Elsa Dreisig

Les artistes
DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 559
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Elsa Dreisig

Message par DieFeen » 25 nov. 2018, 13:04

srourours a écrit :
25 nov. 2018, 11:38
Ou l'on voit que le fil de quelques artistes est le déversoir de la violence de quelques uns.
C'est bien ce que j'ai gentiment mais vainement indiqué aussi :cry:

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2189
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par aurele » 25 nov. 2018, 15:03

"elle risque le risque énormément risqué qu'elle se réalise", lol. Tu nous fait une figure de style en tant que professeur de français là.

En revanche, sur le fond, je suis entièrement d'accord avec toi suite à cette lecture d'entretien. Je ne supporte pas cette fille, bien que son disque ait été agréable à écouter mais je trouve qu'on oublie vite ses interprétations.

Avatar du membre
Il prezzo
Ténor
Ténor
Messages : 590
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Elsa Dreisig

Message par Il prezzo » 25 nov. 2018, 18:28

Merci à Jérôme d'avoir pointé précisément les errements de cette interview. J'avais tiqué aussi au problème de la soubrette (il oublie Berganza d'ailleurs dans ses références), mais zappé les autres.
Pourtant j'ai également acheté son disque, qu'à la différence d'Hélène je n'ai pas trop envie de réécouter pour l'instant. Manque d'incarnation évident, ce qui peut sûrement s'améliorer d'ailleurs...

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4835
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Elsa Dreisig

Message par micaela » 25 nov. 2018, 18:46

Je me suis demandé si quand elle parlait de légèreté (pour les soubrettes) elle ne parlait pas aussi (voire surtout) des personnages, genre "ben non, les soubrettes c'est trop léger pour moi, je veux du sérieux".
En ce qui concerne Mozart , j'ai lu une fois (je ne sais plus où ni par qui) que, justement, ce n'était pas fait pour les débutants, que c'était une erreur de les faire commencer par Mozart.
Pour info, la première Despina a été aussi le premier Chérubin.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

nikita
Messages : 44
Enregistré le : 01 mai 2018, 00:04

Re: Elsa Dreisig

Message par nikita » 25 nov. 2018, 19:19

srourours a écrit :
25 nov. 2018, 11:38
Ou l'on voit que le fil de quelques artistes est le déversoir de la violence de quelques uns.
+1

Je suis allée lire l’interview en question, je suis éberluée par les extrapolations et le ressentiment de certains !

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2189
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par aurele » 25 nov. 2018, 19:52

Qui a supprimé mon message ou l'a fait supprimer ?

Je disais que j'étais d'accord avec Jerome.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4835
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Elsa Dreisig

Message par micaela » 25 nov. 2018, 19:55

Si c'est le message où tu disais que tu ne la supportes pas, il est toujours là.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2189
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par aurele » 25 nov. 2018, 19:56

Ah oups oui, j'ai lu trop vite, fatigue passagère. Pardon.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13876
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par PlacidoCarrerotti » 25 nov. 2018, 20:01

micaela a écrit :
25 nov. 2018, 18:46

En ce qui concerne Mozart , j'ai lu une fois (je ne sais plus où ni par qui) que, justement, ce n'était pas fait pour les débutants, que c'était une
C'est ce que dit Kunde par exemple, mais pour les ténors.
Il considère que la "technique mozartienne" ne permet pas à l'aigu de s'épanouir.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12442
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par HELENE ADAM » 25 nov. 2018, 20:32

PlacidoCarrerotti a écrit :
25 nov. 2018, 20:01
micaela a écrit :
25 nov. 2018, 18:46

En ce qui concerne Mozart , j'ai lu une fois (je ne sais plus où ni par qui) que, justement, ce n'était pas fait pour les débutants, que c'était une
C'est ce que dit Kunde par exemple, mais pour les ténors.
Il considère que la "technique mozartienne" ne permet pas à l'aigu de s'épanouir.
Je suppose que cela dépend des rôles dans Mozart...mais la plupart des grandes stars actuelles sont passées par Mozart (Netrebko, Yoncheva, JK, Beczala etc..) ou y viennent (Florez). Et si on juge par les aigus superbes de Polenzani par exemple, qui fut longtemps un grand Don Ottavio (et l'est toujours je pense), j'avoue avoir un fort doute sur l'affirmation. Idem pour Spyres...
Cela présente un vrai avantage : celui de chanter en allemand et en italien dans des rôles qui couvrent beaucoup de styles différents, le fameux génie de Mozart qui est tout sauf uniforme.
Des stars comme Sondra Radvanovsky s'en détournent à l'inverse en affirmant que dans "Mozart, elle se sent à l'étroit"...Pas sur que Grigolo s'y soit frotté non plus mais à vérifier.
Ceci dit l'histoire vocale de Gregory Kunde est très spécifique.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 16 invités