Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Les artistes
marcelin duclos
Alto
Alto
Messages : 303
Enregistré le : 15 oct. 2013, 17:27

Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par marcelin duclos » 20 avr. 2017, 15:12

On apprend le deces de la soprano italienne rita Orlandi - Malaspina. Née à Bologne le 28 decembre 1937 , elle est décédée à San Donato Milanese le 8 avril dernier....

paco
Basse
Basse
Messages : 7586
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par paco » 20 avr. 2017, 16:37

Un des piliers de Vérone et Macerata dans les années 70. Une voix spectaculaire, comme beaucoup d'autres à l'époque, qui ferait une grande carrière aujourd'hui...

sopranolove
Alto
Alto
Messages : 460
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par sopranolove » 22 avr. 2017, 10:18

Mais elle avait entamé une grande carrière. Malheureusement pour elle, elle a percé dans le métier quand Caballe est apparu, et il n'y en plus eu que pour cette dernière. Comme en plus, Rita Orlandi Malaspina a surtout chanté les grands Verdi et les véristes (un seul rôle belcantiste, Norma, je crois) et que l'on a plus juré que par la trilogie Rossini Bellini Donizetti et le jeune Verdi, on a un ,peu mis de côté certains artistes. Rita s'est trouvée prise entre l'éclosion de Caballe et celle de Ricciarelli et n'a pratiquement pu chanter que dans des lieux comme Vérone, Caracalla, l'Amérique du Sud et peut-être Nice. On s'est dit alors que les Italiennes n'existaient plus Verdi ! Et elle n'était pas la seule à connaître un tel désamour du métier ; Oriana Santunione, Maria Chiara... A tort, et cette injustice a perduré pour les nouvelles générations. On a bien voulu des Italiennes mais pour le baroque ! (j'exagère un peu, là, mais il y a un peu de vrai. Disons que pour les rôles verdiens, c'était plus in d'aller voir exclusivement en Amériques, dans pays slaves, en Allemagne. Partout sauf en Italie et en France. Et puis Berlusconi est venu, hélas !
J'ai des anciens numéros d'Opera (la revue française des années 60), on parlait d'elle comme d'une nouvelle Tebaldi. Je viens de l'entendre sur YT dans de nombreux extraits : une voix splendide alliant le lyrisme de Tebaldi à la puissance, la largeur de Nilsson... Et les extraits de sa Tosca surpassent de mille coudées Christine Opolais !
Un dernier mot, un peu HS, je parle de Nilsson. Or, dans le Ring de Bayreuth qui a vu succèder Gwyneth Jones à la grande suédoise, une autre soprano alternait avec Jones, Roberta Knie qui vient de mourir il y a quelques semaines. Là aussi des artistes remarquables ont été ecclipsées par ceux qui avaient la chance d'avoir les médias et les grandes scènes en priorité pour eux. Les autres n'étaient pas forcément des médiocres ! On peut en découvrir beaucoup si on s'en donne la peine. Je pense entre autre à cette époque à Teresa Zylis Gara... En tout cas le chant wagnérien a perdu de grandes Brunhilde/Isolde en ce moment : Janis Martin,Ludmilla Dvorjakova, Roberta Knie, il ne reste plus que Jones et Catarina Ligendza pour les artistes des années 70. L'année dernière Jayne Casselman aussi nous a quitté, victime d'une horrible maladie dégénérative...
Chers ODBiens, furetez sur le net, n'ayez pas peur de YT, et découvrez de beaux et belles artistes. Ne vous contentez pas des stars, même si elles sont attirantes et à juste titre. Moi j'aime beaucoup Haroutounian et Stoyanova. Et n'attendez pas uniquement qu'un artiste ancien ou peu connu disparaisse pour lui rendre hommage !

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2530
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par Loïs » 22 avr. 2017, 10:28

sopranolove a écrit :
22 avr. 2017, 10:18
Chers ODBiens, furetez sur le net, n'ayez pas peur de YT, et découvrez de beaux et belles artistes. Ne vous contentez pas des stars, même si elles sont attirantes et à juste titre. Moi j'aime beaucoup Haroutounian et Stoyanova. Et n'attendez pas uniquement qu'un artiste ancien ou peu connu disparaisse pour lui rendre hommage !
Je suis d'accord avec toi mais je ne pense pas que l'époque ait changé: les maisons de disque et l'histoire retiennent les stars mais ceux qui ont eu la chance d'écouter Zylis Gara ne peuvent l'oublier. Alors oui comme tu le proposes il faut sortir des sentiers battus mais ODB nous y aide grandement (à chaque nouveau nom je cours sur Voldemort pour juger et me faire une opinion).

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20221
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par JdeB » 22 avr. 2017, 10:45

sopranolove a écrit :
22 avr. 2017, 10:18
Mais elle avait entamé une grande carrière. Malheureusement pour elle, elle a percé dans le métier quand Caballe est apparu, et il n'y en plus eu que pour cette dernière. Comme en plus, Rita Orlandi Malaspina a surtout chanté les grands Verdi et les véristes (un seul rôle belcantiste, Norma, je crois) et que l'on a plus juré que par la trilogie Rossini Bellini Donizetti et le jeune Verdi, on a un ,peu mis de côté certains artistes. Rita s'est trouvée prise entre l'éclosion de Caballe et celle de Ricciarelli et n'a pratiquement pu chanter que dans des lieux comme Vérone, Caracalla, l'Amérique du Sud et peut-être Nice. On s'est dit alors que les Italiennes n'existaient plus Verdi ! Et elle n'était pas la seule à connaître un tel désamour du métier ; Oriana Santunione, Maria Chiara...
Mais, loin de connaître un désamour du métier, Maria Chiara a mené une fort belle carrière (Scala, Munich, Vienne, Met, Londres, Vérone, ...) malgré l'astre radieux de Caballé.
Sa carrière n'est pas du tout comparable à celles de Rita Orlandi-Malaspina ou d'Oriana Santunione.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20221
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par JdeB » 22 avr. 2017, 10:51

