Sondra Radvanovsky

Les artistes
Répondre
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7976
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Sondra Radvanovsky

Message par jerome » 27 sept. 2015, 11:13


altini
Ténor
Ténor
Messages : 726
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Sondra Radvanovsky

Message par altini » 27 sept. 2015, 12:20

Ce qui est impressionnant, c'est qu'ils chantent "plein pot" même en répétition (en particulier Sandra R.)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7976
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Sondra Radvanovsky

Message par jerome » 27 sept. 2015, 12:24

Ah ça c'est clair que ça dépote! lol

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 858
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Sondra Radvanovsky

Message par Asvo » 27 sept. 2015, 12:55

Excellent ! Merci jerome :)

J'ai juste vu Radvanovsky une fois en Norma au Met ; tout autour d'elle était médiocre, mais elle, était incroyable, avec une voix qui remplissait le Met comme rarement j'ai entendu, même dans les nuances les plus piano.

Content que son Anna Bolena soit un triomphe, à écouter Mardi 13 octobre en broadcast radio !!

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7976
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Sondra Radvanovsky

Message par jerome » 27 sept. 2015, 14:00

Sa Norma au Liceo de Barcelone aux côtés de Gregory Kunde est proprement stupéfiante!

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8308
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Sondra Radvanovsky

Message par Bernard C » 27 sept. 2015, 14:14

Pour mémoire :
http://www.odb-opera.com/viewtopic.php?p=208850#p208850

(Le CR de Nicolas précède...même si on s'est rencontré pour cette représentation là.)
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3369
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Sondra Radvanovsky

Message par jean-didier » 27 sept. 2015, 20:09

Les premières fois que je l'avais entendue (Musetta en 2000 à New York, Trovatore à Paris en 2003) elle ne m'avait pas plus plus que ça, je trouvais la voix un peu terne. Mais depuis, elle m'a de plus en plus bluffé : Vespri siciliani à Vienne (où elle n'avait pas de grincheux à la baguette pour lui interdire le contre-mi au passage !) et plus récemment des extraits de ces mêmes Vespri au TCE avec Gregory Kunde : j'avais rarement entendu en direct un volume et une qualité de voix aussi impressionnantes (pour les deux).
Par contre je vais jouer les pisse-vinaigre mais je trouve la vidéo de répétition vraiment tarte ! ça me fait penser à toutes ces vidéos d'enregistrement en studio où on voit les Damrau Petibon Dessay qui font les clowns pour la caméra.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8308
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Sondra Radvanovsky

Message par Bernard C » 20 févr. 2016, 22:11

"La Prima Donna" du temps présent .

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20368
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Sondra Radvanovsky

Message par JdeB » 21 févr. 2016, 10:43

jean-didier a écrit :Les premières fois que je l'avais entendue (Musetta en 2000 à New York, Trovatore à Paris en 2003) elle ne m'avait pas plus plus que ça, je trouvais la voix un peu terne. Mais depuis, elle m'a de plus en plus bluffé : Vespri siciliani à Vienne (où elle n'avait pas de grincheux à la baguette pour lui interdire le contre-mi au passage !) et plus récemment des extraits de ces mêmes Vespri au TCE avec Gregory Kunde : j'avais rarement entendu en direct un volume et une qualité de voix aussi impressionnantes (pour les deux).
sa Leonora de Bastille m'a semblé inégale malgré quelques beaux éclats, parfois un peu fâchée avec la justesse...
Je ne l'ai plus entendue depuis ni en live ni en audio
J'ai hâte pour son Aïda de fin de saison !

Par contre, G. Kunde (que j’adore) je l'ai applaudi in vivo dans une bonne douzaine de rôles (dont Arrigo en intégrale à Vienne) depuis 26 ans et je n'ai jamais trouvé son volume si impressionnant que cela...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8653
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Sondra Radvanovsky

Message par HELENE ADAM » 21 févr. 2016, 10:51

Ce qui caractéristique SR n'est pas non plus le "volume impressionnant" au sens strict des décibels (rien à voir avec Dyka par exemple), mais la clarté incroyable de son timbre (en live). Sa voix envahit tout la salle toutes nuances comprises, ses pianis arrivent jusqu'au dernier balcon sans problème (et c'est une remarquable spécialiste des nuances) ce qui fait qu'on est immédiatement "accroché" à cette voix étonnante et à cette artiste qui se donne toute entière avec beaucoup de conviction dans son rôle.
Semenchuck me fait un peu le même effet pour donner un exemple que beaucoup d'Odbiens ont entendu récemment à Paris.
On n'a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra (Desproges).

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 22 invités