Andreas Schager

Les artistes
Ingrid
Baryton
Baryton
Messages : 1493
Enregistré le : 15 janv. 2006, 00:00

Re: Andreas Schager

Message par Ingrid » 18 août 2016, 18:54

:arrow:

Avatar du membre
Loïs
Baryton
Baryton
Messages : 1731
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Andreas Schager

Message par Loïs » 18 août 2016, 23:31

philipppe a écrit :Andreas Schager chantait hier soir (13 Août) la partie de tenor de la huitième symphonie de Mahler dirigée par Riccardo Chailly à Lucerne, accompagnée de sa Senta de Bayreuth (Riccarda Merbeth) avec qui il doit etre déjà sur le chemin du retour car sauf erreur il y a un Fliegender Hollander cette après midi sur la colline.

Schager a donné une interprétation intense de sa partition, musicale malgré le déchaînement de l'orchestre, des chœurs et des autres solistes, déchaînement toutefois organisé par un Riccardo Chailly souverain.
Schager est un un artiste souriant, visiblement heureux de chanter ce soir là. Dans cette partie où beaucoup de tenors donnent l'impression de s'égosiller sa prestation de est vocalement irréprochable.

Peter Mattei absolument magnifique dans le lied du "pater ecstaticus" au début de la deuxième partie, rappele Fischer Dieskau par l'homogénéité de sa voix et la richesse en harmoniques sur l ensemble de sa tessiture. Magique !

Magnifique soirée !
J'étais aussi présent à cette soirée du 13 (la deuxième représentation). Je découvrais Schager « pour de vrai » et sa prestation m’a impressionné par son engagement, sa réelle émotion en accord avec le texte et surtout une vaillance confondante et jamais prise en faute dans l’aigu. Ce fut remarquable dès la première partie où il fallait surnager au-dessus de ce fatras de décibels mais se poursuivit dans la magnifique seconde partie où l’aigu a un sens (voire peut surprendre - c’était quoi cette note sidérante, un ré ?-) et où il y a un texte à défendre. Il faut dire que la partie masculine était de premier ordre avec un Mattei tout en humanité et un Youn d’autorité. La partie féminine était une marche en dessous ( Merbeth souveraine absolue pour le contrôle de la voix et la puissance mais au chant peu habité et Julia Banse , qui remplaçait Christiane Goerke, inécoutable aux aboiements de vieille fille outragée et qui hululera l’attaque de l’incroyable crescendo final). Seule Mingardo donnera une leçon d’interprétation à ses consoeurs mais pour être franc Richter nous offrira un chant aérien , diaphane et Fujimura un court moment de fraicheur.
Pour le reste Chailly était au rendez vous de cette œuvre « montrueuse ». Quelle immense moment !

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 832
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Andreas Schager

Message par philipppe » 19 août 2016, 07:21

Merci, heureux de voir que ce moment a été partagé . Je vous trouve sévère avec Banse, que j'ai d'ailleurs trouvée sans grand charme mais pas "inecoutable". Et en effet, çe crescendo immense !

Avatar du membre
Loïs
Baryton
Baryton
Messages : 1731
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Andreas Schager

Message par Loïs » 19 août 2016, 08:55

philipppe a écrit :Merci, heureux de voir que ce moment a été partagé . Je vous trouve sévère avec Banse, que j'ai d'ailleurs trouvée sans grand charme mais pas "inecoutable". Et en effet, çe crescendo immense !
Disons qu'elle était indigne du plateau, du lieu et de l'oeuvre avec un timbre très désagréable. Je prenais mon mal en patience à chacun de ses interventions qui me faisait chuter des hauteurs ethérées où me faisaient planer le reste de la distribution (et cet orchestre!) mais quand elle massacra en quelques notes l'attaque du final, j'ai eu des envies de meurtre :mrgreen: Pas ca et pas à ce moment

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 832
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Andreas Schager