Loïs a écrit :
22 avr. 2017, 10:28
sopranolove a écrit :
22 avr. 2017, 10:18
Chers ODBiens, furetez sur le net, n'ayez pas peur de YT, et découvrez de beaux et belles artistes. Ne vous contentez pas des stars, même si elles sont attirantes et à juste titre. Moi j'aime beaucoup Haroutounian et Stoyanova. Et n'attendez pas uniquement qu'un artiste ancien ou peu connu disparaisse pour lui rendre hommage !
Je suis d'accord avec toi mais je ne pense pas que l'époque ait changé: les maisons de disque et l'histoire retiennent les stars mais ceux qui ont eu la chance d'écouter Zylis Gara ne peuvent l'oublier. Alors oui comme tu le proposes il faut sortir des sentiers battus mais ODB nous y aide grandement (à chaque nouveau nom je cours sur Voldemort pour juger et me faire une opinion).
C''est étonnant de penser que les ODbiens ne s'intéresseraient qu'aux stars, manqueraient de curiosité intellectuelle, n'iraient pas sur Youtube...
Moi j'ai le sentiment exactement inverse.
Il y a tout de même plus de 900 artistes à qui nous avons dédié un fil dans cette rubrique !

oui, je n'ai vu Zylis-Gara qu'une fois, en Manon Lescaut, à Nîmes, il y a une trentaine d'années, c'était une grande !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

paco
Basse
Basse
Messages : 7586
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par paco » 22 avr. 2017, 14:48

JdeB a écrit :
22 avr. 2017, 10:45
sopranolove a écrit :
22 avr. 2017, 10:18
Mais elle avait entamé une grande carrière. Malheureusement pour elle, elle a percé dans le métier quand Caballe est apparu, et il n'y en plus eu que pour cette dernière. Comme en plus, Rita Orlandi Malaspina a surtout chanté les grands Verdi et les véristes (un seul rôle belcantiste, Norma, je crois) et que l'on a plus juré que par la trilogie Rossini Bellini Donizetti et le jeune Verdi, on a un ,peu mis de côté certains artistes. Rita s'est trouvée prise entre l'éclosion de Caballe et celle de Ricciarelli et n'a pratiquement pu chanter que dans des lieux comme Vérone, Caracalla, l'Amérique du Sud et peut-être Nice. On s'est dit alors que les Italiennes n'existaient plus Verdi ! Et elle n'était pas la seule à connaître un tel désamour du métier ; Oriana Santunione, Maria Chiara...
Mais, loin de connaître un désamour du métier, Maria Chiara a mené une fort belle carrière (Scala, Munich, Vienne, Met, Londres, Vérone, ...) malgré l'astre radieux de Caballé.
Sa carrière n'est pas du tout comparable à celles de Rita Orlandi-Malaspina ou d'Oriana Santunione.
Oui Maria Chiara a fait une belle carrière. Elle assurait elle-même, dans ses interviews, une concurrence directe, auprès des directeurs de salles, avec Renata Scotto !
Ce qui l'a un peu handicapée au démarrage, c'est qu'elle s'est avérée la Butterfly un peu incontournable des circuits, en dehors de Kabaivanska. Du coup, les directeurs de salles lui attribuaient cette étiquette : on programme Butterfly, il faut appeler Maria Chiara, et inversement, Maria Chiara ? Mais pourquoi, cette année on ne programme pas Butterfly... (propos recueillis directement auprès d'elle à l'époque, j'étais fan et allais la voir à la sortie des artistes en Italie).
Dans les années 80, elle a déclaré officiellement renoncer au rôle de Butterfly, justement pour cette raison. Patatras, elle s'est alors avérée l'Aida incontournable des circuits. Et hop, une décennie avec l'étiquette Aida collée sur le front...
Au global, les stratégies des institutions l'ont amenée, bien malgré elle, à limiter très fortement son répertoire. Une belle carrière internationale certes, mais autour d'une poignée de rôles.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7929
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par jerome » 22 avr. 2017, 15:30

Chiara a été pendant quelques années une très belle Traviata et, dotée d'une belle technique et d'un très beau contre-mi bémol, elle a chanté quelques rôles belcantistes avec bonheur. C'est d'ailleurs ce bagage qui lui a permis d'aborder le rôle éprouvant d'Odabella. Elle n'a pas été que Butterfly et Aida (qu'elle chantait d'ailleurs fort bien). Elle fait partie de ces chanteuses aux couleurs très callassiennes.
Orlandi-Malaspina a fait une carrière honorable sur des moyens vocaux qui aujourd'hui feraient fureur. C'était très solide mais pas du même niveau qu'une Chiara et encore moins qu'une Caballé.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par Stefano P » 22 avr. 2017, 15:39

jerome a écrit :
22 avr. 2017, 15:30
Orlandi-Malaspina a fait une carrière honorable sur des moyens vocaux qui aujourd'hui feraient fureur. C'était très solide mais pas du même niveau qu'une Chiara et encore moins qu'une Caballé.
Écoute ce qu'elle dit sur cette vidéo à 9'30, je suis sûr que tu seras d’accord avec elle : https://www.youtube.com/watch?v=mblM5a-gMtQ
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7929
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rita Orlandi-Malaspina (1937 - 2017)

Message par jerome » 22 avr. 2017, 15:40

Moi je conseille surtout ces deux très beaux enregistrements:

Image
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 19 invités