Anna Pirozzi

Les artistes
Avatar du membre
Il prezzo
Alto
Alto
Messages : 346
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Anna Pirozzi

Message par Il prezzo » 24 oct. 2017, 16:41

Je suis dans un état d'excitation pas possible à 2h de ce concert. L'oeuvre est l'un de mes Verdi préférés. J'imagine que cette lady-là sera moultement commentée sur ODB :D

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1214
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Anna Pirozzi

Message par offenbach » 24 oct. 2017, 16:45

On est deux. Je ne tiens plus en place. :Jumpy: :Jumpy: :Jumpy: :Jumpy:
Et ce Verdi aussi fait partie de mes préférés. Mimica en Banco me fait aussi saliver d'avance, et Pretti en Macduff. Jenis dans le rôle-titre, on verra bien, je me laisse surprendre. Si ça avait été Meoni...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10156
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Anna Pirozzi

Message par HELENE ADAM » 24 oct. 2017, 16:59

offenbach a écrit :
24 oct. 2017, 16:45
On est deux. Je ne tiens plus en place. :Jumpy: :Jumpy: :Jumpy: :Jumpy:
Et ce Verdi aussi fait partie de mes préférés. Mimica en Banco me fait aussi saliver d'avance, et Pretti en Macduff. Jenis dans le rôle-titre, on verra bien, je me laisse surprendre. Si ça avait été Meoni...
Et Noseda.... :D
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8925
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Pirozzi

Message par Bernard C » 24 oct. 2017, 17:22

Jenis et Pirozzi voilà qui méritait largement de risquer un TGV.
À suivre...

Jenis est magnifique en scène...voir en concert...
Bernard
A28
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6966
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Anna Pirozzi

Message par MariaStuarda » 24 oct. 2017, 17:31

J’y serai également.
Et d’autres ODBiens, mon petit doigt m’a dit.

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 836
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Anna Pirozzi

Message par Peleo » 24 oct. 2017, 23:35

L'aigu est royal mais côté graves... c'est plutôt léger.
Lady Macbeth, Odabella, Abigaille doivent avoir des graves sonores.
Même l'Elena de la Donna del lago.
Même Die Königin der Nacht!

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8925
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Pirozzi

Message par Bernard C » 25 oct. 2017, 07:40

Petit détail .

Avez vous remarqué le tatouage sur l'avant bras gauche de Anna Pirozzi ?
:wink:

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8925
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Pirozzi

Message par Bernard C » 25 oct. 2017, 08:16

Peleo a écrit :
24 oct. 2017, 23:35
L'aigu est royal mais côté graves... c'est plutôt léger.
Lady Macbeth, Odabella, Abigaille doivent avoir des graves sonores.
Même l'Elena de la Donna del lago.
Même Die Königin der Nacht!
J'ai trouvé les graves pas effacés, pas très volumineux c'est vrai ,alors que l'aigu peut être énorme d'ampleur et de tranchant Sans être crié ( contrairement à ce qui est raconté parfois, et contrairement à nombre de Lady Macbeth).
Dans le finale du concert du TCE du 24/10/17 le souffle était un peu fatigué et elle s'est contractée dès les contreforts de l'arioso du IV.
Noseda lui a fait signe de chanter legato au début de l'air se retournant vers elle, ce qu'elle n'a pas pu réaliser, manquant la caractérisation singulière de cette scène de semi conscience somnambulique.
La voix durcissant un peu elle a négocié son contre ré final dans le stress et il a craqué en restant prisonnier dans la gorge.
Ce n'est pas qu'une question de note, car cette contre note aérienne porte vers les sphères quasi célestes "an-diam", cet arpège (un fil di voce) est essentiel à la caractérisation ,or comme le reste de l'air il n'a pas été parfaitement maîtrisé.
Moi j'interprete fatigue après les efforts des fortissimo des premiers actes lancés avec un tranchant exceptionnel.

C'est une grande voix, en représentation ce doit être moins difficile.
L'exercice du concert pour une œuvre comme Macbeth c'est monstrueusement difficile.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Il prezzo
Alto
Alto
Messages : 346
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Anna Pirozzi

Message par Il prezzo » 25 oct. 2017, 08:29

J'ai omis ce problème de graves dans mon cr, alors qu'il m'a gêné pendant toute la 1ère partie où ils sont véritablement requis. Verrett (et même Dimitrova) dans le temps incarnaient mieux ce côté "infernal" du personnage.
Le tatouage: ma compagne à cru voir une clé de sol (à la jumelle!).

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8925
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Anna Pirozzi

Message par Bernard C » 25 oct. 2017, 08:36

Oui c'est une clé de sol encadrée de groupe de notes liées par des ligatures, mais mes yeux n'ont pas pu distinguer si ce sont des croches ou des doubles.

:wink:

B.
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 34 invités