Qui a peur de Mireille Delunsch?

Les artistes
Verrouillé
bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Qui a peur de Mireille Delunsch?

Message par bajazet » 14 juin 2004, 01:38

J'ai découvert ce site depuis peu. Mireille Delunsch suscite manifestement des réactions contrastées. Pouvez-vous dire ce que vous aimez ou n'aimez pas chez elle? Vos souvenirs d'elle les plus marquants ou décevants? La question m'intéresse, et donc les réponses.
Merci d'avance.

Avatar du membre
Nerone
Alto
Alto
Messages : 335
Enregistré le : 07 juin 2003, 23:00
Localisation : Paris

Message par Nerone » 14 juin 2004, 07:51

Mireille Delunsch est la plus grande chanteuse française actuelle ! - je sens -ou plutôt je sais - que je vais me faire lyncher... J'ai réussi à convaincre tout le monde, même les plus réticents à son art avec l'enregistrement des Deux Journées de Cherubini. Tous mes souvenirs sont marquants, galerie de portraits uniques, grand écart permanent entre les styles, les compositeurs, les rôles, les moyens. C'est tout simplement fascinant, une telle versatilité. Alors en vrac, la Folie de Platée, Alphise, Traviata, Micaela, Amelia d'Un Ballo in Machera, les quatre héroïnes des Contes d'Hoffmann en live, Elvire, une autre Traviata en vidéo, et des échos, plus ou moins lointains, plus ou moins brumeux glanés au hasard des reportages télé... Et des enregistrements fabuleux, des Duparc de toute éternité, des Gluck de tragédienne consommée, consumée, jusqu'à Ropartz !

Mireille, je t'aime :oops:.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 14 juin 2004, 08:00

Nerone a écrit :
J'ai réussi à convaincre tout le monde, même les plus réticents à son art avec l'enregistrement des Deux Journées de Cherubini.
Oui, enfin, faudrait pas exagérer. Quand on arrive à arracher un "sa voix n'est pas si laide que ça", c'est effectivement une preuve que tu as convaincu des détracteurs, mais quand même pas que c'est la plus grande chanteuse française !

ironstyling
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 248
Enregistré le : 13 juil. 2003, 23:00

dieu que le

Message par ironstyling » 14 juin 2004, 08:16

Dieu que le Fan-atisme peut être touchant ...
néanmoins la seule personne que tu essaies de convaincre de la chose ... c'est toi-même ...

Tout en souhaitant à ta chère protégée de pouvoir longtemps encore faire ses grands écarts sans déchirures musculaires.....

cela ne me convainc que d'une chose , cette gentille personne n'a aucune identité vocale et est toujours à la recherche de son répertoire apres 10 ans ....

Aimer est touchant et si tu l'aimes vraiment , acceptes et concois qu'elle aie des limites et que de loin tout ce qu'elle a fait n'était pas extraordinaire ...
mais l'essentiel est qu'elle te touche et te donne énergie et bonheur ...

Avatar du membre
Catherine
Alto
Alto
Messages : 315
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Catherine » 14 juin 2004, 08:50

J'ai un très gros faible pour Mireille Delunsh. J'adore son timbre, que je trouve fruité et très sensuel.

Concernant son répertoire, j'estime qu'elle devrait se consacrer à Rameau et à Gluck, et ne pas s'aventurer dans des Senta et Amélia où elle risque d'y laisser sa voix et pour lesquels elle n'est pas indispensable, il y a d'autres cantatrices sur le marché pour ces rôles...alors que j'en connais peu capables de faire une aussi belle Armide de Gluck.

Cela dit...pour avoir assisté à sa Traviata, elle m'a bluffé ! oui, le rôle n'est pas pour elle, mais elle le transcende d'une façon extraordinaire. Elle a un charisme sur scène qui vous scotche littéralement. D'ailleurs, c'est en la voyant sur scène que j'en suis tombée raide dingue, le couronnement de Poppée à Aix, suivi tout de suite après par la parution de l'Armide de Minko.

Cher Ironstyling, je trouve assez agressif de dire à Nerone qu'il tente de se convaincre lui-même. Les fans de Delunsh peuvent avoir leur opinion, même si ce n'est pas celle du plus grand nombre.

Avatar du membre
philou
Alto
Alto
Messages : 357
Enregistré le : 10 mars 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philou » 14 juin 2004, 09:14

Pour l'avoir entendue chanter la Comtesse dans les Noces, et constaté avec regret ses limites dans le répertoire mozartien, je ne peux que souscrire à l'opinion générale. Catherine a brillament résumé son cas : si elle se bornait à Gluck et Rameau elle serait formidable et tout à fait dans son rôle....

Avatar du membre
Rameau
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 12 oct. 2003, 23:00
Contact :

Message par Rameau » 14 juin 2004, 09:14

C'est vrai que Mireille Delunsch est parfois attaquée ici avec un grand mépris. Elle a pourtant une voix que personnellement je reconnais toujours au premier coup; la capacité à chanter aussi bien Platée que The Turn of the Screw, la Poppée de Monteverdi ou Armide est certainement une qualité et non un défaut. Je ne sais rien de ses Travaiata ou Contes d'Hofmann que je n'ai pas entendu, mais j'attends avec impatience sa Mélisande, où elle ne devrait pas avoir grand mal à détrôner les précédentes titulaires du rôle dans la production de Wilson!
Cela dit, la reconnaissance du public est de toute façon là, certaines majorités écrasantes sur ce forum ne correspondant pas toujours avec le grand public...

