Javier Camarena

Les artistes
Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 851
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Javier Camarena

Message par Peleo » 06 sept. 2016, 09:30

Dans la video, Florez a l'air épuisé. Ce que fait Camarena est autrement plus intègre.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8862
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par HELENE ADAM » 06 sept. 2016, 10:38

Peleo a écrit :Question pour ceux qui savent lire une partition. L'interprète est-il censé s'arrêter de chanter aussi longtemps pour préparer son aigu ? Blake, par exemple ne faisait aucune pose.
Non, il n'y a pas de pause avant le "ce" du troisième "vincero", la note aigue, le rythme est : croche pointée, double croche, ronde sur "vin-ce-ro", donc le "vin" qui précède l'aigu est une croche pointée (1fois et demie la valeur en temps d'une croche) donc trois fois le temps de la double-croche de la note aigue, cette dernière étant souvent sur un point d'orgue (donc tenue hors tempo).
Je ne sais pas si c'est clair ?

Cela devrait donner vin-ceeeeeeeeeeeee-rooooooo
(aigu sur le "ce")
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 851
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Javier Camarena

Message par Peleo » 06 sept. 2016, 10:51

Je n'ai rien compris aux explications mais j'ai la réponse à ma question, c'est le principal.
Merci.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8862
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par HELENE ADAM » 06 sept. 2016, 11:24

Peleo a écrit :Je n'ai rien compris aux explications mais j'ai la réponse à ma question, c'est le principal.
Merci.

Désolée... je ne suis pas très pédago :oops: mais je ne connais pas ton degré de... connaissance de la musique.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 851
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Javier Camarena

Message par Peleo » 06 sept. 2016, 11:48

A la lecture, nullissime.
A l'oreille, pour le bel canto romantique, je me défends.

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1235
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par offenbach » 01 janv. 2017, 22:46

Après cet Arturo fabuleux à Zurich, j'ai hâte de réentendre Camarena. Quelqu'un sait s'il a des récitals de prévus durant le reste de la saison?
Le site de son agent ne dit rien.
Je viens de voir qu'au Wigmore Hall la saison dernière, il a chanté la scène de la prison de Devereux, ça devait être somptueux.
Il y a aussi chanté la scène Edgardo, mais je crois qu'il n'a encore jamais chanté le rôle entier, non?

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8862
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par HELENE ADAM » 09 janv. 2017, 08:23

Un peu triste quand même d'apprendre que nous ne verrons plus Javier Camarena en Almaviva après la dernière série de représentations qu'il donnera au MET ces jours-ci (3 jours, ensuite c'est Dmitry Korchak qui prend le relais) avec Pretty Yende, Peter Mattei, sous la direction de Maurizio Benini. Il a en effet annoncé qu'il ne chanterait plus ce rôle. Il se dirige vers d'autres rôles qu'il entend privilégier et notamment celui d'Arturo des Puritani ( :Jumpy: ), qu'il chantera d'ailleurs également au MET dans la foulée, toujours sous la direction de Maurizio Benini, avec Diana Damrau, Luca Pisaroni et Alexey Markov.

http://us3.campaign-archive2.com/?u=839 ... a559ab3d84
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1235
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par offenbach » 09 janv. 2017, 17:05

C'est sûrement le bon moment pour abandonner Almaviva. Je n'ai jamais trouvé qu'il était un vrai rossinien. Il chantait du Rossini, même très bien, mais l'agilité n'a jamais été extraordinaire chez lui. Par rapport à Florez ou Spyres maintenant. Ses plus belles armes sont ailleurs, dans l'aigu, la vaillance, la nuance, la splendeur du timbre. Et il me semble avoir un potentiel naturel d'élargissement du répertoire plus large que Florez. La voix d'ailleurs sonne plus large en salle. Je me tâte vraiment pour aller écouter son premier Duca di Mantova à Barcelone. Les airs séparés écoutables sur Voldemort sont somptueux (le trille avant la dernière note de "Parmi veder"...).

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1235
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par offenbach » 12 avr. 2017, 11:22

Le ténor mexicain vient de faire des débuts triomphaux à Bratislava hier soir avec un concert fabuleux. Tebaldo, Ramiro, Edgardo, Arturo, Nadir, Duc, Tonio : un programme magnifique auquel participait également Adriana Kucerova.
Décidément, après son premier Duc époustouflant à Barcelone le mois dernier, c'est comme pour Kunde, je ne peux plus m'en passer. :Jumpy:

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1235
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par offenbach » 20 nov. 2017, 11:25

Je profite de mon passage à Madrid pour poster quelques lignes sur le concert extraordinaire que Camarena vient de donner hier soir au Teatro de la Zarzuela. Pourtant souffrant (annoncé par lui-même avec son naturel et son humour habitels après les deux premiers airs), il a chanté fabuleusement. Voix mixte, sons filés (un ut dièse diminué comme jamais entendu depuis l'enregistrement du Duc par Lemeshev), ligne merveilleuse et aigus pleins absolument rayonnants (jusqu'à deux contre-ré stupéfiants). Parmi les bis, un Granada qui a fait crouler le théâtre. Public assez extraordinaire de générosité et de spontanéité, un bonheur. Et dans ce magnifique théâtre à taille humaine, un bonheur absolu.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 26 invités