Javier Camarena

Les artistes
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9137
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Javier Camarena

Message par Bernard C » 20 nov. 2017, 18:00

offenbach a écrit :
20 nov. 2017, 11:25
Je profite de mon passage à Madrid pour poster quelques lignes sur le concert extraordinaire que Camarena vient de donner hier soir au Teatro de la Zarzuela. Pourtant souffrant (annoncé par lui-même avec son naturel et son humour habitels après les deux premiers airs), il a chanté fabuleusement. Voix mixte, sons filés (un ut dièse diminué comme jamais entendu depuis l'enregistrement du Duc par Lemeshev), ligne merveilleuse et aigus pleins absolument rayonnants (jusqu'à deux contre-ré stupéfiants). Parmi les bis, un Granada qui a fait crouler le théâtre. Public assez extraordinaire de générosité et de spontanéité, un bonheur. Et dans ce magnifique théâtre à taille humaine, un bonheur absolu.

Merci de nous faire partager ces moments avec ce magnifique artiste .

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7051
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par MariaStuarda » 22 nov. 2017, 10:48

Bernard C a écrit :
20 nov. 2017, 18:00
offenbach a écrit :
20 nov. 2017, 11:25
Je profite de mon passage à Madrid pour poster quelques lignes sur le concert extraordinaire que Camarena vient de donner hier soir au Teatro de la Zarzuela. Pourtant souffrant (annoncé par lui-même avec son naturel et son humour habitels après les deux premiers airs), il a chanté fabuleusement. Voix mixte, sons filés (un ut dièse diminué comme jamais entendu depuis l'enregistrement du Duc par Lemeshev), ligne merveilleuse et aigus pleins absolument rayonnants (jusqu'à deux contre-ré stupéfiants). Parmi les bis, un Granada qui a fait crouler le théâtre. Public assez extraordinaire de générosité et de spontanéité, un bonheur. Et dans ce magnifique théâtre à taille humaine, un bonheur absolu.

Merci de nous faire partager ces moments avec ce magnifique artiste .

Bernard
+1

romance
Ténor
Ténor
Messages : 705
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par romance » 22 nov. 2017, 10:53

MariaStuarda a écrit :
22 nov. 2017, 10:48
Bernard C a écrit :
20 nov. 2017, 18:00
offenbach a écrit :
20 nov. 2017, 11:25
Je profite de mon passage à Madrid pour poster quelques lignes sur le concert extraordinaire que Camarena vient de donner hier soir au Teatro de la Zarzuela. Pourtant souffrant (annoncé par lui-même avec son naturel et son humour habitels après les deux premiers airs), il a chanté fabuleusement. Voix mixte, sons filés (un ut dièse diminué comme jamais entendu depuis l'enregistrement du Duc par Lemeshev), ligne merveilleuse et aigus pleins absolument rayonnants (jusqu'à deux contre-ré stupéfiants). Parmi les bis, un Granada qui a fait crouler le théâtre. Public assez extraordinaire de générosité et de spontanéité, un bonheur. Et dans ce magnifique théâtre à taille humaine, un bonheur absolu.

Merci de nous faire partager ces moments avec ce magnifique artiste .

Bernard
+1
idem. Merci de ce partage.

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par offenbach » 17 févr. 2018, 15:08

Le Met vient de publier sur le net un extrait de "E se ancor libero" de l'Idreno de Camarena, c'est assez splendide tant dans la facilité vocale que dans la sincérité très émouvante avec laquelle le ténor mexicain rend vraiment palpable l'amour de ce personnage pour Azéma.
https://www.youtube.com/watch?v=AqQTpos ... e=youtu.be

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1877
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par Snobinart » 19 févr. 2018, 10:52

offenbach a écrit :
17 févr. 2018, 15:08
Le Met vient de publier sur le net un extrait de "E se ancor libero" de l'Idreno de Camarena, c'est assez splendide tant dans la facilité vocale que dans la sincérité très émouvante avec laquelle le ténor mexicain rend vraiment palpable l'amour de ce personnage pour Azéma.
https://www.youtube.com/watch?v=AqQTpos ... e=youtu.be
:Jumpy: J'y suis samedi soir si d'autre ODBien sont à NYC

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par offenbach » 15 mars 2018, 12:53

Le programme de son récital au Festival de Pentecôte de Salzbourg le 20 mai est en ligne, tellement alléchant : https://www.salzburgerfestspiele.at/whi ... ia-recital :Jumpy: :Jumpy: :Jumpy:

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par offenbach » 21 mai 2018, 08:52

offenbach a écrit :
15 mars 2018, 12:53
Le programme de son récital au Festival de Pentecôte de Salzbourg le 20 mai est en ligne, tellement alléchant : https://www.salzburgerfestspiele.at/whi ... ia-recital :Jumpy: :Jumpy: :Jumpy:
Un récital magnifique hier après-midi au Mozarteum.
Javier Camarena en grande forme, gonflé à bloc, alignant suraigus dévastateurs et demi-teintes enchanteresses. Il va même jusqu'à taquiner le contre-mi dans un air magnifique extrait de Giulietta e Romeo de Zingarelli.
Seules les vocalises rossiniennes lui sont moins évidentes, même s'il s'applique à faire toutes les notes.
Les airs composés par Garcia sont absolument superbes
Un bijou : une romance extraite de la Mort du Tasse, toute en délicatesse, terriblement émouvante.
Bon orchestre des Musiciens du Prince, avec de très beaux soli, mais l'ensemble sonne un peu sec pour moi. Belle direction de Gianluca Capuano.
Avec en prime une invitée surprise: Cecilia Bartoli, qui entre en balayant le sol, déguisée en femme de ménage, pour un duo de la Cenerentola en bis, à la grande joie du public.
Vraiment, un concert passionnant.
Décidément, Camarena, plus je le vois, plus j'ai envie de le voir.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8309
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Javier Camarena

Message par jerome » 21 mai 2018, 09:23

Il est sensationnel! A plus d'un titre, il me rappelle fortement Salvatore Fisichella (timbre, santé vocale, aigus et suraigus péremptoires)

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par offenbach » 21 mai 2018, 11:58

jerome a écrit :
21 mai 2018, 09:23
Il est sensationnel! A plus d'un titre, il me rappelle fortement Salvatore Fisichella (timbre, santé vocale, aigus et suraigus péremptoires)
En effet, tu as raison. Même si je pense que Fisichella avait un médium plus large et une voix un peu plus corsée.
Depuis que je l'ai revu dans les Puritains à Zurich voilà un an et demi, je ne peux plus m'en passer, de Camarena.
En plus de la beauté et la pureté de son timbre, ainsi que de son aigu extraordinaire - qu'il peut nuancer à volonté, à Madrid en novembre je l'ai entendu filer un contre-ré bémol -, il dégage une énergie, une fougue que je trouve à chaque fois proprement électrisante.
Vraiment un chanteur terriblement addictif.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8309
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Javier Camarena

Message par jerome » 21 mai 2018, 13:03

Oui et attachant aussi par cette générosité dont il fait preuve visiblement en concert et par son sourire éclatant qui fait fondre et emporte la salle.
Une des plus belles voix de ténor de ces dernières années (très supérieure en qualité de timbre et d'émission à celle de JDF, nettement plus nasale d'émission et étroite de couleur)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 31 invités