Alberto Zedda (1928-2017)

Les artistes
Répondre
Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 689
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Alberto Zedda (1928-2017)

Message par Peleo » 07 mars 2017, 13:06


muriel
Basse
Basse
Messages : 2519
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Alberto Zedda (1928-2017)

Message par muriel » 07 mars 2017, 13:15

grande tristesse
il a terminé sa vie par un triomphe avec Ermione
il semblait tellement heureux

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11053
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Alberto Zedda (1928-2017)

Message par PlacidoCarrerotti » 07 mars 2017, 13:34

Triste également mais rétrospectivement très heureux de l'amour que lui a témoigné le public du TCE (celui qu'on critique tout le temps) avec son ovation pour Ermione (avant, pendant, après). Ça vaut toutes les couronnes.
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 689
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Alberto Zedda (1928-2017)

Message par Peleo » 07 mars 2017, 20:34

Je suis étonné par le nombre de réactions.
Quand on voit le nombre de personnes qui donnent leur opinion sur des représentations d'opéras de Rossini, dernièrement Semiramide et Armida, et quand on a conscience de ce chef a apporté à le connaissance de ce compositeur.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7534
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Alberto Zedda (1928-2017)

Message par HELENE ADAM » 07 mars 2017, 22:12

PlacidoCarrerotti a écrit :
07 mars 2017, 13:34
Triste également mais rétrospectivement très heureux de l'amour que lui a témoigné le public du TCE (celui qu'on critique tout le temps) avec son ovation pour Ermione (avant, pendant, après). Ça vaut toutes les couronnes.
+1

J'ai déjà réagi sur l'autre fil mais je n'hésite à redire ici que cet Ermione restera d'autant plus dans nos mémoires, qu'il était exceptionnel et que nous étions en phase totale avec ce chef exceptionnel qui faisait chanter Rosssini comme personne.
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7534
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Alberto Zedda (1928-2017)

Message par HELENE ADAM » 08 mars 2017, 06:26

Hommage de notre ami Catalan, et comme d'habitude, des extraits musicaux.

https://infernemland.blog/2017/03/08/re ... 1928-2017/
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 2674
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Alberto Zedda (1928-2017)

Message par Stefano P » 08 mars 2017, 08:34

L'ami catalan cite le très beau livre de Zedda Divagazioni rossiniane, paru il y a quatre ou cinq ans, que je recommande vivement à tous les passionnés de Rossini (ceux qui lisent l'italien, parce que je pense qu'on attendra encore longtemps une traduction française ; en revanche, il est trouvable en espagnol). On peut lire ici (en PDF) un compte-rendu de l'ouvrage par Gianfranco Mariotti (le directeur du festival de Pesaro, et comme chacun sait le père de Michele) ; j'aime beaucoup ce qu'il dit dans sa conclusion : Alberto Zedda, c'était un chef qui avait le duende, cette mystérieuse énergie qui est immédiatement perceptible mais que l'on ne peut pas vraiment expliquer (Lorca parle du duende dans un joli petit livre intitulé Jeu et théorie du duende).

Image
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 21 invités