Message par philipppe » 19 août 2016, 10:22

Bon, donc l'éternel feminin ne tire pas toujours vers le haut ! :lol:

Avatar du membre
Loïs
Baryton
Baryton
Messages : 1731
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Andreas Schager

Message par Loïs » 19 août 2016, 10:27

philipppe a écrit :Bon, donc l'éternel feminin ne tire pas toujours vers le haut ! :lol:
Sauf si on considère que pour parler des femmes , rien ne vaut ......un homme :lol:

truffaldino
Alto
Alto
Messages : 258
Enregistré le : 26 août 2014, 09:29

Re: Andreas Schager

Message par truffaldino » 20 août 2016, 16:21

Loïs a écrit :Je découvrais Schager « pour de vrai » et sa prestation m’a impressionné par son engagement, sa réelle émotion en accord avec le texte et surtout une vaillance confondante et jamais prise en faute dans l’aigu. Ce fut remarquable dès la première partie...
En effet, les odbiens sont unanimes sur ses interprétations. Il a un style assez unique qui impressionne, c'est le mot.
Toi qui es chanteur, penses-tu qu'il se met dans le rouge, avec le risque d'endommager sa voix ? Si je me suis régalé pour son Parsifal, j'ai aussi eu peur pour lui par moments car il émet à une puissance peu commune, qui semble à risques.

Avatar du membre
Loïs
Baryton
Baryton
Messages : 1731
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Andreas Schager

Message par Loïs » 20 août 2016, 18:49

truffaldino a écrit :
Loïs a écrit :Je découvrais Schager « pour de vrai » et sa prestation m’a impressionné par son engagement, sa réelle émotion en accord avec le texte et surtout une vaillance confondante et jamais prise en faute dans l’aigu. Ce fut remarquable dès la première partie...
En effet, les odbiens sont unanimes sur ses interprétations. Il a un style assez unique qui impressionne, c'est le mot.
Toi qui es chanteur, penses-tu qu'il se met dans le rouge, avec le risque d'endommager sa voix ? Si je me suis régalé pour son Parsifal, j'ai aussi eu peur pour lui par moments car il émet à une puissance peu commune, qui semble à risques.
Je ne peux juger que pour sa prestation du 13 aout (j'ai lu une critique du 12 qui lui reprochait de forcer) et c'est que j'ai entendu était d'une très grande portée avec une émission haute qui préserve la voix. Il y a inconstestablement un effort physique (du à son tempérament à priori) mais rien qui ne mette en péril sa voix mais il faudrait juger sur un opéra entier. Merci pour me classer dans les chanteurs mais n'en rajoute pas :D

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 832
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Andreas Schager

Message par philipppe » 21 août 2016, 08:03

Je pense que ç est un risque,,en effet . Pour son Eric ã Bayreuth, role qui ne le demande pas vraiment, il chantait trop en force, au moins dans le premier acte, ç'etait très net. Le résultat etait moins heureux.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7959
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Andreas Schager

Message par HELENE ADAM » 21 août 2016, 09:13

philipppe a écrit :Je pense que ç est un risque,,en effet . Pour son Eric ã Bayreuth, role qui ne le demande pas vraiment, il chantait trop en force, au moins dans le premier acte, ç'etait très net. Le résultat etait moins heureux.
Il "donne tout", c'était très net (et très enthousiasmant) dans son Siegmund à Baden Baden mais il ne m'a pas semblé "forcer" sa voix, il est capable de vraies nuances et de très belles modulations. Par contre, je me demande si Eric, qui est un rôle qui demande beaucoup de lyrisme, lui convient vraiment, à lui, qui est quand même surtout un heldenténor à très belle voix.

PS : j'ai entendu cet été à Munich un excellent Wookyung Kim dans le rôle d'Eric et ce ténor n'a absolument pas le format vocal de Schager (c'est le moindre qu'on puisse dire) mais je pense qu'il correspond mieux aux qualités requises pour ce rôle.
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 11 invités