Anna Pirozzi

Les artistes
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7271
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Anna Pirozzi

Message par MariaStuarda » 15 avr. 2019, 17:30

Prise de rôle sublime dans Gioconda au Liceu, où elle devrait être assez présente les années qui viennent.

Par ailleurs, elle fera son entrée au MET en octobre en assurant une date de Macbeth, le 1er octobre.

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2209
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Anna Pirozzi

Message par Lucas » 16 avr. 2019, 11:28

enrico75 a écrit :
24 déc. 2018, 08:21
Petite piqûre de rappel après la prestation assez époustouflante d'Anna Pirozzi hier soir au Deutsche Oper de Berlin dans Nabucco.
Après l'entreprise de démolition dont elle a bénéficié lors de la version de concert de Nabucco au TCE dans le rôle d'Abigaille
La puissance vocale délivrée par cette voix d'exception surtout dans les aigus est assez phénoménale, tout en restant timbré,ce n'est jamais crié ni hurlé
Et ce fut tout à l'honneur de nombreux ODBiens de dire ce qu'ils en pensaient.

Je pense encore aux cris d'orfraie du "fan club" de Pirozzi lorsque Jérôme a osé parler d'aigus criés

Peut-être le terme a-t-il paru maladroit mais il recouvrait partiellement l'impression de nombreux spectateurs qui trouvaient le haut de son registre d'une stridence insupportable. Sans parler de ses allures de poissonnière qui feraient passer Obraztsova pour une princesse

Dans ce contexte, à moins d'une mue spectaculaire au cours des six derniers mois, je ne vois pas comment elle a pu être une Gioconda convaincante. Mais de la part d'admirateurs qui ont trouvé BUM formidable dans le même rôle à Bruxelles, plus rien ne m'étonne ...

Enfin, faut-il rappeler que la Gioconda, Lady Macbeth et Abigaille font appel à des typologies vocales antinomiques que de nombreux critiques semblent ignorer ... et que, pour reprendre cette jolie formule de Callas (qui a rapidement abandonné sur scène Nabucco et Macbeth), "une voix n'est pas un ascenseur"?

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2802
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Anna Pirozzi

Message par raph13 » 16 avr. 2019, 12:05

Lucas a écrit :
16 avr. 2019, 11:28
Enfin, faut-il rappeler que la Gioconda, Lady Macbeth et Abigaille font appel à des typologies vocales antinomiques que de nombreux critiques semblent ignorer ... et que, pour reprendre cette jolie formule de Callas (qui a rapidement abandonné sur scène Nabucco et Macbeth), "une voix n'est pas un ascenseur"?
Callas disait ça en réponse à Bing qui voulait lui faire alterner au Met Lucia et Lady Macbeth en 1959 (avant de rompre son contrat).
Étonnante remarque d'ailleurs quand on sait que cela ne lui posait pas plus de problème que ça quelques années auparavant (voir son agenda hallucinant du début des années 50 ou le programme du concert de la RAI en 52 où elle alterne Nabucco, Lakmé, Macbeth et Lucia...)
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2209
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Anna Pirozzi

Message par Lucas » 16 avr. 2019, 12:26

raph13 a écrit :
16 avr. 2019, 12:05
Lucas a écrit :
16 avr. 2019, 11:28
Enfin, faut-il rappeler que la Gioconda, Lady Macbeth et Abigaille font appel à des typologies vocales antinomiques que de nombreux critiques semblent ignorer ... et que, pour reprendre cette jolie formule de Callas (qui a rapidement abandonné sur scène Nabucco et Macbeth), "une voix n'est pas un ascenseur"?
Callas disait ça en réponse à Bing qui voulait lui faire alterner au Met Lucia et Lady Macbeth en 1959 (avant de rompre son contrat).
Étonnante remarque d'ailleurs quand on sait que cela ne lui posait pas plus de problème que ça quelques années auparavant (voir son agenda hallucinant du début des années 50 ou le programme du concert de la RAI en 52 où elle alterne Nabucco, Lakmé, Macbeth et Lucia...)
C'est très exact mais, comme tu l'écrit toi même, elle renoncera assez tôt dans sa carrière à Nabucco et Macbeth.

Les sauts d'octave crucifiants d'Abigaille et la tessiture très sombre de falcon de Lady Macbeth n'y sont sans doute pas pour rien et c'est de l'inconscience de chanter l'un et l'autre.


Efemere
Basse
Basse
Messages : 2405
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Anna Pirozzi

Message par Efemere » 17 avr. 2019, 17:50

Je mets trois petites images prises au Liceu le 1er avril dernier (avec un appareil de pacotille :wink:) :

Image

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7271
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Anna Pirozzi

Message par MariaStuarda » 18 avr. 2019, 10:28

Son "Suicidio" est visible sur Voldemort.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13876
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Anna Pirozzi

Message par PlacidoCarrerotti » 18 avr. 2019, 10:40

En tous cas, Lucas a clairement un problème avec Obraztsova et le poisson !

(Voigt) Et le chant dans tout cela ? Commençons par le pire avec une Deborah Voigt qui offre une voix crayeuse qui semble constamment s'effriter avec un vibrato de 50 sur l'échelle de Richter et une classe... à peine digne d'une poissonnière. Westbroek est heureusement bien plus stylée en dépit d'aigus tirés et d'une justesse approximative au 1er acte

(Souliotis) ... parfaitement immonde à mes yeux. Cela braille de partout et elle me donne l'impression d'une poissonnière.

(Giannattasio) Mais ce n’était rien au regard de l’entrée de Carmen Giannattasio, sorte de Betty Boop avec l’humour en moins et la vulgarité en plus, incapable d’émettre le moindre son dans le registre grave sans poitriner abusivement tout en dissimulant mal ses carences derrière des vociférations dignes d’une poissonnière. C’est simple Obraztsova, dans ses plus mauvais jours, aurait eu l’air d’une princesse en comparaison.

(Pirozzi) Peut-être le terme a-t-il paru maladroit mais il recouvrait partiellement l'impression de nombreux spectateurs qui trouvaient le haut de son registre d'une stridence insupportable. Sans parler de ses allures de poissonnière qui feraient passer Obraztsova pour une princesse
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2024
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Anna Pirozzi

Message par Snobinart » 18 avr. 2019, 10:52

Go vegan !

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4835
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Anna Pirozzi

Message par micaela » 18 avr. 2019, 10:53

Et surtout les marchandes de poisson...
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 28 invités