Nadine Sierra

Les artistes
Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3431
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Nadine Sierra

Message par David-Opera » 25 juil. 2017, 10:14

paco a écrit :
25 juil. 2017, 09:20

C'est à cela que l'on voit que l'art lyrique est en plein déclin : il n'y a plus assez d'offre, de scènes, de saisons étoffées, de nombre de représentations par an capables de nourrir une génération de chanteurs talentueux de plus en plus nombreux. Rien qu'en considérant l'offre en France, elle a réduit de plus de 50% en deux décennies, comment peut-on nourrir quantité de talents dans ces conditions ?...
Peux-tu préciser cette baisse conséquente de l'offre en 20 ans en France? Dans quels lieux?
Car il y eut un véritable déclin après-guerre, jusqu'à la fin des années 60, mais je ne vois rien d'une telle ampleur aujourd'hui, du moins en Europe.

paco
Basse
Basse
Messages : 7582
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Nadine Sierra

Message par paco » 25 juil. 2017, 11:02

David-Opera a écrit :
25 juil. 2017, 10:14
paco a écrit :
25 juil. 2017, 09:20

C'est à cela que l'on voit que l'art lyrique est en plein déclin : il n'y a plus assez d'offre, de scènes, de saisons étoffées, de nombre de représentations par an capables de nourrir une génération de chanteurs talentueux de plus en plus nombreux. Rien qu'en considérant l'offre en France, elle a réduit de plus de 50% en deux décennies, comment peut-on nourrir quantité de talents dans ces conditions ?...
Peux-tu préciser cette baisse conséquente de l'offre en 20 ans en France? Dans quels lieux?
Car il y eut un véritable déclin après-guerre, jusqu'à la fin des années 60, mais je ne vois rien d'une telle ampleur aujourd'hui, du moins en Europe.
Ben regarde les saisons de province... Nantes, Montpellier, Nice, Lille, Bordeaux version Minko... Et compare le nombre de titres d'opéras version scénique par rapport aux années 70/80/90, la comparaison est affligeante (cela a d'ailleurs fait l'objet de pas mal de débats sur les fils consacrés aux saisons de province)

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3431
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Nadine Sierra

Message par David-Opera » 25 juil. 2017, 11:57

Oui, mais ce 'relatif' déclin me semble principalement provenir de l'augmentation des coûts de fonctionnement des villes, départements et régions sur tout le territoire, qui finissent par réduire les soutiens possibles aux théâtres lyriques. Et l’État ne compense pas ces écarts.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7929
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Nadine Sierra

Message par jerome » 25 juil. 2017, 12:24

Quand dans les années 80, une saison se montait à 12 titres et qu'aujourd'hui elle n'est plus qu'à 6 titres, que comparativement c'est essentiellement le grand répertoire qui a été saigné et que par dessus le marché, on a donné bon nombre des ouvrages restants dans des mises en scène souvent difficiles à accepter, faisant fuir définitivement tout un public écoeuré et artificiellement remplacé par des groupes scolaires dont certains sont mal préparés, mal encadrés (et mal éduqués) et surtout dont très peu remettront les pieds avant longtemps dans un opéra, eh ben moi je considère que ce déclin est loin d'être relatif!
Quant à l'augmentation des coûts de fonctionnement ... évoquée ci-dessus, elle n'est pas la raison principale, elle est le coup de talon final!

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8154
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Nadine Sierra

Message par Bernard C » 25 juil. 2017, 12:31

David-Opera a écrit :
25 juil. 2017, 11:57
Oui, mais ce 'relatif' déclin me semble principalement provenir de l'augmentation des coûts de fonctionnement des villes, départements et régions sur tout le territoire, qui finissent par réduire les soutiens possibles aux théâtres lyriques. Et l’État ne compense pas ces écarts.
Assez de siphonner le pigeon de contribuable avec ces gouffres de subventions.
Halte aux subventions et à l'etranglement de la minorité des imposables.

Bernard
L'axe normal de la rêverie cosmique est celui le long duquel l'univers sensible est transformé en un univers de beauté.
Gaston Bachelard

paco
Basse
Basse
Messages : 7582
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Nadine Sierra

Message par paco » 25 juil. 2017, 12:35

David-Opera a écrit :
25 juil. 2017, 11:57
Oui, mais ce 'relatif' déclin me semble principalement provenir de l'augmentation des coûts de fonctionnement des villes, départements et régions sur tout le territoire, qui finissent par réduire les soutiens possibles aux théâtres lyriques. Et l’État ne compense pas ces écarts.
Oui, mais le sujet n'est pas de savoir pourquoi : la conséquence factuelle est qu'il y a moins de titres proposés, c'est tout, peu importe la raison. DONC moins d'occasions pour les chanteurs de se produire, et comme parallèlement les chanteurs talentueux sur le marché sont très nombreux, le résultat est que leur planning est bien plus "aéré" que celui des Freni, Scotto et autres Chiara à leurs débuts, c'est le jour et la nuit !

