Placido Domingo

Les artistes
Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par Stefano P » 01 juil. 2017, 17:29

micaela a écrit :
01 juil. 2017, 16:47
Tout à fait...( Je n'ai écouté que Per me giunto et Io morro... ). Il n'y a qu'à voir les commentaires YT pour ces extraits, du genre "un miracle", "toujours là à 76 ans".
Qu'il se produise encore sur scène, pourquoi pas. Mais de là à vouloir aborder les grands rôles de baryton chez Verdi, tout de même...
Si tu veux, tu as la vidéo complète de ce Don Carlo chez l'ami Joaquim, mais franchement, ça vaut pas vraiment le coup...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2436
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Placido Domingo

Message par micaela » 01 juil. 2017, 17:41

C'est disponible sur YT en deux parties, titrées act 1 et act 2 mais d'après le minutage total (3 h 30 en tout) ça doit être complet. Je passe de toute façon. J'ai vu sur YT (et d'un seul tenant) la version 2015 avec Hvorostovsky. J'avais bien aimé la mise en scène.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Epsilon
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 104
Enregistré le : 05 avr. 2017, 11:56
Localisation : Lyon/Marseille

Re: Placido Domingo

Message par Epsilon » 01 juil. 2017, 17:42

Il y a bien des années que je n'écoute plus aucune des prestations barytonales de Placido Domingo, surtout les grands Verdi dans lesquels les comparaisons avec les grands barytons passés et actuels seraient beaucoup trop cruelles: Avoir de ce chanteur de si beaux souvenirs, à la scène comme au disque et assister à ces "assassinats", c'est trop difficile.
D'ailleurs qu'est-ce qui peut bien le motiver à se produire encore: il se rend forcément compte qu'il est mauvais, qu'il ne sait pas son texte, bref qu'il est à côté de la plaque. L'ivresse des bravos? Le montant du chèque?
Et comment ses partenaires réagissent-ils? Une représentation avec ce monument en péril voire en ruine doit être délicate à aborder. Vraiment, pourquoi l'engage-a-t-on encore? Sur son seul nom?
C'est triste, trop triste! Allez Placido, è finita la comedia !

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2436
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Placido Domingo

Message par micaela » 01 juil. 2017, 17:51

Au début (un ou deux Boccanegra) ça pouvait passer. Mais là non. Tous les grands rôles verdiens (ou presque) vont y passer (je vois sur son site qu'un Macbeth version concert est prévu à Madrid le mois prochain).
Je ne crois pas que ce soit seulement le montant du chèque qui le motive. C'est de l'hyper-activité de la part de quelqu'un qui ne veut pas décrocher. Par contre, pour les théâtres qui le programment, oui, c'est une question de gros sous. Il y a aura toujours assez de public pour venir voir une légende du chant en action . Moi-même j'irai voir sa Traviata de 2018 à Bastille (l'occasion de le voir en live) , mais en fait j'y vais surtout pour Netrebko. Sans elle , je passais mon chemin.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1237
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par offenbach » 01 juil. 2017, 23:07

Le premier de ses deux Germont à Bastille a été un choc pour moi, pourtant plus que sceptique quant à sa reconversion en baryton. Venu pour faire plaisir à mes parents qui voulaient l'avoir vu en vrai une fois, je me suis surpris à hurler bravo à m'en rendre aphone après son air. Il faut dire qu'avec Agresta malade et Hymel précautionneux, la soirée partait mal. La prod, vraiment vide et statique de loin, n'arrangeait rien.
Et il est entré, a prononcé ses premiers mots, a lancé un premier "aigu" (pour un ténor c'est pas bien haut)... et toute la salle a dressé l'oreille. Au-delà du débat légitime sur la tessiture, la voix était dans une forme glorieuse, les notes aigues remplissaient la salle de façon fabuleuse et, quelque part, il était plus proche de ce que j'attends dans Germont que bien des barytons charbonneux. Inoubliable.
Dans le même genre, la vidéo de son air de Macbeth filmé à Vienne l'an dernier, visible sur Voldemort, et qui me donne furieusement envie d'aller à Madrid pour l'entendre avec Pirozzi. Mais il faut tomber sur un bon soir, sinon ça fait cher le déplacement. Du coup j'hésite encore...

