Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Les artistes
tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10699
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par tuano » 01 oct. 2017, 10:38

Pourquoi le seul témoignage filmé de Callas dans un rôle lyrique est-il l'acte II de Tosca, et par deux fois ?

Pourquoi n'a-t-on pas filmé le reste de la représentation à Londres ?

Pourquoi n'y a-t-il rien d'autre, à part un bref récitatif de Norma à Paris et quelques images amateur de Traviata et de Medea (sans le son) ?

La seconde intégrale de studio de Tosca devait servir de bande-son à un film (encore Tosca...).

(question subsidiaire : le Pirate de Bellini à la Scala avait-il été enregistré ou diffusé à la radio ?)

(deuxième remarque : Arte diffuse ce soir un documentaire sur la voix, de celle de la Callas à celle d'Homer Simpson)

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 508
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par DieFeen » 01 oct. 2017, 10:53

Je me suis posé la même question et Arte ne donne pas d’explication à ce sujet depuis la diffusion cet été de ce chef d’œuvre filmé et... tronqué.

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 851
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par Peleo » 01 oct. 2017, 11:33

Je me posais aussi la question mais j'ai acheté le coffret de 3 Blu-ray avec les concerts de Paris, Hambourg et Londres.
Pour Londres, il est précisé: "A l'issue des six représentations de Tosca, une "Golden Hour" en forme de gala télévisé fut organisée à Covent Garden pour la soirée du dimanche 9 février 1964, comprenant le deuxième acte de Tosca en entier."
Ce n'était donc pas une représentation complète de l'opéra.

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 851
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par Peleo » 01 oct. 2017, 14:28

Pour la soirée parisienne, ils ont choisi une version avec des intermèdes de Pierre Tchernia et des commentaires dont on pourrait se passer sur fonds de photos en couleurs du Palais Garnier. Je me souviens de ma VHS avec des commentaires plus courts me semble-t-il et un peu plus d'images d'archives sympathiques avec l'arrivée des invités à l'opéra; toutes les stars de l'époque dont la principale occupation consistait à ce que les fourrures ne cachent pas les bijoux.
Et comme d'habitude il y a un désagréable décalage entre le son et l'image au moment des applaudissements.

paco
Basse
Basse
Messages : 7749
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par paco » 01 oct. 2017, 22:42

Peleo a écrit :
01 oct. 2017, 14:28
Pour la soirée parisienne, ils ont choisi une version avec des intermèdes de Pierre Tchernia et des commentaires dont on pourrait se passer sur fonds de photos en couleurs du Palais Garnier. Je me souviens de ma VHS avec des commentaires plus courts me semble-t-il et un peu plus d'images d'archives sympathiques avec l'arrivée des invités à l'opéra; toutes les stars de l'époque dont la principale occupation consistait à ce que les fourrures ne cachent pas les bijoux.
Et comme d'habitude il y a un désagréable décalage entre le son et l'image au moment des applaudissements.
La version VHS était en fait un simple copier/coller exhaustif de la retransmission télévisée en direct du gala, une archive INA recopiée à l'état brut, avec l'intégralité des commentaires "à chaud".
La version DVD est une adaptation de cette soirée, avec ajout de textes pontifiants sans intérêt et, à l'inverse, coupure de tout ce qui faisait le frisson du direct. Les épisodes d'applaudissements, notamment, n'ont rien à voir avec ceux "réels" du direct, mais sont une copie identique répétée à l'infini d'une même séquence d'applaudissements (celle de la fin de la 1ère partie du gala), ce qui finit par créer un effet lassant d'image glacée, figée.
La version VHS était à mon sens bien plus intéressante pour celui qui veut se projeter dans la réalité historique de ce gala.

marcelin duclos
Alto
Alto
Messages : 307
Enregistré le : 15 oct. 2013, 17:27

Re: Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par marcelin duclos » 01 oct. 2017, 23:03

Que de questions....Essayons , modestement , de tenter d'y répondre. Pourquoi Tosca?? Sans doute parce que c'est un opera populaire, que tout le monde connaissais à l'époque. Pourquoi seulement l'acte 2 ?? Sans doute parce qu'au 1il faut attendre 20 minutes avant de voir la diva , et qu'on ne la voit pas à la fin.... Pourquoi pas une representation complete ?? Sans doute parce que la télé , à l'époque , ne diffusait que rarement des oeuvres intégrales. Et encore la France etait elle privilégiée puisque tout le gala de 58 etait diffusé en direct et que depuis la fin des années 50, on avait droit à des retransmissions Integrales des operas joués au festival d'aix. Et pouirtant pas des oeuvres populaires , parce que le medecin malgré lui , ou le courronnement de Poppée ...!!!!! Et n'oublions pas qu'a la meme époque Henri Spade réalisait en studio ( des fois en public) des operas quasiment intégraux ( des fois il coupait un peu les choeurs , ou les passages symphoniques). N'oublions pas qu'à la meme époque les americains ont aussi filmé Callas dans le 2° acte de Tosca , et eux , coupaient carrement le début de l'acte....
En ce qui concerne Paris 58, comme Paco l'a précisé , la VHS etait l'intégralité de la soirée , le DVD coupait un peu....Mais EMI à fait pire : ils ont édité " l'invité du dimanche" en coupant , ( entre autre ??) le comique Claude Véga imitant Callas dans l'air de Rosine. Pourquoi???Mystére. Heureusement on peut trouver ce passage ailleurs ( je vous le recommande car Véga etait superbe , meme vocalement ce n'etait pas n'importe quoi) et on y voit une Callas s'amusant de la caricature...
Quant à l'enregistrement d'Il Pirata à la Scala , la FRAI ne l'a pas diffusé , ni enregistré, . Il semblerait que la femme de Corelli en ait fait un enregistrement mais 1 ) d'une qualité douteuse 2) pouir l'exploiter il eut fallu que les bandes soient conservées dans de bnnes conditions...( j'ai moi meme connue une chanteuse de l'opera de Paris qui me disait : " j'ai des bandes de representations que j'ai faites à l'Opera , entre autre Carmen avec Rhodes , Fidelio averc Chauvet, etc" Quand on a voulu écouter tout ça , n'ayant pas été utilisées depuis 30 ans , les bandes etaient collées et on n'a rien pu en tirer !!!!!

