Andreas Schager

Les artistes
paco
Basse
Basse
Messages : 7162
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Andreas Schager

Message par paco » 02 mai 2016, 15:58

PlacidoCarrerotti a écrit :
sopranolove a écrit :Mais ce n'est pas au ténor qu'il faut en vouloir dans le cas d'Apollon, c'est au compositeur ! Et puis hurler, que veut dire ce mot en chant, surtout à notre époque où la vogue baroque nous a habitué à ne plus entendre que de des voix légères "améliorées", où le mot de puissance vocale gêne beaucoup de critiques et de spectateurs ? Les grandes voix épanouies, celles qui remplissaient des salles immenses, celles qui faisaient vibrer des foules complètes ont, soit disparu, soit été occultées, soit ignorées par les directeurs.... Alors quand quelqu'un comme ce ténor (je ne l'ai pas encore entendu, je vais essayer de trouver une vidéo de lui sur YT ou ailleurs) apparaît, on ne sait plus quoi penser ! Le baroque a contribué à limiter les voix, en plus des metteurs en scène et de certains décors et certains matériaux qui ne renvoient pas le son vers la salle !
Très juste. Aujourd'hui on a des Barbarina qui chante la Comtesse et des Comtesses qui chantent Sieglinde ...
+1

Avatar du membre
Ouf1er
Ténor
Ténor
Messages : 830
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Andreas Schager

Message par Ouf1er » 05 mai 2016, 01:37

Je viens de me rendre compte que je l'avais déja entendu l'an dernier dans une version de concert d'Hélène d'Egypte, à Frankfurt, mais tout le monde était tellement au top (Ricarda Merbeth...) que j'avais zappé son nom...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7583
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Andreas Schager

Message par HELENE ADAM » 13 juin 2016, 14:45

Il est pas beau ce Siegfried ? (le Ring complet au Staatsoper de Berlin, direction Barenboim en juin 2016)


Image

Détail des distributions de ce double cycle complet



This June, Daniel Barenboim returns to the Staatsoper Berlin to conduct two complete cycles of Guy Cassiers’s production of Wagner’s Der Ring des Nibelungen.

On June 11 and 25, they present Das Rheingold, spotlighting Michael Volle as Wotan, Roman Trekel as Thunder, Andrew Staples as Glad, Stephan Rügamer as Lodge and Jochen Schmeckenbecher as Alberich.

Barenboim and the Staatsoper Berlin perform Die Walküre at the Schiller Theater on June 12 and 26. The production highlights performances by Simon O’Neill as Siegmund, Falk Struckmann as Hunding, Michael Volle as Wotan, Anja Kampe as Sieglinde, Iréne Theorin as Brünnhilde and Ekaterina Gubanova as Fricka.

Wagner’s third opera in the cycle, Siegfried, is performed on June 15 and 30, with Andreas Schager in the title role alongside Stephan Rügamer as Mime, Michael Volle as The Hiker, Jochen Schmeckenbecher as Alberich, Falk Struckmann as Fafner, Anna Larsson as Erda and Iréne Theorin as Brünnhilde.

The cycle closes with Götterdämmerung on June 19 and July 2. Barenboim, the Staatsopernchor and the Staatskapelle Berlin are joined once more by Andreas Schager as Siegfried, Roman Trekel as Gunther, Jochen Schmeckenbecher as Alberich, Falk Struckmann as Hagen and Iréne Theorin as Brünnhilde.
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7583
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Andreas Schager

Message par HELENE ADAM » 15 juin 2016, 07:02

Très intéressante interview du ténor-vedette actuel du Ring dirigé par Barenboim (voir ci-dessus) à Berlin, avant son Parsifal à Bayreuth en 2017 quand il succédera dans ce rôle à Klaus-Florian Vogt qui l'inaugurera (nouvelle production), cet été.

On y apprend notamment que le ténor, de son vrai nom Schagerl, a laissé tomber le "l" final quand il a décidé de "faire le grand saut" depuis ses rôles habituels de ténor d'opérettes (connu) pour les rôles wagnériens de Heldenténor. Il doit beaucoup à Barenboim qui lui a fait confiance très vite dans Rienzi, Siegfried, Parsifal ou Tristan. L'article souligne à juste titre qu'outre sa voix exceptionnelle, il a un remarquable talent d'acteur, ce qui en fait un wagnérien désormais de référence.

Il fera donc, dit-il, ses débuts cet été à Bayreuth, mais dans le rôle d'Erik ("une demande venue tardivement" mais qui ne lui posait pas de problème, c'est un rôle qu'il a souvent interprété), pour ensuite, prendre le rôle de Parsifal qui lui tient à coeur (il a été un excellent Parsifal, voir ce fil, dans la production de Tcherniakov à Berlin l'an dernier NDLT). Il sera aux répétitions de KFV et sera sa doublure cette année pour "prendre ses marques" à Bayreuth qu'il ne connait pas autrement qu'en audition.
Il espère chanter aussi Siegfried à Bayreuth, reconnait que les wagnériens sont les mieux payés ("mais les rôles sont longs et difficiles") mais que "ça dépend de la notoriété de l'artiste".
Sa première approche de Wagner (alors qu'il s'appelait Schagerl et chantait l'opérette) fut le rôle de David dans Meistersinger à Erl.
Il souligne que ses années d'opérette lui ont appris l'endurance et le fait de se déplacer sur scène (incontestablement, il est doué pour ça, NDLT).
Il insiste également sur le rôle qu'a joué Barenboim dans son parcours : c'est un chef qui aime travailler avec des formations qu'il a lui-même composées (Staatskapelle ou le West-Eastern Divan Orchestra, qui est toute sa famille).
Il ne chante jamais en Autriche ("nul n'est prophète en son pays") mais il assure que c'est juste un problème de calendrier, qu'il a de bons contacts avec Meyer et qu'il chantera au Staatsoper de Vienne en 2018 (surprise...)