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1237
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par offenbach » 01 juil. 2017, 23:28

La vidéo pirate de son Posa montre bien, malgré le souffle court et l'usure réelle des moyens, la projection encore impressionnante et l'arrogance dans l'accroche. Surtout que, sur cette vidéo du moins, il n'essaie pas de se créer un timbre de baryton et fait au contraire chatoyer l'éclat de son ténorisme. En salle, ça devait envoyer des bûches et, vu la rareté des moyens de ce calibre dans le circuit actuel, le public perd vite la tête.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1800
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par Lucas » 02 juil. 2017, 07:49

paco a écrit :
01 juil. 2017, 16:26
Oui ta description correspond effectivement à la "4e" période dans laquelle Domingo est entré. Ses dernières prestations auxquelles j'ai assistées (2016) m'ont, pour la première fois, fait conclure qu'il était urgent qu'il arrête : trous de mémoire, texte "improvisé", voix ayant perdu les 3/4 de ses harmoniques, ... Ne restent que la puissance et la projection, encore ahurissantes surtout comparées aux générations actuelles de chanteurs, mais pour le reste : au secours...
Désormais, même quand il chantonne de la variété avec un micro le son n'est pas beau.
micaela a écrit :
01 juil. 2017, 17:51
Mais là non. Tous les grands rôles verdiens (ou presque) vont y passer (je vois sur son site qu'un Macbeth version concert est prévu à Madrid le mois prochain).
Je ne crois pas que ce soit seulement le montant du chèque qui le motive. C'est de l'hyper-activité de la part de quelqu'un qui ne veut pas décrocher. Par contre, pour les théâtres qui le programment, oui, c'est une question de gros sous.
Epsilon a écrit :
01 juil. 2017, 17:42
D'ailleurs qu'est-ce qui peut bien le motiver à se produire encore: il se rend forcément compte qu'il est mauvais, qu'il ne sait pas son texte, bref qu'il est à côté de la plaque. L'ivresse des bravos? Le montant du chèque?
C'est triste, trop triste! Allez Placido, è finita la comedia !
Stefano P a écrit :
01 juil. 2017, 16:41
ça envoie du bois et c'est sans doute ce qui motive ces réactions dithyrambiques chez les spectateurs (en plus de l'aspect "légende du chant toujours en activité") ; mais franchement, il n'a plus aucune lucidité sur ses moyens vocaux et ses choix de rôles, c'est pas Posa qu'il devrait faire, c'est Pause ! :wink:
+1

Ce n'est pas sur pause mais sur stop qu'il aurait du appuyer depuis dix ans car Domingo est devenu la plus grande supercherie musicale du 3ème millénaire.

Et à vrai dire, ses prestations récentes et consternantes me conduisent à relativiser ses succès en tant que ténor dans sa période glorieuse. A quelques rôles près (Otello, Aïda, Ballo ...), il a souvent enregistré entre deux avions des opéras qu'il n'a jamais approfondis en passant tout à la même moulinette. Le timbre fut fort beau mais son chant a toujours été avare de nuances et les pianissimi comme la voix mixte ne font guère partie de son univers sonore. Bref, un chanteur à tout faire qui fut très bon, parfois, mais légendaire, quasiment jamais.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par Stefano P » 02 juil. 2017, 08:05

offenbach a écrit :
01 juil. 2017, 23:07
Dans le même genre, la vidéo de son air de Macbeth filmé à Vienne l'an dernier, visible sur Voldemort, et qui me donne furieusement envie d'aller à Madrid pour l'entendre avec Pirozzi. Mais il faut tomber sur un bon soir, sinon ça fait cher le déplacement. Du coup j'hésite encore...
Il faut en effet être prudent sur ce coup-là, d'autant plus que Pirozzi n'est visiblement plus (ou pas) au sommet de sa forme, si j’en juge par sa Lady laborieuse et vraiment insuffisante récemment à Turin (entendue en retransmission). L'air du somnambulisme était particulièrement raté, avec une fin en queue de poisson très bizarre. J'espère que Noseda sera remis pour le TCE en octobre (il doit être opéré pour une hernie discale et a interrompu ses activités), parce que sa direction restait le seul point fort de cette production.
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8993
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par HELENE ADAM » 02 juil. 2017, 10:48

