Medea au Châtelet : perspectives et générale

Représentations
Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Medea au Châtelet : perspectives et générale

Message par Ruggero » 28 juin 2005, 09:24

La générale a eu lieu hier soir dans un TMP bondé.

Je ne commenterai pour l'instant que l'aspect visuel de la production.

Le début m'a un peu déçu. je m'attendais à une des plus grandes réussites de l'année, et bof... le premier acte est assez kitsch, avec ces dorures. la direction d'acteur n'est pas captivante, si l'on pense notamment au duo Glauce/Giasone au début, où les deux chanteurs restent sans bouger sur scène.

Mais tout change avec l'arrivée de Médée... quelle fabuleuse actrice! on a l'impression que Kokkos n'a pas fait travailler ses chanteurs et les a laissé imaginer un jeu de scène, et que seule Antonacci aurait pensé à jouer un peu. enfin il faut dire que, pour notre plus grand bonheur, elle est là 80% du temps, alors ça laisse peu de temps aux autres pour camper un personnage. la scène du mariage est superbe (bon, encore une fois les dames d'honneur et tout ça sont un peu kitsch, mais ACA est étonnante!), et le troisième acte est très beau. en fait, musicalement, vocalement, visuellement et dramatiquement c'est un opéra en crescendo, qui a laissé Antonacci sur les rotules : quel rôle éprouvant!

Je vais maintenant relire le fil sur Toulouse
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Re: Medea au Châtelet, juin/juillet 2006

Message par bajazet » 28 juin 2005, 09:28

RuggeroRaimondi a écrit :le premier acte est assez kitsch, avec ces dorures.
8O :?:

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 28 juin 2005, 09:30

ben oui, je trouve ça bof bof.
la poupe, notamment, ivoire et or, bon, c'est joli, mais c'est un peu mastoc. ça fera de belles photos, au moins.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 28 juin 2005, 09:35

Oui, je ne songeais plus à ce jeu scénographique. Je te concède que la proue de la nef Argo a un sourire niais. C'est plutôt la voile dorée derrière qui fait un effet bizarre. Mais s'il faut absolument une étiquette pour ce premier acte, je dirais plutôt "académique" (et la musique l'est d'ailleurs en grande partie) que "kitsch".

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 28 juin 2005, 09:36

bajazet a écrit :Oui, je te concède que la proue de la nef Argo a un sourire niais. Mais s'il faut absolument une étiquette pour ce premier acte, je dirais plutôt "académique" (et la musique l'est d'ailleurs en grande partie) que "kitsch".
oui.

et c'est bien la proue, qui est devant, j'm'est gourré.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 28 juin 2005, 09:48

J'avais oublié que la Médée de Cherubini sera donnée en français à Salzbourg en août prochain (mais avec un Récitant allemand ?) par Mackerras et Angela Denoke. J'aime beaucoup cette artiste mais je l'imagine assez mal dans le rôle.

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 28 juin 2005, 09:57

RuggeroRaimondi a écrit :ben oui, je trouve ça bof bof.
la poupe, notamment, ivoire et or, bon, c'est joli, mais c'est un peu mastoc. ça fera de belles photos, au moins.
Tu as raison. C'est beaucoup plus kitsch qu'un lavomatic''. :twisted:

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 28 juin 2005, 11:55

Kokkos était sur France musique ce midi, ça vient de se terminer, j'ai loupé les trois quarts. quelqu'un a entendu des choses intéressantes?
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Redhead
Messages : 9
Enregistré le : 03 janv. 2005, 00:00

Message par Redhead » 28 juin 2005, 18:03

RuggeroRaimondi a écrit : ça fera de belles photos, au moins.
Sans parler des poses étudiées prises par Antonacci aux deuxième et troisième acte, et pour lesquels les appareils photos du bout de la corbeille crépitaient frénétiquement! ça fera un très beau dossier de presse. Quant au personnage de Médée... Mais bon, c'était la générale. A la première le chant sera peut-être plus maîtrisé, plus coloré, plus nuancé, moins brut de décoffrage (le "Pietà" rugi aux pieds de Jason!), plus habité en fait, plus authentiquement inquiétant! Je doute en revanche que la Glauce geignarde au timbre vrillant d'Annamaria dell'Oste puisse se métamorphoser. Jason pas inintéressant de Giuseppe Gipali, mais là il faut vraiment attendre les représentations. Très juste et touchante Neris de Sara Mingardo. La direction de Pido et la "pâte" du Capitole de Toulouse ne m'ont pas transporté, malgré l'énergie parfois déployée. Donnée sous cette forme, l'oeuvre est de toute façon bien lourde.
Quant à la mise en scène, elle est inexistante. Kokkos avait fait un très beau travail sur les Bassarides. Ici, il ne se passe rien en scène, et surtout rien entre les personnages, moins encore que dans sa Norma déjà platissime de la Bastille. Inutile de dire qu'aux saluts, il a été accueilli par des bravos satisfaits. Soyons optimistes: mettons ça sur le compte du copinage inhérent aux générales. :wink:

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 28 juin 2005, 18:07

Redhead a écrit :Quant au personnage de Médée... Mais bon, c'était la générale. A la première le chant sera peut-être plus maîtrisé, plus coloré, plus nuancé, moins brut de décoffrage (le "Pietà" rugi aux pieds de Jason!), plus habité en fait, plus authentiquement inquiétant!
J'ai beau estimer que les opinions sont libres, là les bras m'en tombent.
Qu'est-ce qu'il te faut ?!

P.S. Sur le timbre de Glauce, toutes réserves admises, mais la qualifier de "geignarde" !

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : HELENE ADAM et 86 invités