Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Les artistes
Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 938
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par pingpangpong » 21 déc. 2016, 17:43

oui mais il tient dans la poche tandis que Skipy tient à sa poche, nuance !!
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2436
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par micaela » 21 déc. 2016, 18:16

Oui, mais si Skipy a une poche, c'est que c'est une fille...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 938
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par pingpangpong » 21 déc. 2016, 18:48

skippy-L-1.jpg
skippy-L-1.jpg (18.7 Kio) Vu 668 fois
Au temps pour moi , effectivement il n'en a pas, de poche .
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par Stefano P » 21 déc. 2016, 18:49

MariaStuarda a écrit :Eh ben, je ne sais pas si RV est un has been mais à raison de presque 1000 consultations en une journée, il intéresse encore du monde.
Ou alors, c'est l'effet de recherches Google concernant Rocco Siffredi qui atterrissent ici ; on devrait mettre quelques photos émoustillantes pour qu'ils ne soient pas trop déçus... :eyes:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
apoline
Alto
Alto
Messages : 380
Enregistré le : 23 févr. 2007, 00:00

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par apoline » 21 déc. 2016, 19:08

J'aime beaucoup Rolando Villazon que j'ai découvert dans La Traviata de Salzbourg ( retransmission télé allemande).
Je me suis déplacée à l'époque à Orange pour l'entendre dans Lucia et déjà, à ce moment-là, en étant honnête, sa voix n'était pas des plus audibles, mais sa prestation dans le dernier acte était remarquable d'engagement.
Revu lors d'un récital à Aix-en Provence au grand théâtre et même constat, voix qu'il force à outrance et un contact avec le public fabueux de naturel. Je le vois également sur Arte et là aussi, comme il s'obstine à chanter en fin d'émission, l'auditeur souffre le martyre ... et pourtant, pourtant que l'homme est attachant, drôle, simple. Il y a, semble-t-il,chez lui une telle joie de vivre communicative que c'est un réel plaisir que de le voir. A l'entendre, c'est malheureusement une autre histoire, quels regrets de ne plus se délecter de ce timbre si séduisant !

Avatar du membre
pingpangpong
Ténor
Ténor
Messages : 938
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par pingpangpong » 21 déc. 2016, 19:31

apoline a écrit : ... et pourtant, pourtant que l'homme est attachant, drôle, simple. Il y a, semble-t-il,chez lui une telle joie de vivre communicative que c'est un réel plaisir que de le voir.
Je trouve au contraire tout ça terriblement forcé, fabriqué et racoleur.
Quand il chante en récital avec des partenaires, ça saute aux yeux : on ne voit que lui tant il s'agite, s'ingénie à cabotiner et à attirer l'attention, visant peut-être à faire oublier les carences vocales.
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par Stefano P » 21 déc. 2016, 19:58

Bon, si je résume, l'homme est très sympathique, à condition qu'il ne chante surtout pas ; finalement, c'est pas aussi négatif que ça, ce fil... 8)
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
apoline
Alto
Alto
Messages : 380
Enregistré le : 23 févr. 2007, 00:00

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par apoline » 21 déc. 2016, 20:43

pingpangpong a écrit :
apoline a écrit : ... et pourtant, pourtant que l'homme est attachant, drôle, simple. Il y a, semble-t-il,chez lui une telle joie de vivre communicative que c'est un réel plaisir que de le voir.
Je trouve au contraire tout ça terriblement forcé, fabriqué et racoleur.
Quand il chante en récital avec des partenaires, ça saute aux yeux : on ne voit que lui tant il s'agite, s'ingénie à cabotiner et à attirer l'attention, visant peut-être à faire oublier les carences vocales.
C'est un extraverti indéniablement mais de là à utiliser les termes fabriqué et racoleur je trouve que c'est faire injure à cet artiste qui s'engage autant sur la scène qu'en dehors ( les nez rouges par exemple)

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8694
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par Bernard C » 21 déc. 2016, 21:20

PlacidoCarrerotti a écrit :
micaela a écrit :Sans faire de sarcasmes, il est encore jeune (même pas 45 ans) pour être déjà en plein déclin vocal...
Avec Villazón, je me souviens de problèmes dès 2007 (peut-être il y en avait-il eu avant mais je ne le suivais pas régulièrement) : après un Hoffmann correct à Bastille en début d’année, il y avait eu une série de Manon assez difficiles pour Dessay et lui au Liceu en juillet (j’avais eu la chance de tomber sur un bon jour pour les deux). Rien à sauver de ce que j’ai vu en 2009 : un concert avec Terfel au TCE où il avait chanté complètement faux, le Werther de tous les dangers à Bastille, un « retour » bien triste en 2010 avec Hélène Grimaud au TCE (épuisé il n'avait donné aucun bis), puis un concert Haendel hors style à Pleyel en 2010, le concert Verdi de 2013 où les fans hurlaient aux rares la bémol comme s’il s’agissait de contre ut, le concert de charité avec Bartoli (quelle idée de se fourvoyer dans Rossini !)… Après, j'arrête de tirer sur l’ambulance : dans le Re Pastore de 2016, j’ai quand même passé une bonne soirée mais on était bien loin de Mozart.
Je ne peux plus en parler après le 9 septembre 2006 , la plus grande déception (?) d'opéra de ma vie de mélomane .
Je ne suis plus jamais allé l'écouter sur aucune scène après ça.

Tant pis , je raconte :
Nous étions , mon ami Marc et moi en quête d'une nouvelle Traviata-de-notre-vie-à-venir , après June qui nous avait offert ses dernières divines Violetta à NY .

Nous croyions alors dur comme fer que Renée Fleming serait celle-ci , et qu'elle nous ferait chavirer .

Elle est annoncée à Los Angeles dans une distribution qui paraissait à l'époque rêvée , puisque Villazon avait parait-il fait un tabac à Salzbourg dans Alfredo et que Germont père était Renato Bruson , Conlon au pupitre , Marta Domingo à la mise en scène ( !)
On traverse l'atlantique nord et le continent pour l'Opening Night Gala, dans un tralala pas possible comme Los Angeles sait le faire ...

Ce fut un cauchemar ; à tous les deux , le concours de minauderies , de mauvais chant sirupeux , de faux semblants fut tel que c'est avec beaucoup d'effort que je me suis retenu de lazzi assassins .
La voix de Rolando Villazon était déjà en difficulté dans les aigus d'Alfredo et il escamotait .

J'ai pardonné depuis à Renée , mais jamais à Rolando Villazon .

Je ne vous parle pas du délire dans le Chandler pavilion .

( Heureusement le lendemain , un Don Carlo de consolation nous a transporté , et m'a permis d'entendre le Don Carlo de Licitra , avec Zajick , Furlanetto et Annalisa Raspagliosi- dont j'imagine plus personne n'a le moindre souvenir :mrgreen: )

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

paco
Basse
Basse
Messages : 7819
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Mais que devient donc Rolando Villazon ?

Message par paco » 22 déc. 2016, 00:17

quetzal a écrit :Annalisa Raspagliosi- dont j'imagine plus personne n'a le moindre souvenir[/i] :mrgreen: [/size])
Je n'ai jamais su ce qu'elle était devenue, sa carrière s'est terminée d'un seul coup comme ça, sans préavis, du jour au lendemain, après un concert du Nouvel An à la Fenice un peu laborieux. Elle faisait pourtant partie des grands espoirs de la première décennie des années 2000... Du mystère des carrières...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 23 invités