïs au Festival de Salzbourg en 2016, dans Marguerite et Maria Stuarda à Riga puis à Rome dans ce rôle. Outre ses performances lyriques, elle a chanté dans plusieurs concerts à Vienne, Riga, Zagreb et Munich. Un des temps forts de la saison passée a été ses performances dans Vitellia in à Baden-Baden, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, qui fera l’objet d’un enregistrement chez Deutsche Grammophon. De plus, Marina a fait ses débuts au Concert des célébrations du ruban rouge au Life Ball de Vienne.

Au cours des prochaines saisons, Marina Rebeka fera ses débuts dans Leonora dans Il Trovatore, Nedda dans Pagliacci, Tatyana dans Eugene Onegin et reprendra Norma et Thaïs.

Dans les saisons précédentes, Marina a interprété le rôle de Donna Anna dans Don Giovanni au Lyric Opera de Chicago, à l'Opernhaus Zürich et au Bayerische Staatsoper. Elle est revenue au Metropolitan Opera pour La traviata et La bohème. Elle a aussi interprété Fiordiligi dans Così fan tutte à Munich et Zürich, Leïla dans Les pêcheurs de perles à l'Opernhaus de Zurich, Violetta à l'Opéra de Vienne et à l'Opéra Royal de Londres (Covent Garden) et Antonia des Contes d’Hoffmann, également à l’Opéra de Vienne. En outre, Mme Rebeka a chanté le Stabat Mater de Rossini pour l’ouverture du Festival de musique de Rheingau et a joué des airs de Mozart de concert avec l’Orchestre philharmonique de Vienne, clôturant le Festival Mozartwoche à Salzbourg.

Née à Riga, Marina Rebeka a commencé ses études musicales en Lettonie et a continué en Italie, où elle est diplômée du Conservatoire de Santa Cecilia à Rome (2007). Durant sa formation, elle a suivi les cours de l'Académie internationale d'été de Salzbourg et de l'Académie Rossini à Pesaro. Marina a également reçu le premier prix lors de plusieurs compétitions vocales internationales, notamment le célèbre concours Bertelsmann Stiftung «Neue Stimmen» à Gütersloh, en Allemagne. »

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7198
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Marina Rebeka

Message par MariaStuarda » 24 sept. 2018, 07:16

Notons qu’après sa série de Marguerite à Madrid (critique à venir), elle sera notamment Anna Bolena à Bordeaux, Imogene à Genève et participera à un récital piano à l’éléphant Paname.

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 858
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Marina Rebeka

Message par Peleo » 24 sept. 2018, 07:29

On peut voir une représentation de Faust avec Marina Rebeka, là où vous savez.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12827
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Marina Rebeka

Message par PlacidoCarrerotti » 24 sept. 2018, 08:44

J’avais entendu une Traviata à Londres avec elle, sans intérêt. Mais c’était en 2010.
Tant mieux si elle a fini par éclore !
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3600
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Marina Rebeka

Message par micaela » 24 sept. 2018, 09:04

Je l'ai entendue le 25/2 de cette année à Bastille (après l'annulation de Netrebko, elle a finalement assuré toutes les dates) , je l'avais trouvée très bien et très émouvante (je n'étais pas la seule, je pense).
Au fait, elle est née en 1980 à Riga.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2680
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Marina Rebeka

Message par raph13 » 24 sept. 2018, 09:12

Je me passe en boucle depuis quelques semaines son récital consacré à Rossini, "Amor fatale", que je trouve vraiment super.
On peut chipoter sur une diction mollassonne (surtout en français), une émission parfois "dans les joues" et quelques aigus métalliques, mais tout est assumé crânement, avec un aplomb et une énergie très appréciables.
Et les airs proposés sortent des sentiers battus (Moïse et Pharaon, Maometto II...)
A découvrir !
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7198
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Marina Rebeka

Message par MariaStuarda » 24 sept. 2018, 09:31

raph13 a écrit :
24 sept. 2018, 09:12
Je me passe en boucle depuis quelques semaines son récital consacré à Rossini, "Amor fatale", que je trouve vraiment super.
On peut chipoter sur une diction mollassonne (surtout en français), une émission parfois "dans les joues" et quelques aigus métalliques, mais tout est assumé crânement, avec un aplomb et une énergie très appréciables.
Et les airs proposés sortent des sentiers battus (Moïse et Pharaon, Maometto II...)
A découvrir !
Cet album est somptueux.
Et espérons que le prochain consacré au bel canto le sera tout autant.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7198
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Marina Rebeka

Message par MariaStuarda » 24 sept. 2018, 11:21

jerome a écrit :
23 sept. 2018, 10:01
Image

DelBosco
Alto
Alto
Messages : 424
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Marina Rebeka

Message par DelBosco » 24 sept. 2018, 11:34

raph13 a écrit :
24 sept. 2018, 09:12
Je me passe en boucle depuis quelques semaines son récital consacré à Rossini, "Amor fatale", que je trouve vraiment super.
On peut chipoter sur une diction mollassonne (surtout en français), une émission parfois "dans les joues" et quelques aigus métalliques, mais tout est assumé crânement, avec un aplomb et une énergie très appréciables.
Et les airs proposés sortent des sentiers battus (Moïse et Pharaon, Maometto II...)
A découvrir !
Je plussoie !
Marina Rebeka ne m'avait pourtant pas ébloui dans Traviata en Février dernier.
Et ce fut donc une belle découverte à la faveur du "Quoi par qui" proposé par Jerôme. Je vais me procurer l'album sans tarder !

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12827
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Marina Rebeka

Message par PlacidoCarrerotti » 24 sept. 2018, 12:54

DelBosco a écrit :
24 sept. 2018, 11:34
raph13 a écrit :
24 sept. 2018, 09:12
Je me passe en boucle depuis quelques semaines son récital consacré à Rossini, "Amor fatale", que je trouve vraiment super.
On peut chipoter sur une diction mollassonne (surtout en français), une émission parfois "dans les joues" et quelques aigus métalliques, mais tout est assumé crânement, avec un aplomb et une énergie très appréciables.
Et les airs proposés sortent des sentiers battus (Moïse et Pharaon, Maometto II...)
A découvrir !
Je plussoie !
Marina Rebeka ne m'avait pourtant pas ébloui dans Traviata en Février dernier.
Et ce fut donc une belle découverte à la faveur du "Quoi par qui" proposé par Jerôme. Je vais me procurer l'album sans tarder !
Excellent : j’avais déjà oublié que je l’avais vu en Violetta à Bastille !
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 34 invités