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 832
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par Franz Muzzano » 01 oct. 2017, 23:37

Peut-être raisonnons-nous avec nos habitudes de 2017, où tout ce qui est produit par les grandes maisons est filmé. Mais dans les années 50/60, tel n'était pas le cas, ne serait-ce que pour des raisons techniques ou d'audience (combien de foyers avaient la télévision ?). Le fil porte su Callas, mais on pourrait dire la même chose des productions de Wieland à Bayreuth à partir de la réouverture. Qui ne rêverait pas d'un Lohengrin 53,d'un Tannhäuser 61 ou 62, d'un Ring entre 53 et 66, d'un Parsifal avec Knap (avec gros plan sur la colombe :D ) ?
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8024
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par jerome » 02 oct. 2017, 08:32

marcelin duclos a écrit :
01 oct. 2017, 23:03
Quant à l'enregistrement d'Il Pirata à la Scala , la FRAI ne l'a pas diffusé , ni enregistré, Il semblerait que la femme de Corelli en ait fait un enregistrement mais 1 ) d'une qualité douteuse 2) pour l'exploiter il eut fallu que les bandes soient conservées dans de bonnes conditions...
Y a absolument rien qui atteste de ça! La seule chose qu'on sait, c'est que Corelli détenait précieusement l'enregistrement réalisé par son épouse et on sait que ça c'est factuel puisque c'est Corelii lui-même qui l'avait dit. La seule question qui se pose aujourd'hui, c'est: qu'est devenu cet enregistrement ?? Est ce qu'EMI (aujourd'hui WARNER) a pu la récupérer ?? Rien n'est moins sûr ...

paco
Basse
Basse
Messages : 7749
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par paco » 02 oct. 2017, 09:23

marcelin duclos a écrit :
01 oct. 2017, 23:03
Pourquoi pas une representation complete ?? Sans doute parce que la télé , à l'époque , ne diffusait que rarement des oeuvres intégrales.
Exact. Le sommet de la frustration (vu de notre époque) étant la retransmission du 3e acte d'Aida avec Tebaldi à Garnier dans les années 50 (superbe malgré un ut du Nil raté, mais avec un René Bianco charismatique à souhait), précédé d'une introduction de Pierre Tchernia (en direct) nous expliquant à quel point les actes précédents (non retransmis, l'ORTF ne captant qu'à partir de la fin de l'entracte du 2) étaient magnifiques dans les décors de l'Opéra, et ces costumes, et ces ballets, et ces chanteurs... Puis, à la fin du 3e acte, de nous dire que le public se réjouissait de voir ensuite le 4e acte, mais que pour nous ce serait "à vous Cognacq-Jay", au revoir... :mrgreen:

marcelin duclos
Alto
Alto
Messages : 307
Enregistré le : 15 oct. 2013, 17:27

Re: Callas : pourquoi que Tosca, acte II ?

Message par marcelin duclos » 02 oct. 2017, 14:45

jerome a écrit :
02 oct. 2017, 08:32
marcelin duclos a écrit :
01 oct. 2017, 23:03
Quant à l'enregistrement d'Il Pirata à la Scala , la FRAI ne l'a pas diffusé , ni enregistré, Il semblerait que la femme de Corelli en ait fait un enregistrement mais 1 ) d'une qualité douteuse 2) pour l'exploiter il eut fallu que les bandes soient conservées dans de bonnes conditions...
Y a absolument rien qui atteste de ça! La seule chose qu'on sait, c'est que Corelli détenait précieusement l'enregistrement réalisé par son épouse et on sait que ça c'est factuel puisque c'est Corelii lui-même qui l'avait dit. La seule question qui se pose aujourd'hui, c'est: qu'est devenu cet enregistrement ?? Est ce qu'EMI (aujourd'hui WARNER) a pu la récupérer ?? Rien n'est moins sûr ...
Cher Jerome , si j'écris d'une qualité douteuse , c'est que un magneto , dans une salle , à cette époque là....Quand on entend , parce que ça , ça été publié par EMI, l'air de Macbeth et celui d'Il pirata du concert à Londres le 23 septembre 59 , et qui passe , selon le texte de presentation d'EMI pour " avoir ete le premier enregistré au moyen d'un moyen d'un magnetophone , par un membre de l'assistance ", on peut raisonnablement avoir des doutes sur la qualité de celui de Corelli....
Quand à savoir , s'il existe toujours , ce qu'il est devenu au décés des Corelli ?????

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 21 invités