Kurt Moll (1938-2017)

Les artistes
Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Décès de Kurt Moll

Message par offenbach » 06 mars 2017, 23:20

La grande basse allemande nous a quittés hier à l'âge de 78 ans.
Un de mes chanteurs préférés. Son Osmin à Londres... Son Philippe II en allemand, absolument déchirant. Et surtout son Winterreise, une pure merveille.

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 814
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Décès de Kurt Moll

Message par philipppe » 07 mars 2017, 05:08

Sauf erreur de ma part, le roi Marke du Tristan de Kleiber, Price et Kollo

Iphigenie42
Messages : 8
Enregistré le : 16 janv. 2017, 10:30

Re: Décès de Kurt Moll

Message par Iphigenie42 » 07 mars 2017, 07:21

oui un grand Osmin. L'enlèvement au Sérail version Karl Böhm.
Sarastro aussi avec Sawallisch.

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2160
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Décès de Kurt Moll

Message par aurele » 07 mars 2017, 08:43

Une immense basse du siècle dernier nous a quitté hier. Je l'ai entendu / vu dans de nombreux rôles au disque et au DVD. Je retiendrai en particulier son Gurnemanz, son Ochs (avec Karajan et Kleiber), son Osmin (avec Böhm car pas entendu dans une autre version), son Sarastro (une des basses qui a le plus enregistré ou chanté ce rôle lorsqu'il l'avait à son répertoire). Pour Marke, je le trouve un peu éteint dans la version studio de Kleiber, pas assez impliqué. J'ai écouté hier soir son monologue dans le live de Bayreuth de 1974 avec le même chef, antérieur à la version de studio et j'ai trouvé cela beaucoup plus intéressant.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 2880
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Décès de Kurt Moll

Message par Stefano P » 07 mars 2017, 13:59

Très bel hommage chez l'ami catalan avec beaucoup d'extraits à écouter : ici
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7781
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Décès de Kurt Moll

Message par HELENE ADAM » 07 mars 2017, 17:35

Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
Adalbéron
Ténor
Ténor
Messages : 617
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Décès de Kurt Moll

Message par Adalbéron » 07 mars 2017, 19:48

À mes oreilles, le plus beau timbre de basse connu.
On l'entendra encore longtemps.
(Merci d'avoir attiré mon attention sur l'existence de ce Don Carlos en allemand).
"Songe bien, oui, songe en combattant qu'un oeil noir te regarde, et que l'amour t'attend."Carmen

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7317
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Décès de Kurt Moll

Message par jerome » 07 mars 2017, 21:16

L'une des plus belles et authentiques voix de basse profonde (avec Martti Talvela) de ces 50 dernières années! Sa discographie impressionnante lui rend merveilleusement justice dans l'ensemble. C'est une grande perte pour le monde lyrique!
Personne à ce jour n'a su prendre sa relève.

Verdiprati
Alto
Alto
Messages : 451
Enregistré le : 09 août 2004, 23:00

Re: Décès de Kurt Moll

Message par Verdiprati » 09 mars 2017, 03:20

Entendu en Sarastro, Commandeur, Pogner, Hunding, Marke et Grémine.
Vraiment impressionnant au début des années 80, mais l'usure se fait sentir à partir de 95.

Yadelstip
Messages : 44
Enregistré le : 10 nov. 2010, 00:00
Contact :

Kurt Moll (1938-2017)

Message par Yadelstip » 12 mars 2017, 15:21

Merci à Stéphane Grant qui vient de rendre hommage à Kurt Moll, décédé la semaine dernière (cf. émission "Lirico spinto" de ce jour réécoutable en ligne : https://www.francemusique.fr/emissions/ ... mme-32438x).
Je suis surpris de découvrir qu'il ne disposait pas de sa page personnelle sur le forum. Voici pourtant une des plus grandes basses du XXe siècle, inégalé depuis dans les grands rôles mozartiens (Sarastro, Osmin, le Commandeur), très mémorable dans Wagner (il fut le Gurnemanz de Karajan, Kubelik & Levine et le roi Marke de Carlos Kleiber) et, bien sûr, en baron Ochs (avec Karajan encore, version 1982).
S'il fut un habitué du Palais Garnier au temps de Liebermann, on ne peut pas dire qu'il se soit beaucoup frotté au répertoire français. Seule exception (anecdotique) : le rôle du Bailli dans le "Werther" de Riccardo Chailly, aux côtés du duo Domingo/Obraztsova.
Yadelstip

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 15 invités