Il chantera Parsifal à Paris et s'entend très bien avec Jordan et rechantera Götterdämmerung et Tristan avec Gergiev.
Et en 2019, il débutera au Metropolitan Opera à New York.



http://der-neue-merker.eu/andreas-schag ... egestuetze
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1634
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Andreas Schager

Message par Polyeucte » 15 juin 2016, 08:42

HELENE ADAM a écrit :Il chantera Parsifal à Paris et s'entend très bien avec Jordan et rechantera Götterdämmerung et Tristan avec Gergiev.
Et en 2019, il débutera au Metropolitan Opera à New York.
Götterdämmerung avec Gergiev?? Peut-on oser espérer la suite du Ring du Mariinsky?? :eyes:
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7583
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Andreas Schager

Message par HELENE ADAM » 17 juin 2016, 11:15

Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
Ouf1er
Ténor
Ténor
Messages : 830
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Andreas Schager

Message par Ouf1er » 18 juin 2016, 12:53

Ben tiens, ça tombe bien... J'essaierai d'aller trouver une place demain pour Götterdämmerung, mais j'y crois pas trop.
Ce soir, c'est Tristan au Deutsche Oper avec Nina Stemme & Stephen Gould... Miam !!!

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 790
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Andreas Schager

Message par philipppe » 14 août 2016, 08:20

Andreas Schager chantait hier soir (13 Août) la partie de tenor de la huitième symphonie de Mahler dirigée par Riccardo Chailly à Lucerne, accompagnée de sa Senta de Bayreuth (Riccarda Merbeth) avec qui il doit etre déjà sur le chemin du retour car sauf erreur il y a un Fliegender Hollander cette après midi sur la colline.

Schager a donné une interprétation intense de sa partition, musicale malgré le déchaînement de l'orchestre, des chœurs et des autres solistes, déchaînement toutefois organisé par un Riccardo Chailly souverain.
Schager est un un artiste souriant, visiblement heureux de chanter ce soir là. Dans cette partie où beaucoup de tenors donnent l'impression de s'égosiller sa prestation de est vocalement irréprochable.

Peter Mattei absolument magnifique dans le lied du "pater ecstaticus" au début de la deuxième partie, rappele Fischer Dieskau par l'homogénéité de sa voix et la richesse en harmoniques sur l ensemble de sa tessiture. Magique !

Magnifique soirée !

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7583
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Andreas Schager

Message par HELENE ADAM » 16 août 2016, 08:31

philipppe a écrit :Andreas Schager chantait hier soir (13 Août) la partie de tenor de la huitième symphonie de Mahler dirigée par Riccardo Chailly à Lucerne, accompagnée de sa Senta de Bayreuth (Riccarda Merbeth) avec qui il doit etre déjà sur le chemin du retour car sauf erreur il y a un Fliegender Hollander cette après midi sur la colline.

Schager a donné une interprétation intense de sa partition, musicale malgré le déchaînement de l'orchestre, des chœurs et des autres solistes, déchaînement toutefois organisé par un Riccardo Chailly souverain.
Schager est un un artiste souriant, visiblement heureux de chanter ce soir là. Dans cette partie où beaucoup de tenors donnent l'impression de s'égosiller sa prestation de est vocalement irréprochable.

Peter Mattei absolument magnifique dans le lied du "pater ecstaticus" au début de la deuxième partie, rappele Fischer Dieskau par l'homogénéité de sa voix et la richesse en harmoniques sur l ensemble de sa tessiture. Magique !

Magnifique soirée !
+1000

L'oeuvre est superbe et ce festival de Lucerne évoquait le grand Claudio Abbado, lui rendant hommage au travers de cette oeuvre.
Andreas Schager a réussi un été fantastique pour lui et pour nous. :D
(et je trouve qu'on n'entend pas assez Peter Mattéi :cry: )
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 7583
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris

Re: Andreas Schager

Message par HELENE ADAM » 18 août 2016, 18:47

Chez lui en Autriche et fort bien entouré pour un gala ainsi présenté par le ténor
"I am exited and happy, that I will give a big open air concert in my lovely hometown "Rohrbach an der Gölsen" in lower Austria together with my wonderful friends Daniela Fally, Lidia Baich , Matthias Fletzberger and the Schönbrunn Festival Orchester"


Image
Regarde spectateur, remontée à bloc, de telle sorte que le ressort se déroule avec lenteur tout le long d’une vie humaine, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 21 invités