Javier Camarena

Les artistes
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8701
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Javier Camarena

Message par Bernard C » 20 nov. 2017, 18:00

offenbach a écrit :
20 nov. 2017, 11:25
Je profite de mon passage à Madrid pour poster quelques lignes sur le concert extraordinaire que Camarena vient de donner hier soir au Teatro de la Zarzuela. Pourtant souffrant (annoncé par lui-même avec son naturel et son humour habitels après les deux premiers airs), il a chanté fabuleusement. Voix mixte, sons filés (un ut dièse diminué comme jamais entendu depuis l'enregistrement du Duc par Lemeshev), ligne merveilleuse et aigus pleins absolument rayonnants (jusqu'à deux contre-ré stupéfiants). Parmi les bis, un Granada qui a fait crouler le théâtre. Public assez extraordinaire de générosité et de spontanéité, un bonheur. Et dans ce magnifique théâtre à taille humaine, un bonheur absolu.

Merci de nous faire partager ces moments avec ce magnifique artiste .

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6699
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par MariaStuarda » 22 nov. 2017, 10:48

Bernard C a écrit :
20 nov. 2017, 18:00
offenbach a écrit :
20 nov. 2017, 11:25
Je profite de mon passage à Madrid pour poster quelques lignes sur le concert extraordinaire que Camarena vient de donner hier soir au Teatro de la Zarzuela. Pourtant souffrant (annoncé par lui-même avec son naturel et son humour habitels après les deux premiers airs), il a chanté fabuleusement. Voix mixte, sons filés (un ut dièse diminué comme jamais entendu depuis l'enregistrement du Duc par Lemeshev), ligne merveilleuse et aigus pleins absolument rayonnants (jusqu'à deux contre-ré stupéfiants). Parmi les bis, un Granada qui a fait crouler le théâtre. Public assez extraordinaire de générosité et de spontanéité, un bonheur. Et dans ce magnifique théâtre à taille humaine, un bonheur absolu.

Merci de nous faire partager ces moments avec ce magnifique artiste .

Bernard
+1

romance
Ténor
Ténor
Messages : 689
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Javier Camarena

Message par romance » 22 nov. 2017, 10:53

MariaStuarda a écrit :
22 nov. 2017, 10:48
Bernard C a écrit :
20 nov. 2017, 18:00
offenbach a écrit :
20 nov. 2017, 11:25
Je profite de mon passage à Madrid pour poster quelques lignes sur le concert extraordinaire que Camarena vient de donner hier soir au Teatro de la Zarzuela. Pourtant souffrant (annoncé par lui-même avec son naturel et son humour habitels après les deux premiers airs), il a chanté fabuleusement. Voix mixte, sons filés (un ut dièse diminué comme jamais entendu depuis l'enregistrement du Duc par Lemeshev), ligne merveilleuse et aigus pleins absolument rayonnants (jusqu'à deux contre-ré stupéfiants). Parmi les bis, un Granada qui a fait crouler le théâtre. Public assez extraordinaire de générosité et de spontanéité, un bonheur. Et dans ce magnifique théâtre à taille humaine, un bonheur absolu.

Merci de nous faire partager ces moments avec ce magnifique artiste .

Bernard
+1
idem. Merci de ce partage.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 27 invités