Puck
Messages : 5
Enregistré le : 18 avr. 2003, 23:00
Localisation : Tours

Message par Puck » 14 juin 2004, 09:28

Catherine a dit "Cela dit...pour avoir assisté à sa Traviata, elle m'a bluffé ! oui, le rôle n'est pas pour elle, mais elle le transcende d'une façon extraordinaire. Elle a un charisme sur scène qui vous scotche littéralement. "

Outre Mireille, moi c'était la délicieuse journée qu'on avait passé tous ensemble, chère Catherine, dont je me rappellerai longtemps. :P Je t'embrasse et reçois mon meilleur souvenir.

ironstyling
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 248
Enregistré le : 13 juil. 2003, 23:00

Message par ironstyling » 14 juin 2004, 09:29

il n'y avait justement rien d'agressif dans ma réplique ...
admirer l'art et le travail de quelqu'un c'est concevoir qu'à la base on a affaire à un être humain avec toutes ses limites , ses faiblesses, ses doutes, ses peurs, ses bons et ses mauvais soirs ...

la première qualité d'un Chanteur est de connaître ses limites ... Il en a tout intéret d'ailleurs , vu les absurdités que les Directeurs de théâtre lui proposeront à la première occasion !

Il n'y a aucun intérêt en soi à vouloir désigner la meilleure chanteuse ceci, la meilleure Assoluta cela , on est pas dans une foire à vaches laitières ...

Il n'y a que des Chanteurs et Chanteuses souvent bien seuls face à leur Art , la Musique , le Respect des Compositeurs ...
Certains Artistes en font une priorité d'autres pas ... ou peu

les compositeurs ont écrit leurs textes pour des vocalités précises , dans des objectifs émotionnels , dramatiques et musicaux préçis
toute intelligente que soit une artiste , DENATURER une partition pour l'amener à sa proportion n'est pas pour moi de l'intelligence artistique ou musicale ! On le sait depuis que Caballé a appris à murmurer à tous coins de rue à la belle Katia Ricciarelli. Du moins le faisait elle avec la plus belle voix du monde à l'époque ...
je respecte l'avis de tous ... Donner son avis et crier son admiration est un droit et j'ai également le droit de ne pas laisser dire ce qui me semble être une ineptie

Car la gentille Mireille en Amélia par exemple est pour moi la même absurdité que Studer dans Semiramide ou Lucia ( paix à ses cordes )

Qu'ont donc ces aimables soprani à ne pas respecter leur vocalità ?
Est ce une honte pour une leggerissimi d'être la plus grande Olympia et Lakmé de sa génération ? Est ce une tare pour une honnête Lyrique léger d'être une belle artiste défendant avec probité un certain baroque ou la prosodie d'un Glück ?

curieux mal de notre temps ...
Où un public orphelin de vraies grandes pointures et natures désormais à la retraite après de glorieuses et vraies carrières (Sutherland, Caballé, Scotto, Price, Kabaivanska...etc!!!) où un public donc crée une demande que des maisons d'opéras et encore davantage des maisons de disques prêtes à tout pour vendre , nous créent en deux campagnes de pub, de nouvelles Stars en forme d 'étoiles filantes sur fond de papier GLACE et confectionnées de carton aussi MACHOUILLE que leur prononciation ....

voilà vous pouvez me fusiller maintenant hahahahahaha
et Amitiés à Tous !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20877
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 14 juin 2004, 10:05

Catherine a écrit :J'ai un très gros faible pour Mireille Delunsh. J'adore son timbre, que je trouve fruité et très sensuel.

Concernant son répertoire, j'estime qu'elle devrait se consacrer à Rameau et à Gluck, et ne pas s'aventurer dans des Senta et Amélia où elle risque d'y laisser sa voix et pour lesquels elle n'est pas indispensable, il y a d'autres cantatrices sur le marché pour ces rôles...alors que j'en connais peu capables de faire une aussi belle Armide de Gluck.

Cela dit...pour avoir assisté à sa Traviata, elle m'a bluffé ! oui, le rôle n'est pas pour elle, mais elle le transcende d'une façon extraordinaire. Elle a un charisme sur scène qui vous scotche littéralement. D'ailleurs, c'est en la voyant sur scène que j'en suis tombée raide dingue, le couronnement de Poppée à Aix, suivi tout de suite après par la parution de l'Armide de Minko.

Cher Ironstyling, je trouve assez agressif de dire à Nerone qu'il tente de se convaincre lui-même. Les fans de Delunsh peuvent avoir leur opinion, même si ce n'est pas celle du plus grand nombre.
Chère Catherine,
j'ai eu la chance d'entendre Mireille Delunsch sur scène dans Armide à Nice (une des 3 productions de Pizzi consacrées à ce chef-d'oeuvre, après Versailles et avant la Scala) ainsi qu'Antonacci à Scala. Ce sont effectivement les deux meilleures titulaires de ce rôle-phare. Quel dommage que ces expériences exaltantes dans les deux cas, surtout à la Scala, le spectacle le plus fastueux du demi-siècle :!: restent sans lendemains scéniques :cry: et surtout que rien ne subsiste de ces merveilles à part deux documents de travail (vidéos de régie)

J'ai adoré la Cléopatra de Mireille à Bordeaux ainsi que sa Folie.

Par contre, hors de ses contrées, elle ne m'a guère convaincu. Et je trouve son timbre actuel loin d'être agréable, sensuel et fruité. Dans des extraits des Boréades de Lyon il m'a même paru affreux.

Je crois comme toi qu'il faut la voir sur scène où elle peut, par éclipses, brûler les planches.

L'ONP nous promet sa Louise à côtés du Père de José van Dam pour les adieux à Paris de ce dernier.

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 41 invités