Carrière de Luciano Pavarotti

Les artistes
Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Carrière de Luciano Pavarotti

Message par Friedmund » 17 mai 2005, 22:12

Alors qu'à cette heure-ci Big Luciano vient sans doute de terminer sa carrière française, j'ai pensé opportun d'ouvir un fil sur cet artiste et cette voix magnifique.

Sans relancer la polémique des news sur l'opportunité ou non de son concert à Bercy, je préfère lui rendre hommage en me souvenant ce soir de ses Tonio, Rodolfo, Riccardo, Edgardo ou Calaf, et en écoutant en ce moment son premier récital que Decca a eu l'heur de republier récemment.

Le chanteur pouvait avoir ses limites, mais la voix était unique et magnifique, assurément un des plus beaux timbres de ténors jamais entendu, et d'une facilité déconcertante.

Une voix inoubliable... alors: addio e mille grazie Luciano!!!

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 17 mai 2005, 22:25

Quelques photos pour le plaisir:

ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1705
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 17 mai 2005, 22:27

Ce sont de vrais adieux ? Non parce qu'on peut se poser la question avec Big Lulu ...
Allez moi je m'en fiche, quoi qu'on en dise, ça a été certainement une des plus belles vocalita du monde. Le plus beaux des timbre possibles. Et un registre aigu qui laisse rêveur ....
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
yves
Ténor
Ténor
Messages : 573
Enregistré le : 22 déc. 2004, 00:00
Localisation : catalunya nord

Message par yves » 17 mai 2005, 22:42

j'en ai des frissons rien que de penser qu'il a terminé sa carriere.
j'ai passé grace à lui d'inoubliables soirées avec un cd piraté surement, trouvé sur un marché de "petionville" à haïti (pour vous dire) quand j'étais loin, isolé, et nostalgique.
"pabrotti" comme disait ma mémé restera pour moi comme le divo de notre époque.
:bye2: :clapping: :dixsurdix:
"Dieux et dieux font cloître"
Traité d'arithmétique céleste, 1651, p. 78.

bajazet

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 17 mai 2005, 22:45

Friedmund a écrit :Quelques photos pour le plaisir:
Image
Pervers !

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 17 mai 2005, 22:51

:?:

Avatar du membre
yves
Ténor
Ténor
Messages : 573
Enregistré le : 22 déc. 2004, 00:00
Localisation : catalunya nord

Message par yves » 17 mai 2005, 22:52

bajazet a écrit :
Friedmund a écrit :Quelques photos pour le plaisir:!
Pervers !

why???? 8O
"Dieux et dieux font cloître"
Traité d'arithmétique céleste, 1651, p. 78.

bajazet

Avatar du membre
philopera
Baryton
Baryton
Messages : 1172
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philopera » 17 mai 2005, 23:39

Bonne idée cet hommage Friedmund !
Pavarotti restera jamais associé à ma première représentation d'Opéra à Garnier : La Bohème en 74,j'avais 11 ans ; un souvenir marqué à jamais dans ma mémoire.
Que dire d'autre sur cette voix qui n'ait été dit ?
je donne juste alors mon gout personnel quant à ses meilleures interprétations; mon tiercé gagnant : Rodolfo, Arturo,Riccardo.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20882
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 18 mai 2005, 07:20

Pour raviver quelques grands souvenirs...

Pavarotti en France

3 mars 1965 concert Tv ?Prestige de la musique?, Pleyel, dir. Nello Santi, avec M. Freni et Oralia Dominguez


25, 27 Sept. 74, 1, 4, 8, 12, 15, 18 octobre 1974, Paris, Palais Garnier,
Bohème,
Patané / GC Menotti
Ricciarelli, Pavarotti, Sarroca, Bisson, Bona, Soyer

14 décembre 1974, concert à Marseille
22 décembre 1974, Le Grand Echiquier
1976, Nice, Bohème
10 juillet 1976, concert Opéra de Paris, dir. N. Santi

25 novembre 1979, récital Opéra de Paris avec J. Wustman (piano)

décembre 1980, Nice, Bohème avec M. Caballé

4 et 8 avril 1982, récitals Opéra de Paris

30 mai, 1, 4, 6, 9, 11, 14, 16 juin 1983, Paris, Palais Garnier,
Luisa Miller
A. Guadagno / F. Crivelli
L. Pavarotti, K Ricciarelli / A. Maliponte, P. Cappuccilli, N. Denize, J. Cheek
TV

5 juin 1983, Paris, Théâtre de L?Empire, « Dimanche Martin » (TV)

7 et 8 janvier 1984, Paris, Salle Pleyel, Requiem de Verdi, Pleyel, avec J. Varady, N. Denize, R. Lloyd


6, 8, 11, 14, 18, 21 décembre 1984, Paris, Palais Garnier,
Tosca
J. Conlon / JC Auvray
H. Behrens, L. Pavarotti, G. Bacquier


19 novembre 1985, Zénith

22 décembre 1985, Grand Echiquier

16, 19, 22, 25, 28, 31 mai, 3 juin 1986, Paris, Palais Garnier,
Bohème
T. Fulton
L. Pavarotti, F. Izzo d?Amico, A. Ferrarini / M. Lagrange, A. Titus, M. Philippe / P. Duminy, JP Courtis

16, 19, 22, 24 et 27 février 1987, Paris, Palais Garnier
Elixir d?amore
M. Panni / d?après O. Schenk
L. Pavarotti, A. Ferrarini, B. Weilk, G. Bacquier

17 février 1987, Paris, Ministère de la culture, remise des insignes de Commandeur des Arts et Lettres à Renata Tebaldi et L. Pavarotti par F. Léotard

31 mars 1988, Paris, TCE, L. Magiera (piano)

14 juin 1989, Bercy

25 août 1990, concert à Orange

31 mars-25 avril 1992, Bastille,
Un Ballo in maschera
Chung / N. Joël
L. Pavarotti / Z. Michailov (3 avril) / D. O?Neill (16, 22 et 25 avril) / A. Cupido, A. Millo / L. Rybarska, A. Agache, N. Focile


19 avril 1993, Marseille
25 avril 1993, Toulouse
2 septembre 1993, Champs de Mars, Orchestre de Paris, L. Magiera, dir.

3 mai 1998, Lyon, Halles Tony Garnier
10 juillet 1998, Paris, Champs de Mars, Trois Ténors

1 février 1999, Pleyel, avec L. Magiera (piano)

16 octobre 2001, Bercy

15 juin 2002, Marseille, stade Vélodrome
6 juillet 2002, Nice

17 mai 2005, Bercy

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 18 mai 2005, 09:32

Merci pour cette chrono, Jérôme.
Luisa Miller avec Ricciarelli devait être un grand moment, quelqu'un y était ?
Ton compte rendu me fait regretter de ne pas avoir été hier soir à Bercy :(
Son timbre solaire est incomparable (et pourtant les belles voix de ténor ne manquent pas au disque)
c'est comme Flagstad, une fois/siècle

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 44 invités