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3431
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Nadine Sierra

Message par David-Opera » 25 juil. 2017, 12:37

J'ai créé un autre fil pour éviter le HS.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1389
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Nadine Sierra

Message par Adalbéron » 25 juil. 2017, 14:20

paco a écrit :
25 juil. 2017, 09:20
Adalbéron a écrit :
24 juil. 2017, 15:28
C'est un planning plutôt normal non ?
Si l'on compare aux chanteuses de sa génération qui en sont au même stade de carrière qu'elle, alors oui c'est typiquement le genre de planning de l'époque actuelle.

En revanche, les jeunes chanteuses de très haut niveau, comme elle, qui débutaient dans les années 60-70, avaient des plannings autrement plus chargés (je pense aux Freni, Scotto, Chiara, Ricciarelli, Arroyo, etc.) : sur un répertoire aussi bien délimité, sur de petites distances d'un spectacle à l'autre (par exemple un soir à Parme et la semaine suivante à Venise, puis la semaine suivante à Bologne et deux semaines après à Turin, ou le même genre de planning "local" mais cette fois en Allemagne, souvent avec le même rôle ou deux au maximum sur le trimestre), mais au global cela leur donnait beaucoup plus d'occasions de chanter, de s'approprier un rôle, de l'approfondir, etc.

C'est ce qui me frappe lorsque je parcours les plannings des jeunes chanteurs de très haut niveau aujourd'hui (et même si l'on regarde ceux qui ne sont plus tout à fait jeunes, comme par exemple Luca PIsaroni, un exemple parmi tant d'autres), je les trouve dans l'ensemble assez vides comparés à leurs aînés. Bien sûr il y a les exceptions comme Yoncheva, mais justement ce sont de rares exceptions.

C'est à cela que l'on voit que l'art lyrique est en plein déclin : il n'y a plus assez d'offre, de scènes, de saisons étoffées, de nombre de représentations par an capables de nourrir une génération de chanteurs talentueux de plus en plus nombreux. Rien qu'en considérant l'offre en France, elle a réduit de plus de 50% en deux décennies, comment peut-on nourrir quantité de talents dans ces conditions ?...

Fin du HS, revenons à Nadine Sierra :wink:
Je n'ai pas assez de recul sans doute pour prendre part à ces débats sur un potentiel déclin de l'art lyrique.

Je remarqué simplement que :
- Les chanteuses italiennes citées (Scotto, Freni) ont fait leur débuts de carrière en Europe, tandis que Sierra, américaine, fait déjà une carrière internationale, ce qui est peut-être plus lourd.
- On ne va quand même pas se plaindre de voir qu'une jeune chanteuse a un agenda aéré (surtout qu'ensuite on critiquera Yoncheva pour son rythme effréné) : d'abord, c'est signe de mesure et d'intelligence (elle se prépare à mûrir ses prises de rôle, musicalement et dramatiquement), ensuite qu'elle pourrait assurer possiblement certains remplacements.
- Rappelons enfin que Scotto chantait Traviata et Gilda au cours des mêmes saisons et au tout début de sa carrière, mais ce ne sont certes pas les mêmes voix.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

paco
Basse
Basse
Messages : 7582
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Nadine Sierra

Message par paco » 25 juil. 2017, 14:35

Adalbéron a écrit :
25 juil. 2017, 14:20
Je remarqué simplement que :
- Les chanteuses italiennes citées (Scotto, Freni) ont fait leur débuts de carrière en Europe, tandis que Sierra, américaine, fait déjà une carrière internationale, ce qui est peut-être plus lourd.
Oui, les distances se sont considérablement allongées, mais c'est aussi une conséquence de la raréfaction du nombre de représentations, elle oblige le talent à élargir son rayonnement planétaire pour trouver à manger. Il est certain qu'il était beaucoup plus facile, dans les années 70, pour un jeune chanteur, de se nourrir en restant en Europe toute une saison, voire de rester dans son pays natal.
Adalbéron a écrit :
25 juil. 2017, 14:20
- On ne va quand même pas se plaindre de voir qu'une jeune chanteuse a un agenda aéré (surtout qu'ensuite on critiquera Yoncheva pour son rythme effréné) : d'abord, c'est signe de mesure et d'intelligence (elle se prépare à mûrir ses prises de rôle, musicalement et dramatiquement), ensuite qu'elle pourrait assurer possiblement certains remplacements.
Ca, ça se discute. Il n'est en rien préjudiciable de démultiplier les représentations sur un répertoire limité. Et il existe un exemple de chanteuse célèbre qui, au début des années 2000, accumulait les annulations au moindre éternuement, au point de ne quasiment plus chanter qu'une poignée de représentations par saison, pour préserver son très bel instrument. Au final sa superbe voix n'est devenue qu'un joli filet difficilement audible même à Covent Garden... Pénurie de prestations ne veut pas dire protection de la voix, il faut un juste équilibre comme dans tout...

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7929
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Nadine Sierra

Message par jerome » 25 juil. 2017, 15:03

paco a écrit :
25 juil. 2017, 14:35
Et il existe un exemple de chanteuse célèbre qui, au début des années 2000, accumulait les annulations au moindre éternuement, au point de ne quasiment plus chanter qu'une poignée de représentations par saison, pour préserver son très bel instrument. Au final sa superbe voix n'est devenue qu'un joli filet difficilement audible même à Covent Garden...
sauf qu'il n'y a aucun lien de cause à effet; ça n'a absolument rien à voir avec ses annulations du début des années 2000 ... :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 23 invités