Stefano P a écrit :
02 juil. 2017, 08:05
offenbach a écrit :
01 juil. 2017, 23:07
Dans le même genre, la vidéo de son air de Macbeth filmé à Vienne l'an dernier, visible sur Voldemort, et qui me donne furieusement envie d'aller à Madrid pour l'entendre avec Pirozzi. Mais il faut tomber sur un bon soir, sinon ça fait cher le déplacement. Du coup j'hésite encore...
Il faut en effet être prudent sur ce coup-là, d'autant plus que Pirozzi n'est visiblement plus (ou pas) au sommet de sa forme, si j’en juge par sa Lady laborieuse et vraiment insuffisante récemment à Turin (entendue en retransmission). L'air du somnambulisme était particulièrement raté, avec une fin en queue de poisson très bizarre. J'espère que Noseda sera remis pour le TCE en octobre (il doit être opéré pour une hernie discale et a interrompu ses activités), parce que sa direction restait le seul point fort de cette production.
Pas très bonne surprise pour moi non plus concernant Pirozzi que j'ai écouté comme toi en retransmission depuis Turin. Je ne sais plus si nous avions échangé à ce sujet mais c'était très décevant.
Lucas a écrit :
02 juil. 2017, 07:49
Stefano P a écrit :
01 juil. 2017, 16:41
ça envoie du bois et c'est sans doute ce qui motive ces réactions dithyrambiques chez les spectateurs (en plus de l'aspect "légende du chant toujours en activité") ; mais franchement, il n'a plus aucune lucidité sur ses moyens vocaux et ses choix de rôles, c'est pas Posa qu'il devrait faire, c'est Pause ! :wink:
+1

Ce n'est pas sur pause mais sur stop qu'il aurait du appuyer depuis dix ans car Domingo est devenu la plus grande supercherie musicale du 3ème millénaire.

Et à vrai dire, ses prestations récentes et consternantes me conduisent à relativiser ses succès en tant que ténor dans sa période glorieuse. A quelques rôles près (Otello, Aïda, Ballo ...), il a souvent enregistré entre deux avions des opéras qu'il n'a jamais approfondis en passant tout à la même moulinette. Le timbre fut fort beau mais son chant a toujours été avare de nuances et les pianissimi comme la voix mixte ne font guère partie de son univers sonore. Bref, un chanteur à tout faire qui fut très bon, parfois, mais légendaire, quasiment jamais.
Après avoir été maladivement ravie de le réentendre à Bastille (et bêtement fanatique), je révise de plus en plus mon jugement pour plusieurs des raisons que vous invoquez, Stefano et Lucas (et Micaela plus haut).
Trop c'est trop et cela devient évidemment du grand n'importe quoi. J'avais parlé sur le fil retransmission du gala à Vienne en mai dernier où seule Yoncheva tirait son épingle du jeu car chanter avec un Domingo qui chante faux, qui ne chante pas la partition etc etc, je pense que c'est extrêmement déstabilisant pour tout chanteur qui se respecte (et qui n'oserait jamais chanter aussi mal...). Il faut avoir les nerfs d'acier de la soprano Bulgare pour ne pas se laisser troubler par son partenaire.
Et je fais un petit retour en arrière moi aussi : Domingo a été génial dans pas mal de rôle (dont Otello d'ailleurs ou Don José) mais il en a beaucoup, beaucoup fait, des enregistrements rapides, des prises de rôles pas toujours maitrisés (son incursion dans Wagner n'était pas très convaincante... :mrgreen: , c'est le moins qu'on puisse dire) et la boulimie actuelle d'un ténor qui n'est jamais devenu baryton me fait voir certains aspects de sa personnalité très différemment aujourd'hui. Je pense qu'il est plus que temps qu'il s'arrête avant que sa "légende" ne se retourne contre lui....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2436
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Placido Domingo

Message par micaela » 02 juil. 2017, 10:58

Pour Pirozzi, l'explication de son manque de forme c'est peut-être qu'elle a accouché il n'y a pas tout à fait trois mois et n'a pas encore retrouvé son meilleur niveau. Pour Domingo, je ne vais pas en rajouter une couche, mais d'accord avec Hélène : il devrait arrêter avant que (je cite) "sa légende se retourne contre lui", parce qu'on finira par ne plus relever que ce qui n'allait pas (artistiquement parlant) dans sa carrière...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 24 invités